Skip to main content

Inauguration de l'avenue des Canadiens-de-Montréal devant le Centre Bell

LNH.com @NHL

MONTREAL - Les Montréalais pourront désormais emprunter l'avenue des Canadiens-de-Montréal pour se rendre au Centre Bell afin de voir jouer le Tricolore. Chemin faisant, ils pourront également s'arrêter sur le parvis de la Place du centenaire pour jeter un coup d'oeil au nouveau monument qui y est érigé et qui honore tous les joueurs qui ont évolué avec l'équipe au cours des 100 dernières années.

Ainsi, c'est sous la pluie et devant les représentants des médias, plusieurs anciens joueurs des Glorieux et quelques partisans que le Canadien et le maire Gérald Tremblay ont procédé, vendredi midi, à l'inauguration officielle de l'avenue des Canadiens-de-Montréal.

On a également profité de cet événement, qui s'inscrit dans le cadre des célébrations du 100e anniversaire de l'équipe, pour dévoiler le nouveau monument qui occupe désormais une place importante au centre de la Place du centenaire.

Vêtu du chandail du Canadien avec son nom imprimé à l'endos, Gérald Tremblay s'est dit fier de l'équipe "qui a 100 ans d'histoire" et "qui a remporté 24 coupes Stanley". Mi-blagueur, il a passé une commande à la direction de l'équipe.

"Et si j'avais un souhait, ce que je vous demande en retour de cette reconnaissance symbolique mais essentielle, c'est qu'on ait une 25e coupe Stanley et je ne veux pas attendre trop longtemps. Ca fait déjà huit ans que j'attends", a dit M. Tremblay.

Après l'événement, le maire de Montréal s'est toutefois défendu de procéder à cette annonce pour se faire du capital politique, à quelques semaines des élections municipales. "Je n'ai rien à faire dans cette décision au niveau de l'heure et du moment que cela s'est fait", a-t-il répété.

La nouvelle désignation toponymique s'applique au tronçon de la rue De La Gauchetière Ouest entre les rues Peel et de la Montagne.

Le monument central installé sur le parvis de la Place du centenaire vise pour sa part à honorer tous les joueurs qui ont évolué avec le Canadien entre 1909 et 2009, de même que les entraîneurs et directeurs généraux ainsi que les lauréats de trophées individuels.

Erigé au coeur de la Place du centenaire, inaugurée le 4 décembre 2008, le nouveau monument se veut un hommage aux 761 joueurs qui, au cours des 100 premières saisons de l'équipe, ont fièrement porté l'uniforme bleu-blanc-rouge.

On y retrouve notamment la fiche annuelle de l'équipe de chacune des 100 saisons de son histoire, ce qui ajoute à la vocation informative de la Place du centenaire qui compte déjà les plaques de chacune des 24 conquêtes de la coupe Stanley, les chandails retirés, 100 moments mémorables ainsi que les statues de quatre grandes légendes du Canadien, soit Howie Morenz, Maurice Richard, Jean Béliveau et Guy Lafleur.

Un ex-gardien de but réserviste qui n'a disputé qu'une seule partie avec Le Canadien en 1963, Jean-Guy Morissette, était ému et fier de montrer que son nom figurait sur le monument. "C'est un privilège que la direction du Canadien m'a donné. Un ti-gars de Causapscal (en Gaspésie), qui, le 30 octobre 1963, a gardé les buts pour le Canadien à Toronto", a dit M. Morissette.

Après une séance d'autographes improvisée, Guy Lafleur a réitéré qu'il était important de souligner la contribution de tous les joueurs puisque les 100 ans ne comprenaient pas que les joueurs "qui ont eu la chance de gagner la Coupe Stanley". "Cela a toujours été une question de famille et de dynastie et ils le démontrent aujourd'hui en faisant cela", a-t-il ajouté.

Jean Béliveau abonde dans le même sens. "Ils le méritent. Je pense que c'est un exemple frappant de ce grand esprit de famille qui a toujours régné chez le Canadien", a conclu la légende.

Plusieurs autres ex-joueurs étaient présents à l'événement. Parmi ceux-ci, Yvan Cournoyer, Réjean Houle, Elmer Lach, Dickie Moore, Phil Goyette et Yvon Lambert.

En voir plus