Skip to main content

Georges Laraque marque enfin et le Canadien parvient à vaincre les Stars 5-3

LNH.com @NHL

MONTR?AL - Le hockey est sans aucun doute fort loin des préoccupations de la communauté haïtienne ces jours-ci, même celle de Montréal. Mais Georges Laraque a fait son possible pour remonter le moral de ceux et celles qui auront jeté un coup d'oeil sur le match entre le Canadien et les Stars de Dallas, jeudi, dans l'espoir de se changer les idées un peu.

Le dur à cuire du Canadien, qui est d'origine haïtienne, a marqué son premier but à vie dans l'uniforme bleu-blanc-rouge pour contribuer au gain de 5-3 des siens contre la formation texane.

Son filet, inscrit en début de deuxième période grâce à un deuxième effort, a donné naissance à une poussée de deux buts qui a permis au Canadien de prendre les devants 3-2. Laraque disputait un 59e match en une saison et demie depuis qu'il s'est joint au Canadien. Il avait été limité à quatre aides jusqu'ici. La foule a scandé son nom avec un bel enthousiasme après son but.

"Jamais je n'avais vécu une aussi longue disette de ma vie, au point où j'ai cru que c'était une malédiction. Mais il fallait bien que ça arrive un jour et ça ne pouvait arriver à un meilleur moment, a commenté un Laraque ému après le match. Encore ce matin, toute l'équipe regardait CNN pour voir des images de ce qui se passait à Haïti, on parlait de comment on pourrait amasser des fonds... Dans mon cas, j'avais la tête ailleurs (qu'au hockey). Que ce but vienne à un tel moment, c'est vraiment formidable."

"Son but a été le résultat de son travail et de son implication et c'est une belle récompense", a affirmé l'entraîneur Jacques Martin.

Les Stars ont toutefois fait 3-3 avant la fin de la deuxième et il a fallu que Brian Gionta inscrive son deuxième filet de la soirée et que Mike Cammalleri enfile son 21e but de la saison en troisième période pour assurer la victoire.

Gionta, qui disputait le 500e match de sa carrière dans la LNH, en était à ses 11e et 12e filets de la saison. Les deux sont survenus lors de jeux de puissance.

"Les deux buts en avantage numérique ont fait la différence dans le match", a estimé Martin.

Benoit Pouliot a quant à lui réussi son septième de la campagne, son cinquième avec le Canadien. Il a aussi amassé une aide. Auteur d'une aide, Scott Gomez a inscrit son nom sur la feuille de pointage dans un troisième match de suite.

Mike Modano, son septième, Steve Ott, son 10e, et Toby Petersen, son cinquième, ont marqué pour les Stars. Brad Richards, le meilleur pointeur de l'équipe texane, a amassé une aide, sa 40e de la saison.

A son premier départ depuis le 5 janvier, à Washington, Carey Price a été tantôt solide, tantôt nonchalant. Il a affronté 36 tirs. Marty Turco, qui a effectué 23 arrêts, n'a pas connu sa meilleure soirée non plus.

"Il a réussit les arrêts aux bons moments", a dit Martin de son gardien.

Les frères Andrei et Sergei Kostitsyn ainsi que le défenseur Ryan O'Byrne n'ont pas enfilé l'uniforme lors du match de jeudi, qui était le premier d'une série de 16 en 31 jours d'ici la pause olympique. Le prochain affrontement du Tricolore aura lieu samedi au Centre Bell face aux Sénateurs d'Ottawa.

Blessé à la gorge, Mike Ribeiro était parmi les absents du côté des Stars.

Pas la soirée des gardiens

Deux des trois buts marqués en première période ont été réussis en avantage numérique, un de chaque côté. Les Stars se sont retrouvés avec une priorité de 2-1 à la première pause.

Petersen a d'abord frappé à armes égales à 8:25, sur une séquence où il a coup sur coup fait mal paraître Andrei Markov et Price. Il a ravi la rondelle à l'as défenseur à la ligne bleue des Stars pour ensuite filer à deux contre un. Petersen a jeté un coup d'oeil vers l'autre aile, puis surpris le gardien montréalais entre les jambières d'un tir à ras de glace.

Gionta a égalé les chances lors d'un jeu de puissance à 12:44, au moyen d'un tir sur réception depuis l'enclave. Scott Gomez l'a repéré alors qu'il était posté dans le coin de la patinoire.

L'avantage numérique qui a suivi au profit des Stars a toutefois permis à Ott de faire dévier un tir de la ligne bleue de Stéphane Robidas à 15:08, après une remise de Richards.

Laraque a mis du pep dans le Centre Bell quand il a marqué son but à 2:51 de la deuxième, sur un retour de lancer au milieu d'une mêlée. Et quand Pouliot a fait 3-2 à 6:44 en profitant du faux geste de Matt Niskanen, qui a poussé le disque vers l'enclave en plein sur la palette du numéro 57, on croyait bien se diriger vers un dénouement heureux.

Modano a toutefois tout remis en question quand il a fait 3-3 à 14:55, en s'amenant en deuxième vague dans l'enclave après une première incursion de Krystofer Barch.

Une belle pièce de jeu a mené au deuxième but de la soirée de Gionta, à 7:14 de la troisième. Glen Metropolit est entré dans la zone adverse et a remis derrière lui à Pouliot, qui a tiré au filet. Le court retour de lancer a été aussitôt poussé au fond de la cage par le petit numéro 21.

Cammalleri a assuré la victoire à 16:41 après que Roman Hamrlik, posté derrière le filet de Price, eut repéré son attaquant en échappée à la ligne bleue adverse. Cammalleri s'est fait rattraper par un défenseur, mais il a bien manoeuvré en tournoyant pour tromper Turco.

En voir plus