Skip to main content

Gallant voit en Huberdeau un marqueur de 40 buts

L'entraîneur des Panthers ne doute aucunement des capacités de l'ailier gauche québécois

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Gerard Gallant a été heureux de prendre connaissance des propos de Jonathan Huberdeau cette semaine, à la suite de la prolongation de contrat de six ans que le jeune attaquant québécois a obtenue des Panthers de la Floride.

Huberdeau a affirmé se voir s'établir dans un avenir rapproché comme un marqueur de 30 à 40 buts dans la LNH.

« Je suis content de l'entendre dire parce que ça signifie qu'il va tirer davantage au but », a mentionné avec le sourire aux lèvres l'entraîneur des Panthers.

« C'est ce que je souhaite le voir faire. Je ne cesse de lui répéter de lancer davantage, a continué Gallant. 'Hubie' possède de belles aptitudes de passeur, mais il tente trop souvent la passe à mon goût. Il a inscrit 20 buts la saison dernière (59 points) et il n'y a aucun doute dans mon esprit qu'avec toutes les chances qu'il a, s'il tire davantage, il peut devenir un marqueur de 30 ou de 40 buts par saison, Je n'ai absolument aucun doute », a martelé Gallant qui voit grand pour le patineur natif de Saint-Jérôme.

Gallant a admis qu'il y a un peu de vrai dans l'affirmation selon laquelle Huberdeau cherche peut-être trop à alimenter le vénérable Jaromir Jagr, qui évolue sur son trio avec le talentueux finlandais Aleksander Barkov.

« Peut-être est-ce le cas, mais Jagr qui est maintenant rendu à 44 ans a énormément aidé les deux jeunes, a-t-il noté. 'Hubie' et Barkov se sont épanouis à ses côtés et tous deux offrent une qualité de jeu exceptionnelle. »

Huberdeau, qui est âgé de 23 ans, est un des jeunes joueurs fort talentueux qui ont n'ont pas été retenus par les dirigeants d'Équipe Amérique du Nord pour la Coupe du monde de hockey 2016, en plus des Boone Jenner des Blue Jackets de Columbus et Alex Galchenyuk des Canadiens de Montréal.

Le forfait de Sean Monahan aurait pu lui ouvrir la porte, mais on a plutôt fait appel à son coéquipier Vincent Trocheck.

L'entraîneur Todd McLellan a expliqué qu'on a choisi Trocheck parce qu'on voulait combler un besoin en particulier au sein d'un trio à caractère défensif. Trocheck est un joueur de centre droitier, un autre atout militant en sa faveur comme l'a relevé McLellan.

À titre d'adjoint à l'entraîneur d'Équipe Amérique du Nord, Gallant a mentionné qu'il n'a pas été impliqué dans le processus de sélection des joueurs ou dans la décision au sujet du remplaçant de Monahan.

« Le groupe de dirigeants a pris les décisions. Todd (McLellan) était consulté et il venait nous communiquer les informations. J'étais content que Richard soit choisi parce que c'est un joueur que je dirige en Floride, mais je n'ai rien eu à voir là-dedans. »

Gallant a souligné que Huberdeau n'a pas été en reste avec la prolongation de contrat de 34,5 millions $ qu'il a paraphée.

« Ses affaires vont plutôt bien, a-t-il rigolé. Je l'ai texté pour le féliciter. Je connais le 'kid' depuis longtemps. J'ai été son entraîneur dans les rangs juniors pendant trois saisons (Sea Dogs de Saint-Jean). Nous sommes proches et je connais sa famille. Je suis très heureux pour lui. C'est pleinement mérité. »

Il a dit le voir continuer de progresser en compagnie de la cohorte de jeunes joueurs très talentueux des Panthers.

« Il a pris son envol depuis environ un an et demi. Je m'attends à ce qu'il poursuive dans la même voie, comme nos autres jeunes, les Trocheck, Barkov et Nick Bjustad, qui sont tous du même âge. Ils ont tous connu une belle progression depuis deux ans, mais je les vois passer à un palier supérieur bientôt. C'est la clé pour nous. »

Le jeune défenseur Aaron Ekblad est un autre jeune brillant élément des Panthers qui porte les couleurs d'Équipe Amérique du Nord.

Gallant a dit savourer pleinement l'expérience qu'il a la chance de vivre avec les jeunes de 23 ans et moins.

La seule autre expérience semblable qu'il a vécue sur la scène internationale, ç'a été à titre d'adjoint à l'entraîneur de l'équipe canadienne au Championnat du monde de 2007 en Russie.

« C'est différent parce que les 23 ans et moins sont très fébriles et passionnés. C'est une expérience enrichissante de côtoyer trois autres entraîneurs-chefs de la LNH (Jon Cooper du Lightning de Tampa Bay et Dave Tippett des Coyotes de l'Arizona, en plus de McLellan des Oilers d'Edmonton). Je les connaissais, mais là j'ai la chance de les voir travailler de près. Ça ne peut que m'être bénéfique sur le plan personnel. »

Pendant les matchs, Gallant sera les yeux du groupe sur la tribune de presse. Parmi ses autres tâches, il y a celle de seconder Tippett pour les stratégies en infériorité numérique.

En voir plus