Skip to main content

Gallagher : le CH s'était éloigné de son identité

Le combatif ailier ne va pas jusqu'à prétendre que Therrien avait perdu la confiance des joueurs

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Max Pacioretty a dit avoir ressenti un grand sentiment de culpabilité en apprenant le congédiement de Michel Therrien, mardi.

« Surtout comme capitaine », a commenté Pacioretty en début de soirée sur les ondes du réseau Sportsnet.

« Si nous avions mieux fait dernièrement, nous n'aurions pas contraint les dirigeants à procéder à un changement. »

Pacioretty a ajouté qu'il n'avait que de bons mots à dire au sujet de « Michel » et que c'est la raison pour laquelle il trouvait la situation difficile.

L'ailier droit Brendan Gallagher a souligné en entrevue à Sportsnet que Therrien l'avait grandement aidé à s'établir sur une base régulière dans la LNH. Gallagher n'a eu que Therrien comme entraîneur dans la LNH.

« Vous ne souhaitez pas voir un membre de l'équipe perdre son emploi. C'est une grosse prise de conscience pour nous les joueurs. »

Interrogé à savoir s'il avait vu venir le coup, Pacioretty a répondu que ses coéquipiers et lui tentent le plus possible quand ça va mal de faire fi des rumeurs ou de tout ce qui est contre-productif.

« Ça n'allait pas bien et il y a tellement de négativisme dans les médias dans ce temps-là que nous tentons de tout bloquer. Nous en venons à être insensibles face aux rumeurs.

« Nous essayions de rester positifs. C'était également le message qui venait d'en haut, a-t-il confié. La situation était toutefois frustrante parce que nous étions incapables de coller des victoires. Des changements surviennent inévitablement dans ce temps-là. »

Gallagher a dit avoir constaté qu'il régnait une atmosphère quelque peu différente au sein de l'équipe à son retour au jeu contre les Bruins de Boston, dimanche, après une absence de 39 jours.

« Je ne dirais pas qu'il (Therrien) avait perdu la confiance des gars. Nous nous présentions à l'aréna prêts à travailler et il faisait du bon travail de préparation, a-t-il affirmé. C'est uniquement que nous nous étions éloignés de notre identité comme équipe. Ce n'est pas de sa faute, nous sommes à blâmer. Il nous fallait revenir au style qui nous avait permis de connaître du succès, un style basé sur l'implication de tout le monde. »

Pacioretty a dit que ça lui fera bizarre de voir un ennemi juré des Bruins se retrouver derrière le banc de l'équipe.

« Ce sera étrange, surtout pour moi en raison de mon historique avec les Bruins, de ma blessure (causée par Zdeno Chara en 2011). C'est le hockey. Des choses semblables se produisent. Vos pires ennemis deviennent vos amis. »

Le capitaine a dit qu'il ne connaît pas du tout Julien.

« J'ai hâte de la rencontrer et d'amorcer notre relation sur une bonne note », a-t-il conclu.

Gallagher a souligné la vaste expérience de Julien ainsi que sa bonne feuille de route.

« Il a gagné la Coupe Stanley et il a connu du succès sur la scène internationale comme membre du personnel d'entraîneurs d'Équipe Canada. Nous devrions apprendre sous ses ordres et retrouver notre bon jeu. »

En voir plus