Skip to main content

Fortier souhaite que ce ne soit que le début

L'attaquant des Mooseheads de Halifax veut attirer les regards au camp de perfectionnement du CH

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Dans les gradins du First Niagara Center le 25 juin, Maxime Fortier espérait entendre son nom être prononcé par une des 30 équipes de la LNH.

L'attaquant natif de Lachine s'était déplacé à Buffalo en vue de la séance de repêchage annuelle en souhaitant vivre son rêve d'enfance. Comme plusieurs autres sur place, il a été désillusionné.

Un coup de fil en provenance de la table des Canadiens de Montréal à son conseiller Gilles Lupien est toutefois venu mettre un baume sur la déception qu'il était en train de vivre.

« On a reçu l'appel vers la fin de la sixième ronde, relate Fortier. Disons que ç'a aidé à faire passer la mauvaise émotion… »

L'appel, c'était une invitation - advenant à ce qu'il ne fasse pas partie des 211 élus des sept rondes en 2016 - à prendre part au camp de perfectionnement du Tricolore, qui s'est ébranlé sur la glace dimanche et qui se termine jeudi matin.

« Je n'avais pas de grandes attentes, mais on espère toujours. C'est un rêve que d'être repêché », souligne celui qui était tout de même répertorié 145e espoir nord-américain par le Bureau central de dépistage de la LNH.

Il estimait avoir suffisamment bien fait à sa saison d'admissibilité au repêchage afin que le rêve se concrétise, fort d'une récolte de 77 points, incluant 31 buts, en 68 matchs chez les Mooseheads de Halifax, dans la LHJMQ.

Les Sharks aussi

Fortier a dit avoir vite surmonté le désenchantement, d'autant que les Sharks de San Jose lui ont soumis la même invitation que les Canadiens. Il a évidemment préféré celle de l'équipe de sa ville natale. Pour lui, ça allait de soi.

« Je vois ça comme le début de quelque chose. Je viens ici, je veux être meilleur. Je suis entouré des meilleurs, je me considère très chanceux. Nous avons toujours des choses à améliorer. J'apprends énormément depuis le début. »

Fortier est un des 18 joueurs invités au camp de perfectionnement, un des quatre attaquants de la LHJMQ, en plus des Massimo Carozza des Remparts de Québec, Giovanni Fiore des Screaming Eagles du Cap-Breton et Nicolas Poulin du Phoenix de Sherbrooke. Poulin est le fils de l'ancien hockeyeur de la LNH, Patrick Poulin.

Ces joueurs invités ne peuvent pas avoir de meilleur modèle sous les yeux que l'entraîneur invité du CH Francis Bouillon, qui a connu une belle carrière dans la LNH même s'il n'a jamais été repêché. Bouillon leur a d'ailleurs livré un message porteur d'espoir à l'ouverture du camp.

Se décrivant comme un rapide patineur doté d'une bonne vision du jeu, l'attaquant qui mesure 5 pieds 10 pouces et qui pèse 176 livres veut se démarquer afin d'obtenir un poste dans l'équipe qui participera au tournoi des recrues, du 16 au 18 septembre, à London, en Ontario.

 

En voir plus