Skip to main content

Entre les poteaux : Les gardiens font leurs devoirs

Notre chroniqueur Mathieu Garon nous explique que les gardiens étudient les tendances des joueurs adverses

par Mathieu Garon @OuiOui_32 / Chroniqueur LNH.com

Mathieu Garon a disputé 12 saisons dans la LNH et a signé 144 victoires en 341 matchs. Il a porté les couleurs des Canadiens de Montréal, des Kings de Los Angeles, des Oilers d'Edmonton, des Penguins de Pittsburgh, des Blue Jackets de Columbus et du Lightning de Tampa Bay. Mathieu a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine pour nous faire découvrir l'univers des gardiens de la LNH.

La préparation d'avant-match d'un gardien varie beaucoup d'un athlète a l'autre, mais la majorité d'entre eux comptent sur les reprises vidéo pour étudier leur performance, mais aussi pour étudier leurs adversaires. 

Les gardiens ont peu de temps pour penser durant un match et ils doivent réagir très rapidement. La préparation d'avant-match ne va pas résoudre tous les problèmes, mais si elle peut permettre de faire un arrêt de plus durant le match, ce pourrait être la différence entre gagner ou perdre. Alors pourquoi ne pas tenter de mettre toutes les chances de son côté, car soyez assurés que les joueurs font la même chose avec les gardiens.

L'accès à toutes les séquences de tous les matchs est maintenant tellement facile, qu'il n'y a plus d'excuse pour ne pas être au courant des dernières informations. La banque de données est accessible à quiconque s'y intéresse. À l'époque, on devait demander au responsable vidéo de l'équipe pour obtenir les images essentielles pour se préparer. Maintenant, les gardiens peuvent visionner les reprises sur leur téléphone intelligent ou même à partir de tablettes disponibles sur le banc des joueurs. 

À quel point est-ce un avantage?

Beaucoup d'informations et d'indices peuvent ressortir du visionnement des vidéos. Les gardiens l'utilisent pour déceler les tendances de certains joueurs, plus précisément celles des joueurs étoiles. On ne peut évidemment étudier tous les joueurs, et avec la vitesse du jeu, il est souvent ardu de savoir quel joueur est en possession de la rondelle lors d'échanges rapides. 

Pour se faciliter la tâche, le gardien aura préalablement étudié l'alignement de l'équipe adverse et cherchera constamment à savoir quels joueurs adverses sont sur la patinoire.

Avant le match, il prendra part à la réunion d'équipe avec les joueurs impliqués dans le désavantage numérique pour visionner l'avantage numérique auquel il devra faire face. Beaucoup d'informations quant au positionnement et aux tendances des équipes peuvent être glanées au cours de ces réunions. Le gardien aura une bonne idée des joueurs susceptibles de vouloir lancer ou de ceux qui sont traditionnellement désignés comme des passeurs. 

Le gardien se doit de savoir qui est gaucher ou droitier devant lui, car il pourra anticiper les lancers sur réception. On sait déjà que les Steven Stamkos et Alex Ovechkin sont toujours placés à la droite du gardien et attendent la passe parfaite pour décocher un lancer, mais qu'en est-il des autres joueurs sur la glace? 

Visionner beaucoup de tirs de barrage peut aussi être bénéfique. Même si l'on veut être patient et réagir sans commettre le premier mouvement, il peut être avantageux de connaître les tendances de son adversaire. Certains joueurs ont plusieurs tours dans leur sac, mais la majorité des joueurs utilisent deux ou trois feintes qu'ils maîtrisent à la perfection.

Qui peut aider le gardien dans sa quête d'information?

Les hommes masqués misent sur plusieurs autres options que les reprises vidéo pour parfaire leur préparation. Ils sont entourés de joueurs et entraîneurs qui cumulent un étonnant bagage d'expérience. 

L'entraîneur des gardiens est évidemment le premier repère pour prodiguer les renseignements. Il visionne beaucoup de matchs et peut transmettre énormément d'informations à son élève. 

Les coéquipiers représentent aussi une très bonne source d'informations, parce qu'il y en aura toujours un qui a déjà évolué à un certain moment de sa carrière avec un joueur adverse. Il pourra offrir des conseils plus précis, comme si un certain joueur aime lancer dans la partie supérieure, ou encore s'il préfère passer la rondelle lors d'un 2-contre-1.

Lorsque le gardien adjoint est expérimenté, il pourra donner de précieuses recommandations à son coéquipier comme nul autre ne saura le faire. De simples détails qui sont difficilement percevables comme la lecture du jeu et le positionnement de la rondelle sur la palette du bâton.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.