Nyquist-Miller

(QA1) Predators vs (1P) Canucks
Série de première ronde de l’Association de l’Ouest, match no 1
22 h HE; TVAS, SN, SN360, ESPN

VANCOUVER – Les Canucks de Vancouver vont accueillir un match des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois en neuf ans quand ils amorceront leur série de première ronde contre les Predators de Nashville au Rogers Arena dimanche.

Les Canucks ont mérité l’avantage de la glace en remportant le titre de la section Pacifique pour la première fois depuis 2013, ce qui signifie qu’ils joueront le premier match de la série à Vancouver, une première depuis 2015. Aucun joueur de la formation des Canucks n’a vécu cette expérience auparavant.

La dernière participation aux séries des Canucks remonte à 2020, mais tous les matchs avaient été joués dans la bulle d’Edmonton en raison de la pandémie. Vancouver avait été éliminé en sept matchs par les Golden Knights de Vegas en deuxième ronde.

« Nous attendons ça depuis longtemps, mais nous sommes très heureux de revivre du hockey de séries ici », a lancé l’attaquant Elias Pettersson samedi. « J’ai entendu toutes les histoires. J’ai vu des images du parcours jusqu’en finale en 2011, donc nous allons vivre tout ça demain. J’ai vraiment hâte. »

Les Predators entrent en séries comme première équipe de quatrième as dans l’Ouest, mais ils ont terminé avec la cinquième meilleure fiche de la LNH à partir du 1er février (21-7-3). Ils ont notamment récolté au moins un point de classement dans 18 rencontres consécutives (16-0-2), un record d’équipe, du 16 février au 28 mars.

Les Predators s’attendent à une ambiance endiablée à Vancouver, surtout au début du match no 1.

« Ce sera bruyant », a prévenu le défenseur Roman Josi. « Lors du premier match des séries, les 10 premières minutes sont presque les minutes les plus intenses de la saison. »

Voici trois éléments à surveiller pour le match no 1 :

1. Hugues contre Josi

Quinn Hughes a été le meilleur pointeur chez les défenseurs de la LNH et il a établi un record des Canucks avec 92 points (17 buts, 75 passes) en 82 matchs, mais Josi n’était pas très loin derrière, au troisième rang, avec 85 points, incluant 23 buts, un sommet chez les arrières de la Ligue. 

« Josi est extraordinaire et il domine depuis longtemps. Il est infatigable, a affirmé Hughes. Il sonne la charge pour son équipe. Il est toujours impliqué dans le jeu et il possède un excellent tir. Il est compétitif et je trouve qu’il est un grand ambassadeur pour le hockey. […] Il a 33 ans, mais il est à son mieux, donc nous devrons le surveiller. »

Josi est habitué à toute cette attention après 85 rencontres réparties sur neuf participations aux séries, atteignant notamment la finale en 2017. Dans le cas de Hughes, tout sera nouveau.

« Je trouve qu’on me surveille un peu aussi, mais ce sera probablement encore pire en séries, a convenu Hughes. Mais j’aime mon jeu. Je progresse depuis deux ou trois ans et je pense que j’ai une bonne approche. »

2. Des informations privilégiées

L’entraîneur de Nashville Andrew Brunette n’a pas besoin de chercher bien loin pour des informations sur ses adversaires, car le défenseur Luke Schenn et l’attaquant Anthony Beauvillier ont tous les deux joué pour les Canucks sous les ordres de l’entraîneur Rick Tocchet.

« Bien sûr que nous allons nous fier à eux, a mentionné Brunette. Ils ont joué ici et ils connaissent les joueurs, surtout Beauvillier qui a joué cette année pour Tocchet et Schenn qui a passé les dernières saisons ici. Ils connaissent bien le groupe de l’autre côté. »

3. Payer le prix

Les Canucks ont pris le quatrième rang de la LNH au chapitre des mises en échec (2178), un rang devant les Predators (2149), donc les deux équipes s’attendent à une série robuste.

« Tu dois accepter la douleur, a dit Tocchet. Il va y avoir de la douleur et il faut que tu aimes ça. Je suis sérieux. Tu dois aimer retourner à l’autobus après le match en étant fatigué, coupé ou en boitant. »

Le début du match no 1 pourrait être particulièrement robuste.

« Parfois, tu oublies que la rondelle est sur le jeu à l’occasion », a affirmé l’attaquant des Predators Colton Sissons.

La clé sera de ne pas se laisser emporter pour ne pas écoper de mauvaises pénalités.

« Tu veux un match émotif », a dit le défenseur des Predators Ryan McDonagh. « La ligne est mince entre jouer avec émotion et faire des choses qui vont mettre l’équipe dans le pétrin. »

Formation prévue des Predators
Filip Forsberg -- Ryan O'Reilly -- Gustav Nyquist
Mark Jankowski -- Colton Sissons -- Jason Zucker
Anthony Beauvillier -- Tommy Novak -- Luke Evangelista
Cole Smith -- Michael McCarron -- Kiefer Sherwood

Ryan McDonagh -- Roman Josi
Jérémy Lauzon -- Alexandre Carrier
Spencer Stastney -- Luke Schenn

Juuse Saros
Kevin Lankinen

Retranchés : Tyson Barrie, Jaret Anderson-Dolan, Cody Glass, Dante Fabbro, Gustavs Grigals
Blessé : Aucun
 
Formation prévue des Canucks
Pius Suter -- J.T. Miller -- Brock Boeser
Nils Hoglander -- Elias Pettersson -- Sam Lafferty
Dakota Joshua -- Elias Lindholm -- Conor Garland
Phillip Di Giuseppe -- Teddy Blueger -- Ilya Mikheyev

Quinn Hughes -- Filip Hronek
Carson Soucy -- Tyler Myers
Ian Cole -- Nikita Zadorov

Thatcher Demko
Casey DeSmith

Retranchés : Mark Friedman, Nils Aman, Noah Juulsen, Vasily Podkolzin, Arturs Silovs
Blessé : Aucun

Dans le calepin

Carrier a raté les quatre dernières périodes des Predators en saison régulière par mesure préventive, mais il va jouer le match no 1. … Nashville a rappelé Grigals, des Gladiators d’Atlanta dans l’ECHL, pour agir comme troisième gardien. … Lafferty sera promu aux côtés de Pettersson à la place de Mikheyev, et Podkolzin sera laissé de côté au profit de Di Giuseppe. … Silovs a été rappelé d’urgence des Canucks d’Abbotsford, dans la Ligue américaine de hockey, dimanche.

La tasse de café, le balado de LNH.com

Séries éliminatoires : Le carré d'as est connu