Skip to main content

Dubois se hisse au sommet du palmarès nord-américain

L'attaquant du Cap-Breton est au premier rang du classement des joueurs nord-américains du Bureau central de dépistage

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

L'attaquant du Cap-Breton Pierre-Luc Dubois est devenu le premier joueur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec en plus de dix ans à se hisser au premier rang du classement final des joueurs nord-américains admissibles au repêchage 2016 de la LNH du Bureau central de dépistage.

Dubois, un attaquant de 6 pieds 2 pouces et 202 livres, peut évoluer aux trois positions à l'avant, mais il semble plus à son aise au centre. Il a terminé au troisième rang des marqueurs de la LHJMQ avec 99 points, au cinquième rang des buteurs avec 42 buts et au sixième rang pour les aides avec 57 en 62 matchs. Il a aussi remporté 50,4 pour cent de ses mises en jeu.

 

« Si vous avez besoin de quelqu'un pour surveiller et neutraliser le meilleur trio adverse, il peut le faire », a mentionné Dan Marr, le directeur du Bureau central de dépistage de la LNH. « Si vous avez besoin de quelqu'un pour provoquer des occasions de marquer, il possède le talent, la vitesse et les mains pour le faire. C'est un joueur très polyvalent. »

Dubois est le premier joueur de la LHJMQ depuis Sidney Crosby de Rimouski en 2005 à terminer au premier rang du classement final des joueurs nord-américains du Bureau central de dépistage.

Dubois était septième lors du classement intérimaire de janvier. Il a gravi six échelons pour supplanter l'ailier gauche Matthew Tkachuk de London, dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL), au sommet du palmarès final de 210 joueurs nord-américains. Tkachuk le suit en deuxième place.

« [Dubois et Tkachuk] vont assurément devenir des joueurs étoiles dans une équipe de la LNH, a ajouté Marr. Bien que les deux préconisent des styles différents, leurs projections pour la LNH sont très semblables. Les deux possèdent des habiletés et des qualités exceptionnelles et l'un ou l'autre aurait pu trôner au sommet du classement. Nos projections, soit l'outil par lequel on tente de prédire comment se traduiront les performances d'un joueur dans la LNH, penchent légèrement du côté de Dubois. On le perçoit comme étant un joueur multidimensionnel qui a le potentiel d'influencer le dénouement d'un match de plusieurs façons. »

L'ailier gauche Alexander Nylander de Mississauga (OHL), le défenseur Jakob Chychrun de Sarnia (OHL) et le défenseur Olli Juolevi de London (OHL) complètent le « Top 5 » du classement final des joueurs nord-américains du Bureau central de dépistage.

Tkachuk, un ailier gauche de 6 pieds 1 pouce et 195 livres, a été le cinquième meilleur marqueur de l'OHL avec 107 points et il a pris le septième rang pour les aides avec 77 assistances en 57 parties. Il a joué principalement aux côtés de Mitchell Marner (Maple Leafs de Toronto) et Christian Dvorak (Coyotes de l'Arizona). Il est le fils du membre du Temple de la renommée du hockey des États-Unis Keith Tkachuk.

« Il faut être un joueur d'élite pour suivre ce genre de joueurs », a affirmé David Gregory du Bureau central de dépistage. « C'est assurément le même type de joueurs que [Tkachuk] va fréquenter à l'avenir, alors c'est encore plus facile de le repêcher. Ce jeune est intelligent sur la glace, il est passionné et acharné. C'est une combinaison gagnante.

« Vous pouvez le jumeler à n'importe quel autre joueur et il va produire. »

Nylander (6 pieds, 179 livres) a mené Mississauga avec 28 buts et 75 points en 57 matchs. Il occupait le troisième rang dans le classement préliminaire et il a conservé cette position dans le palmarès final. Il est le frère du centre des Maple Leafs de Toronto William Nylander et le fils de l'ancien joueur de la LNH Michael Nylander.

« C'est un joueur offensif très dynamique », a déclaré Matt Ryan, le spécialiste des joueurs de l'OHL du Bureau central de dépistage. « Il peut générer de l'attaque lors d'une montée ou en périphérie. Il possède un très bon lancer et d'excellentes qualités de fabricant de jeu. Il peut influencer un match de plusieurs façons différentes à l'attaque. »

Chychrun (6 pieds 2 pouces, 215 livres) est quatrième au classement final, mais premier chez les défenseurs. Les dépisteurs prétendent que très peu de choses séparent Chychrun de Juolevi, Charles McAvoy de l'Université de Boston et Mikhail Sergachev de Windsor (OHL).

« D'une certaine façon, Chychrun a résisté aux autres, mais c'est très serré parce que chacun apporte quelque chose qui lui permettra d'avoir du succès dans les rangs professionnels et dans la LNH, a révélé Gregory. On ne sait pas quand ces joueurs vont avoir un impact dans la LNH, mais on croit qu'ils y parviendront un jour. C'était presque une question de préférences personnelles. Si vous pouvez mettre la main sur un de ces défenseurs tôt dans le repêchage, vous serez comblé. »

Chychrun, le fils de l'ancien joueur de la LNH Jeff Chychrun, peut être utilisé dans toutes les situations. Il ne commet pas beaucoup d'erreurs et il peut changer l'allure d'un match quand c'est nécessaire. Il a récolté 11 buts et 49 points avec un différentiel de plus-23 en 62 parties lors du calendrier régulier. Il a ajouté deux buts et huit points en sept matchs des séries éliminatoires de l'OHL.

Juolevi (6 pieds 2 pouces, 179 livres) est très apprécié des dépisteurs en raison de son instinct offensif. Il serait un meilleur défenseur offensif qu'Olli Maatta, un autre arrière finlandais qui a joué dans l'OHL avant d'être repêché par les Penguins de Pittsburgh au 22e rang lors du repêchage de 2012.

Juolevi a inscrit 9 buts et 42 points avec un différentiel de plus-38 en 57 rencontres avec London. Il a aussi joué un rôle clé pour la Finlande lors du Championnat mondial junior 2016 de la FIHG.

Le défenseur Dennis Cholowski (6 pieds, 170 livres) de Chilliwack, dans la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique, a fait l'un des plus gros bonds au classement en gagnant 25 positions pour se hisser au 23e rang du palmarès final. Cholowski, qui évoluera pour l'Université St. Cloud State la saison prochaine, a amassé 12 buts, 40 points et 15 points en avantage numérique en 50 parties.

« Il a beaucoup progressé dans la dernière année et il a grandi d'environ un pouce et demi », a déclaré John Williams du Bureau central de dépistage. « Il a toujours un corps de jeune homme, alors il pourrait grandir encore. Ce que j'aime de son style, c'est qu'il analyse bien ce qui se passe devant lui. Il voit l'action et il réalise des jeux. Il se débrouille avec ce que la situation lui donne et il ne se retrouve jamais dans le pétrin.

« Ce n'est plus un inconnu, tout le monde veut en savoir plus sur lui. »

Le meilleur joueur scolaire est l'ailier gauche Riley Tufte de l'école secondaire de Blaine, au Minnesota. Tufte (6 pieds 5 pouces, 205 livres) occupe le 17e rang du classement final du Bureau central de dépistage et il a remporté le trophée Mr. Hockey remis au meilleur joueur de hockey scolaire de l'État.

« Il a déjà le gabarit d'un joueur de la LNH. Il est mobile, il envoie la rondelle au filet et il manie bien le bâton », a affirmé Greg Rajanen du Bureau central de dépistage de la LNH. « C'est un des meilleurs joueurs scolaires que j'ai vus au Minnesota. Il est même meilleur à son âge que [l'attaquant des Panthers de la Floride] Nick Bjugstad, qui a aussi joué à Blaine. »

Tufte a compté 47 buts, dont 10 gagnants, et 78 points en 25 matchs de saison régulière. Il a ajouté deux buts et sept points en deux parties des séries éliminatoires de l'État.

Le meilleur gardien nord-américain est Evan Fitzpatrick de Sherbrooke (LHJMQ). Il a présenté un dossier de 18-26-8 avec une moyenne de buts alloués de 3,42, un pourcentage d'arrêts de ,896 et deux blanchissages en 54 matchs. Fitzpatrick (6 pieds 3 pouces, 206 livres) a supplanté Carter Hart (6 pieds, 180 livres) d'Everett (WHL), qui était premier dans le classement intérimaire.

« Ce sont deux excellents gardiens », a déclaré Al Jensen, le responsable de l'évaluation des gardiens du Bureau central de dépistage de la LNH. « Les deux ont beaucoup de potentiel, mais je trouve que Fitzpatrick a connu une deuxième moitié de saison exceptionnelle. J'ai l'impression que son style lui confère un léger avantage. À mon avis, c'est grâce à ses belles performances qu'on a décidé de placer Fitzpatrick devant Hart. Il est imposant devant sa cage et j'aime sa détermination. »

 

En voir plus