Skip to main content

Drouin et Tampa ont les Red Wings dans les câbles

La vedette que personne n'attendait pourrait aider Tampa Bay à éliminer Detroit dans le match no 5

par Dave Stubbs @dave_stubbs / Journaliste NHL.com

DETROIT - La remarquable séquence des Red Wings de Detroit de 25 participations consécutives aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley va survivre, peu importe le résultat de la rencontre de jeudi contre le Lightning de Tampa Bay.

Il est toutefois possible que toute la saison 2015-16 des Red Wings de Detroit soit définie par leur besoin de remporter la troisième période du match no 4 mardi. Chose qu'ils ne sont pas parvenus à faire.

 

Ce fut plutôt le Lightning qui s'est imposé au cours des 20 dernières minutes, ainsi que dans la rencontre, et cela en grande partie grâce à Jonathan Drouin, qui a préparé les trois buts de Tampa Bay, dont le but gagnant d'Ondrej Palat alors qu'il restait 2:59 à écouler au temps réglementaire.

Les Red Wings, qui disputent la 121e série éliminatoire de leur histoire, se trouvent donc dans une situation difficile, tirant de l'arrière 3-1 dans leur série de première ronde de l'Association de l'Est. Le match no 5 sera présenté au Amalie Arena jeudi (19 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC, FS-D, SUN).

Detroit a déjà effacé ce genre de déficit par le passé, effaçant un retard de 3-1 pour remporter une série à deux reprises (1987, 1992). La mauvaise nouvelle, c'est qu'ils ont été éliminés en cinq matchs 12 fois.

Les Red Wings n'ont affronté le Lightning qu'une seule fois en séries éliminatoires, et ils ont été éliminés en sept rencontres la saison dernière. Il semble que Tampa Bay ne sera pas poussé à la limite cette fois-ci, avec deux des trois derniers matchs disputés au Amalie Arena et avec Drouin dans leur formation.

L'attaquant de 21 ans n'était pas d'humeur à se faire donner une leçon d'histoire mardi, assurant devant les caméras de télévision après la quatrième partie qu'il avait depuis longtemps tourné la page sur « cet épisode ».

« Cet épisode », évidemment, représente ce roman-savon de six semaines où il a été suspendu par le Lightning en janvier et février, alors que le spectaculaire attaquant et l'équipe ont effectué un bras de fer au sujet d'une demande de transaction de la part de Drouin, mais le directeur général de Tampa Bay Steve Yzerman n'a pas accédé à sa demande.

Drouin a récolté quatre mentions d'aide depuis le début de la série, qui représente presque un conte de fées pour lui, bien qu'il ne puisse faire autrement que de feuilleter les pages à toute vitesse.

« Je ne pense pas vraiment à ce qui s'est produit avant, a-t-il expliqué. J'ai passé ce point, je me contente de jouer au hockey. C'est une très belle sensation. Je ne crois pas que ce soit surréel. Je suis heureux d'être de retour afin d'aider cette équipe. »

Peu de gens s'attendaient à le voir dans l'uniforme du Lightning au cours des présentes séries. Personne n'aurait pu inventer un scénario où Drouin demandait une transaction, avant d'être cédé au club-école de Tampa Bay dans la Ligue américaine de hockey à Syracuse puis d'être suspendu par le Lightning après avoir refusé de se présenter à un match de la LAH.

Réintégré dans l'équipe en mars après avoir discuté avec Yzerman, Drouin a bien fait à Syracuse alors que la saison tirait à sa fin.

Le Lightning a rappelé l'ailier gauche de Syracuse avec deux matchs à disputer à la saison régulière, lorsque les attaquants Steven Stamkos et Ryan Callahan se sont blessés.

Stamkos sera à l'écart du jeu pour une période d'un à trois mois afin de soigner un caillot sanguin, mais Callahan est de retour de sa blessure au bas du corps. Drouin? Il connaît de bons moments après s'être débarrassé de ses rétroviseurs au cours de son parcours en séries éliminatoires.

Ce qui va lui arriver après le tournoi printanier demeure un mystère, mais personne ne s'en soucie pour l'instant, alors que Tampa Bay souhaite ardemment ne pas retourner à Detroit avant la prochaine saison.

« Ce n'est pas que nous sommes paranoïaques à l'idée de retourner à Detroit », a noté l'entraîneur du Lightning Jon Cooper après le match no 4. « Il s'agit surtout de repos, de voyagement, de sauter dans un avion, de séjourner à l'hôtel. Ce sont toutes des choses qui ont un impact. »

Drouin est l'une des principales raisons qui expliquent pourquoi Tampa Bay ne se trouve qu'à une victoire de remporter une quatrième série à leurs cinq dernières tentatives.

« Une chose qui est souvent oubliée dans tout cela est que nous n'avons jamais, jamais abandonné avec Jonathan, a souligné Cooper. Il a fait un choix et pris une décision. Nous pouvons débattre du bien-fondé de cette décision, mais il a fini par revenir et a fait le choix de connaître du succès et de se battre.

« Il ne s'agissait pas d'un rappel de courtoisie. Il a mérité de revenir avec nous. Il nous aide à remporter des matchs de hockey, ce que nous savions qu'il était capable de faire. Je suis incroyablement fier de la manière dont il s'est conduit avec notre équipe et notre personnel. »

Pendant un moment, Cooper a cherché ses prochains mots.

« Il le mérite. »

 

En voir plus