Skip to main content

Deux buts seulement en séries, mais que se passe-t-il avec "Sid The Kid"?

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Deux maigres buts, incluant un dans un filet abandonné en fin de match. Mais que se passe-t-il avec "Sid The Kid" depuis le début des séries éliminatoires? La question fait sourire l'entraîneur des Penguins de Pittsburgh, Michel Therrien.

"A nos yeux, Sidney dispute de très bonnes séries", a répondu Therrien, jeudi, à quelques heures du match d'ouverture de la finale de l'Association Est entre les Flyers de Philadelphie et les Penguins.

Après tout, Crosby occupe le deuxième rang des marqueurs de la LNH en séries, avec 14 points, en seulement neuf matchs. C'est un de moins que le meneur Jaromir Jagr, des Rangers de New York, qui est en vacances. Les 12 passes qu'il montre à sa fiche représentent un sommet. On dit qu'il pourrait en avoir quelques-unes de plus, si l'ailier droit Marian Hossa avait raté moins de chances de marquer. Pas mal pour un joueur dont on dit qu'il traverse une période léthargique...

"Sidney est principalement un fabricant de jeux et il fait très bien à ce chapitre, a souligné Therrien. Il est notre meneur et l'équipe connaît beaucoup de succès."

De la graine de Yzerman

En présence de la presse, l'entraîneur a mis l'accent sur les qualités de leader de Crosby, affirmant qu'il effectue une tâche formidable à titre de capitaine de l'équipe. Il a acquiescé quand un journaliste lui a demandé s'il lui rappelait, en se sens, Steve Yzerman, l'ancien capitaine étoile des Red Wings de Detroit.

"Je n'apprécie pas d'établir des comparaisons entre des joueurs ou des équipes d'une autre époque, mais dans ce cas-ci, aucun doute qu'on peut faire un parrallèle", a-t-il avancé.

"Yzerman a été, à l'époque, un des plus jeunes capitaines de la ligue, sinon le plus jeune. Sidney est le plus jeune, à l'âge de 20 ans. Il est véritablement un leader au sens large du mot, tant sur la glace qu'à l'extérieur. Steve Yzerman était comme ça. C'est très important parce que chacune des équipes s'identifie à son capitaine."

Therrien a mentionné qu'il est trop tôt pour dire que Crosby va connaître une brillante carrière comme celle qu'a eue Yzerman, "mais il est déjà un grand leader".

En santé

Le principal intéressé soutient que la disette de buts qu'il connaît n'est aucunement une source de préoccupation. Il assure aussi que la blessure à une cheville, qui lui a fait manquer 28 matchs après les Fêtes, n'a absolument rien à voir.

Le talentueux numéro 87 tenait un discours semblable, il y a un an, avant de dévoiler qu'il a joué en dépit d'un pied fracturé à la suite de l'élimination des Penguins en séries.

Le fait demeure que Crosby est moins flamboyant à l'attaque depuis son retour au jeu. Premier marqueur de la LNH au moment où il s'est blessé, avec 63 points en 46 rencontres, il a totalisé 23 points, incluant seulement six filets, en 16 matchs à la suite de son retour.

"Je voudrais réussir plus de buts, mais ça ne fonctionne pas toujours comme ça, a-t-il avancé. Ma principale tâche est de faire des jeux. Tant que je fais ça et que je provoque des choses offensivement, il n'y a aucune inquiétude à avoir."

Il estime également qu'il n'a pas à traîner l'équipe sur ses épaules en étant entouré de francs-tireurs comme Evgeny Malkin (six buts, 14 points), Marian Hossa (cinq buts, 10 points) et Petr Sykora (quatre buts, six points).

De toute façon, les Penguins n'ont aucune raison d'être alarmiste dans son cas, actuellement, n'ayant eu besoin que de neuf matchs pour passer au travers des deux premiers tours des séries.

Et la fiche en carrière de Crosby contre les Flyers, 16 buts en 23 matchs, laisse croire qu'un réveil n'est peut-être pas lointain.

En voir plus