Skip to main content

David Desharnais devra livrer une autre bataille

Le joueur de centre devra se mettre en évidence à l'attaque afin de rester dans la formation

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - La marge de manœuvre de David Desharnais est mince jusqu'à la fin de la saison. Le vétéran joueur de centre sait qu'il doit regagner ses galons.

Pendant son absence, le jeune attaquant Phillip Danault s'est mis en évidence à la position de centre, aux côtés de Max Pacioretty et d'Alexander Radulov. Au retour d'Alex Galchenyuk sous peu, l'effet domino pourrait repousser Desharnais d'un trio ou jusqu'à la tribune de presse parce que Tomas Plekanec est bien en selle au sein du troisième trio.

L'entraîneur des Canadiens de Montréal Michel Therrien n'utilisera pas Desharnais comme pivot de la quatrième unité à caractère défensif. Le vétéran Torrey Mitchell s'acquitte fort bien de la tâche.

« Les décisions se prennent souvent d'elles-mêmes », a souligné Therrien avant l'affrontement contre les Sabres de Buffalo. « On a beau planifier, nous prenons les choses comme elles arrivent. Ç'a toujours été ma philosophie.

« Les blessures ont fait en sorte que nous avons maintenant une profondeur à la position de centre que nous ne pensions pas avoir il y a deux mois, a-t-il renchéri. Nous avons découvert cette profondeur, c'est une excellente nouvelle. »

Desharnais n'a pas besoin qu'on lui fasse de dessin, lui qui écoule sa dernière saison contractuelle. Il sait qu'il doit être productif à l'attaque afin de demeurer dans la formation.

En ce sens, le but qu'il a réussi dans la victoire de 5-2 des Canadiens face aux Sabres, mardi, est un pas dans la bonne voie.

« Tu veux avoir un impact tout de suite quand tu reviens au jeu après une longue absence. La meilleure façon pour moi de faire ça, c'est avec de bonnes statistiques, a-t-il commenté. Ça s'est bien passé en général comme soirée de retour. Le but a été un boni. »

Desharnais n'est pas à une bataille près depuis le début de sa carrière. En fait, sa carrière est une interminable bataille.   

« Je sais comment ça fonctionne. J'ai moi-même déjà profité de blessures pour faire mes preuves et monter en grade dans la formation.

« Quand tous les gars vont revenir, des décisions devront être prises et je veux forcer la main des dirigeants. »

Therrien a dit apprécier grandement la souplesse que lui confère l'utilisation de Danault à la position de centre.

« Il s'est bien adapté à son rôle. C'est un gars responsable. L'important pour lui, c'est de ne pas changer sa recette, a-t-il dit. C'est le message que je lui livre. Ce n'est pas parce qu'il joue avec eux (Pacioretty et Radulov) qu'il doit modifier son style. 

« Nous voulons avoir un équilibre dans les trios. Les succès qu'il a avec les deux nous permettent d'obtenir l'équilibre recherché. 

« C'est un jeune joueur. Nous sommes satisfaits des progrès qu'il réalise, a continué l'entraîneur. Il apprend vite. Il veut s'améliorer. Il possède de bonnes habitudes de travail. C'est tout ce qu'un entraîneur peut demander. »

Therrien s'est par ailleurs réjoui des succès que connaît le capitaine Pacioretty, faisant remarquer qu'il est mieux entouré afin d'exercer son leadership.

« C'est un processus d'apprentissage, être capitaine, a-t-il déclaré. Il a grandement appris de la saison dernière et il est mieux entouré. Ça lui enlève beaucoup de pression. Ses habitudes de travail sont impeccables depuis le début de la saison. Il obtient de bons résultats. C'est agréable pour un entraîneur de voir un de ses joueurs être récompensé pour tous les efforts qu'il fait. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.