Skip to main content

Crosby prend les bouchées doubles afin de débloquer à l'attaque

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Vainqueurs au New Jersey vendredi, les Penguins de Pittsburgh disputaient leur quatrième match en l'espace de six jours au moment d'affronter le Canadien. Il n'y avait que neuf joueurs, incluant les blessés, sur la glace du Mellon Arena, samedi matin. Sidney Crosby était un de ceux-là!

"Je ne fais pas toujours ça, a expliqué le surdoué des Penguins. Ca dépend, j'écoute mon corps. Cette semaine, je n'ai pas patiné pendant quelques jours parce que j'ai passé le congé de Noël chez mes parents en Nouvelle-Ecosse."

Crosby traverse une période peu productive, selon ses propres standards, n'ayant amassé que trois points dans ses six dernières rencontres, avant samedi. Son coéquipier Evgeni Malkin en a récolté 11 au cours de la même séquence afin de se détacher au sommet des marqueurs de la LNH. Malkin totalisait 59 points avant samedi, 12 de plus que Crosby et Alexander Ovechkin, des Capitals de Washington.

"Evgeni joue très bien et c'est ce qu'on a besoin. On souhaite qu'il continue, a commenté Crosby. Personnellement, j'essaie de le seconder du mieux que je peux. Ce n'est absolument pas une préoccupation pour moi de le rattraper. Si ça arrive, ce sera tant mieux. Mon unique préoccupation est de bien faire. Je veux m'assurer d'apporter ma contribution et d'aider l'équipe à connaître du succès."

Crosby, qu'on avait présenté comme le "Next One" à son arrivée dans la LNH parce qu'on le voyait chausser les patins du "Great One" Wayne Gretzky, a dit par ailleurs se préoccuper peu du fait qu'il "partage" les feux de la rampe avec les Russes Malkin et Ovechkin.

"Ma motivation demeure la même, peu importe que j'aie de la compétition ou non, a-t-il commenté. Ca ne modifie en rien ma philosophie. En autant que je sois satisfait de mon rendement quand je me regarde dans le miroir, c'est tout ce qui compte. Qu'il y a ait plusieurs joueurs qui luttent pour le titre de numéro un de la ligue, c'est positif pour tout le monde."

Le talentueux athlète âgé de 21 ans, qui s'est dit flatté d'avoir été choisi la personnalité la plus influente du hockey selon le magazine "The Hockey News", a souligné n'avoir encore rien accompli et avoir des croûtes à manger.

"J'estime que je peux m'améliorer dans tous les aspects, ça viendra avec l'expérience, a-t-il précisé. On n'a jamais fini d'apprendre. On doit passer au travers de bonnes et de mauvaises séquences pour le faire. Le calendrier de la Ligue nationale est fort exigeant, avec plusieurs séries de deux matchs en autant de jours. C'est dur de composer avec ça."

Admettant que la tâche s'annonce difficile en deuxième moitié de saison, Crosby a dit que les Penguins ont encore dans leur mire le titre de section ou même de l'Association Est.

"Ce n'est pas aussi facile qu'il n'y paraît. On l'a constaté la saison dernière. On a dû surmonter plusieurs obstacles en cours de route. La situation est semblable cette saison. On a plusieurs joueurs blessés. On demande aux joueurs qu'on rappelle de la Ligue américaine de combler leur perte. On tente de rester dans la lutte jusqu'au retour des blessés."

En attendant, Crosby a hâte de prendre part à la fin de semaine du match des étoiles, à Montréal, dans moins d'un mois.

"Ca va être une expérience incroyable pour tout le monde. Les meilleurs joueurs de la ligue vont se retrouver dans une grande ville de hockey, ça va être formidable."

Crosby est assuré d'être de la partie, à moins qu'il ne se blesse, à titre de partant de l'équipe de l'Association Est. Le sextuor ne devrait être composé que de joueurs du Canadien et des Penguins.

A l'attaque, Crosby, Malkin et Alex Kovalev dominent le scrutin. A la défense, l'élection d'Andrei Markov et de Mike Komisarek, du Tricolore, ne fait plus de doute. Devant le filet, une lutte palpitante se dessine entre Marc-André Fleury et Carey Price. Samedi, Fleury avait vu fondre l'avance qu'il détient à environ 3000 votes.

En voir plus