Skip to main content

Conor Sheary met fin à sa longue disette au bon moment

L'attaquant aide les Penguins à remporter le match no 1 de la Finale grâce à son premier but depuis le 6 avril

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

PITTSBURGH -- Il n'était pas nécessaire de rappeler à Conor Sheary combien de temps était passé depuis son dernier but. Il espère que celui qu'il a marqué en première période de la victoire de 5-3 des Penguins de Pittsburgh contre les Predators de Nashville lors du match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley augure bien pour l'avenir.

Il s'agit du premier but pour Sheary pendant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017. Il n'avait pas marqué depuis le 6 avril face aux Devils du New Jersey. La séquence de 17 matchs (16 matchs des séries et un de saison régulière) représentait la plus longue disette de sa carrière de deux saisons dans la LNH.

« Je ne savais pas le nombre exact, mais ça fait assurément longtemps, a dit Sheary. C'était plaisant de me trouver devant une cage béante et percer, j'espère pouvoir profiter de cet élan dans les prochains matchs.

« Presque deux mois. Ça fait longtemps. »

Le match no 2 de la série quatre de sept aura lieu au PPG Paints Arena mercredi (20h H.E.; TVA Sports, CBC, SN, NBCSN).

Sheary, qui a inscrit 23 buts en 61 matchs de saison régulière, a été rayé de l'alignement lors des matchs no 5 et no 6 de la finale de l'Association de l'Est face aux Sénateurs d'Ottawa en raison de ses déboires persistants.

« Je faisais des erreurs et je me sentais démoralisé, a admis Sheary. Je tentais de faire des choses que je ne devais pas faire. Si je m'en tiens à ma vitesse et ma compétitivité, je joue de mon mieux. Je m'en suis écarté un peu pendant la majorité des séries.

« J'étais déçu de moi-même après avoir été laissé de côté. J'ai tiré des leçons en observant les matchs, je me suis reposé un peu et j'ai tenté de le considérer comme étant une chose positive. Et puis j'ai tenté de retrouver mon jeu.

Le vétéran joueur de centre Matt Cullen a été un des coéquipiers qui ont encouragé le jeune Sheary.

« Il m'a beaucoup aidé, a confié Sheary. Il y a beaucoup d'expérience dans ce vestiaire, beaucoup de vétérans qui m'ont expliqué que je représente un élément clé de cette équipe, que je nous ai aidés à atteindre ce plateau et que je ne dois pas être découragé. [Cullen] était un de ces gars et j'ai pris ses paroles à c œur. Je crois que c'est pas mal super quand un vétéran te dit de telles choses. Je voulais m'en servir comme source de motivation. »

Quand Sheary est retourné dans l'alignement lors du match no 7 face aux Sénateurs, il a été réuni avec le capitaine des Penguins Sidney Crosby et le vétéran attaquant Chris Kunitz.

« C'est une question de retrouver le rythme », a expliqué Sheary sur ses succès en réintégrant l'alignement. « Quand tu côtoies les mêmes joueurs au sein du même trio, tu tentes de refaire les choses qui t'ont donné du succès. Kunitz et moi, nous avons passé beaucoup de temps aux côtés de Sid, et parce que nous savons bien ses tendances, nous nous harmonisons à l'instant. »

Sheary a fait mouche à 16:37 de la première période du match no 1 pour procurer une avance de 2-0 à Pittsburgh en complétant une remise de Kunitz dans un filet ouvert.

Video: NSH@PIT, #1: Sheary marque sur une passe de Kunitz

« Sid a gagné la bataille dans le coin et l'a remis à [Kunitz], et j'ai trouvé un peu d'espace près du poteau éloigné. J'espérais qu'il allait me repérer et il l'a fait, a dit Sheary. Il a envoyé une passe à l'aveuglette directement vers la palette de mon bâton. Je n'avais qu'à lancer dans un filet ouvert. »

Le soulagement de Sheary a été évident, mais à la suite de la victoire, il a affirmé que personne dans le vestiaire ne se faisait des illusions en ce qui concerne le reste de la Finale.

« Nous savons que nous devons encore mieux jouer, a-t-il dit. C'est peut-être bon qu'ils n'aient pas encore vu notre meilleur jeu. »

En voir plus