Skip to main content

Colin Wilson pourrait revenir au jeu pour le match no 5

L'attaquant des Predators pourrait disputer son premier match de la Finale de la Coupe Stanley

par Robby Stanley / Correspondant NHL.com

NASHVILLE - L'attaquant des Predators de Nashville Colin Wilson a pleinement pris part à l'entraînement mercredi et pourrait revenir au jeu pour le cinquième match de la Finale de la Coupe Stanley face aux Penguins de Pittsburgh au PPG Paints Arena, jeudi (20h HE; NBC, CBC, SN, TVA Sports).

La série est égale 2-2.

Les Predators ont effectué quelques exercices à l'entraînement et Wilson s'est joint au quatrième trio en compagnie d'Harry Zolnierczyk, Frédérick Gaudreau et de PA Parenteau.

« Wilson semblait bien aller, a dit l'attaquant James Neal. Il a bien fait. »

Lors d'un exercice de trois contre deux, Wilson était constamment avec Gaudreau tandis que Zolnierczyk et Parenteau alternaient. Wilson n'a pas joué au cours de la Finale en raison d'une blessure dont la nature n'a pas été révélée.

« C'est un de ces gars qui peut apporter beaucoup, a dit l'attaquant Filip Forsberg. C'est un gars qui travaille fort et qui a beaucoup d'habiletés, il peut aussi amener du jeu physique. Il peut définitivement faire une différence. »

Wilson a récolté quatre points (deux buts, deux aides) en 12 matchs de séries éliminatoires. Il a raté toute la première ronde contre les Blackhawks de Chicago en raison d'une blessure au bas du corps.

Au cours de la saison régulière, il a récolté 35 points (12 buts, 23 aides) en 70 rencontres.

Les Predators se fient sur Wilson pour ses habiletés à conserver la rondelle en fond de territoire et à foncer au filet. Il a mené les Predators avec cinq buts lors des séries éliminatoires 2015 et a les a aussi menés en 2016 en récoltant 13 points (cinq buts, huit aides) en 14 rencontres.

Wilson pourrait remplacer Zolnierczyk ou Parenteau s'il revient au jeu. Les deux joueurs ont joué à tour de rôle au cours des séries. Zolnierczyk a récolté trois points (un but, deux aides) en 10 matchs de séries et Parenteau n'a aucun point en cinq matchs. Les deux ont impressionné leurs coéquipiers avec leur capacité à demeurer prêts en attendant leur chance.

« Ils ont été incroyables, a dit Watson. Ce n'est pas le rôle le plus facile, mais quand ils ont joué ils ont amené de l'énergie, de la vitesse et ils ont aidé l'équipe. Que ce soit Zolnierczyk qui provoque des pénalités ou Parenteau qui réussit à sortir la rondelle de notre zone.

« Ça montre notre profondeur et ils méritent tout le crédit pour avoir réussi à performer dans une situation difficile. »

En voir plus