Skip to main content

Claude Julien insensible aux retrouvailles avec les Bruins

L'expérimenté entraîneur des Canadiens place toute son attention sur son équipe avant de renouer avec Boston au Centre Bell samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD -- Claude Julien n'est pas un grand émotif. Ce ne sont pas les retrouvailles samedi avec son ancienne équipe, les Bruins de Boston qu'il a dirigés pendant presque 10 ans, qui vont le rendre hypersensible.

« C'est ma personnalité », a tempéré l'entraîneur au retour de la pause des Canadiens de Montréal, vendredi. « Ces choses-là, comme les records, je garde ça pour ma retraite quand je serai dans ma chaise berçante. »

On comprend que Julien a des chats beaucoup plus importants à fouetter que de s'émouvoir de retrouvailles avec les Bruins.

Les deux grands rivaux n'ont pas croisé le fer depuis le 12 février 2017, soit deux jours avant que Julien ne succède à Michel Therrien à la barre du CH, la saison dernière.

À compter de samedi au Centre Bell (19h HE, TVAS, CBC, SN, NESN, NHLN-US), ils vont s'affronter à trois reprises en l'espace de huit journées au cours desquelles le Tricolore va disputer cinq rencontres au total.

« Le 'focus' est davantage sur mon équipe et l'importance de gagner des matchs pour les bonnes raisons, a renchéri Julien. Je ne dis pas que ça ne me fait absolument rien, mais pas plus que ça. »

L'ailier Brendan Gallagher s'est dit convaincu que ce ne sera tout de même pas une rencontre comme les autres pour son entraîneur.

« C'est sûr que ça le rend fébrile. C'est une équipe avec laquelle il s'est forgé de bons souvenirs. Nous savons comment il voudra qu'on gagne, a-t-il soumis. Les duels contre les Bruins sont toujours agréables à jouer. Nous ne les avons pas affrontés depuis un bout de temps. Ce sera le 'fun' de raviver la rivalité. »

Julien a soutenu que son retour à Boston la semaine prochaine ne sera pas plus chargé émotivement.

« Je sais que nous avons trois matchs en huit jours contre eux, mais je n'avais encerclé aucune des dates.

« C'est davantage l'importance que revêtent pour nous les cinq matchs au cours de cette période qui m'intéresse ainsi que ce que nous devons faire afin de nous replacer dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries. »

Au 14e rang de l'Association de l'Est, les Canadiens (18-20-4) ont énormément de pain sur la planche.

« Nous ne sommes pas stupides. Nous connaissons l'ampleur de la tâche », a tranché l'entraîneur.

Les Bruins s'amènent à Montréal sur une séquence d'une seule défaite en temps réglementaire dans leurs 15 derniers matchs (11-1-3).

 Video: CAR@BOS: Bergeron complète un tic-tac-toe

« Nous devrons être bons parce que les Bruins jouent le meilleur hockey de leur saison depuis un mois, a noté Julien. C'est à souhaiter que la pause obligatoire les aient refroidis quelque peu. »

Les deux équipes renoueront avec l'action après une période d'inactivité de cinq jours chacune.

Les Canadiens tenteront de poursuivre sur leur modeste séquence de deux victoires. 

« Je n'ai pas vraiment suivi le parcours des Bruins cette saison, a dit Gallagher. Je sais qu'ils vont très bien et qu'ils sont très confiants. Ce sera un bon défi pour nous. C'est le bon moment pour nous d'être confrontés à des défis du genre. »

Hudon avec Drouin

À l'entraînement vendredi, Julien a apporté quelques changements aux trios. Il a muté Charles Hudon en compagnie de Jonathan Drouin et d'Alex Galchenyuk au sein d'une unité de jeunes hautement à risque en défense. Max Pacioretty était de retour avec Phillip Danault et Artturi Lehkonen. Le vétéran Tomas Plekanec demeurait avec Paul Byron et Gallagher.

Julien a expliqué qu'il veut miser sur deux trios solides en défense afin de contrer la force de frappe des Bruins.

« J'ai le dernier mot dans les changements de joueurs », a-t-il relevé en laissant entendre qu'il retouchera aux unités quand le CH se rendra à Boston.

Retour de Mete

Le Tricolore va saluer le retour du défenseur recrue Victor Mete qui vient de vivre une expérience grisante au Championnat mondial junior 2018 de la FIHG. Mete a aidé l'équipe canadienne à remporter la médaille d'or à Buffalo.

« Je suis emballé d'être de retour. L'objectif en joignant l'équipe canadienne était de gagner la médaille d'or et je tenais à revenir avec les Canadiens après », a commenté Mete qui avait été prêté à Équipe Canada junior le 11 décembre. « On m'a rapporté les propos du directeur général Marc Bergevin selon lesquels je resterais possiblement avec l'équipe jusqu'à la fin de la saison. J'espère le convaincre de demeurer sur une base permanente. »

Ayant confirmé sa présence dans la formation à l'issue de la séance d'entraînement matinale samedi, Julien a réitéré que le jeune Torontois est de retour pour jouer, mais que son rendement dictera son temps d'utilisation. Mete s'est entraîné en compagnie de David Schlemko, vendredi et samedi.

Au sujet de l'expérience qu'il a vécue, Mete a dit avoir trouvé que le rythme était plus lent que dans la LNH et qu'il a dû faire les ajustements nécessaires.

Price ragaillardi

Carey Price a retrouvé ses repères dernièrement, mais les interruptions du genre dans le calendrier lui font habituellement le plus grand bien.

Il a dit avoir décroché en allant à Fort Lauderdale, en Floride, avec les deux femmes de sa vie - son épouse et sa fille.

« Ç'a été super. Nous avons passé du bon temps. C'est toujours agréable de prendre un peu de recul et de profiter de la vie pendant quelques jours. »

Il s'est dit heureux de sa sélection au sein de l'équipe d'étoiles de la section Atlantique en vue du Match des étoiles Honda 2018 de la LNH qui aura lieu à Tampa, en Floride, à la fin du mois.

« C'est un bel endroit où aller », a-t-il souligné en arborant un grand sourire.

Video: TBL@MTL: Arrêts incroyables de Price en prolongation

Gallagher, qui domine le CH au chapitre des buts avec 16, n'a pas été offusqué qu'on ne lui lance pas d'invitation.

« Je ne suis pas du tout déçu. Carey va bien représenter l'équipe, il le mérite d'emblée. Il fait tellement pour l'équipe et la ville, il est notre représentant idéal. »

Le vétéran attaquant Ales Hemsky était de retour à l'entraînement avec l'équipe, vendredi. Hemsky se rétablit de la commotion cérébrale qu'il a subie à Anaheim, face aux Ducks, le 20 octobre. On ne parle pas d'un retour au jeu imminent dans son cas puisqu'il n'est pas autorisé à aucun contact physique.

Formation projetée des Canadiens

Max Pacioretty -- Phillip Danault -- Artturi Lehkonen
Paul Byron -- Tomas Plekanec -- Brendan Gallagher
Alex Galchenyuk -- Jonathan Drouin -- Charles Hudon
Nicolas Deslauriers -- Jacob de la Rose -- Andrew Shaw

Karl Alzner -- Jeff Petry
Jordie Benn -- Jakub Jerabek
Victor Mete - David Schlemko

Carey Price
Antti Niemi

Retranchés: Byron Froese, Daniel Carr, Joe Morrow
Blessé : Ales Hemsky (commotion cérébrale)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.