Skip to main content

Cinq clés: Rangers vs Canadiens, match no 5

Les Rangers veulent poursuivre dans la même veine; les Canadiens comptent sur le retour d'Alexei Emelin

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

RANGERS vs CANADIENS
19h (HE); TVAS, CBC, US, MSG
La série est égale 2-2

MONTRÉAL - Si les Canadiens de Montréal croyaient avoir les Rangers de New York dans les câbles après avoir signé deux victoires de suite pour prendre les devants 2-1 dans la série, ils ont constaté mardi que ce n'était pas le cas.

Les Rangers ont répliqué avec leur meilleure performance de la série et ont remporté le match 2-1 pour niveler les chances 2-2 dans cet affrontement de premier tour dans l'Association de l'Est.

Les deux équipes se livreront désormais une série au meilleur de trois matchs alors que les Canadiens détiennent l'avantage de la patinoire.

Voici les cinq clés du match no 5:

1. Du renfort à la ligne bleue

Les défenseurs des Canadiens ont connu une difficile soirée de travail à New York. Les Rangers ont constamment repoussé la rondelle derrière le filet et ont appliqué de la pression pour les empêcher de s'en emparer. 

La défensive montréalaise appréciera certainement le retour d'Alexei Emelin, qui n'a pas joué depuis le 5 avril en raison d'une blessure au bas du corps. Ce dernier a recommencé à s'entraîner en début de semaine et a patiné avec ses coéquipiers pour la première fois, mercredi.

« Je me sens bien et je suis prêt à jouer, a dit Emelin. Je dois parler aux entraîneurs avant le match et nous verrons la décision qui sera prise. »

Jeudi en matinée, il a été utilisé avec Nathan Beaulieu et son retour dans la formation a été confirmé après la période d'échauffement.

« Il est un défenseur robuste qui joue avec intensité, a souligné Julien. Il est un défenseur que les joueurs adverses n'aiment pas affronter, et c'est l'élément qui nous a le plus manqué lorsqu'il était absent. [...] Je crois que notre équipe a fait du très bon travail, mais il a assurément sa place sur la glace. Je sais, pour avoir dirigé contre lui, que les joueurs gardent la tête haute lorsqu'il est sur la patinoire. »

2. La bagarre de la zone neutre

S'ils veulent éviter de tirer de l'arrière pour la deuxième fois dans cette série, les Canadiens devront trouver le moyen de contrôler le jeu en zone neutre, une chose qu'ils avaient faite à la perfection lors du troisième affrontement.

Mardi, ce sont plutôt les Rangers qui ont eu le dessus en ne laissant aucun espace aux Montréalais, qui n'ont pu exploiter leur vitesse à leur guise. Cet élément a notamment été observable en fin de rencontre alors que la troupe de Claude Julien a commis sept dégagements refusés en 7:45 en tentant la longue passe pour justement éviter la transition en zone neutre.

« Nous avons répété qu'il fallait bouger nos pieds en sortant de notre territoire, conserver cet espace et prendre ce qui nous était donné, a expliqué le capitaine des Rangers Ryan McDonagh après la rencontre. Si nous avions de l'espace, il fallait transporter le disque, sinon le pousser derrière eux. Pendant la majorité de la troisième période, nous avons été constants. »

3. Jeu physique

Les Canadiens ont connu leur plus tranquille soirée de travail au chapitre des mises en échec lors du dernier match. Les Rangers ont dominé 43-25, ce qui a eu pour effet de restreindre l'espace des Montréalais dans les trois zones. Lors des deux premières rencontres, le Tricolore a enregistré 53 et 55 mises en échec et ce chiffre a diminué à 31 dans le troisième match alors qu'il a eu le contrôle de la rondelle pendant la majeure partie de la soirée.

Il faut s'attendre à ce que le Tricolore revienne à ses habitudes des deux premiers matchs, jeudi.

« C'était clair que le message était d'être plus physique avec nous, a déclaré Max Pacioretty. Ils ont limité notre temps de réaction en zone neutre en nous empêchant de prendre de la vitesse. Nous devrons les imiter au cours du prochain match. »

4. Max Pacioretty

Le meilleur marqueur des Canadiens en saison régulière, le capitaine Max Pacioretty, est effacé depuis le début du tournoi printanier. Il décoche certes plusieurs tirs au but (19 en quatre matchs), mais aucun d'entre eux n'a touché la cible.

L'ailier gauche n'a amassé qu'une aide depuis le début de la série et il n'a pas marqué dans ses huit derniers matchs, en incluant les quatre derniers en saison régulière. Il s'est aussi rendu directement responsable du deuxième but des Rangers - celui de la victoire - en évitant de frapper Ryan McDonagh à la ligne bleue qui a ensuite repéré Nash devant le filet.

5. Le premier but

Dans un match d'une importance capitale comme celui de jeudi, le premier but sera déterminant. Jusqu'ici, l'équipe qui a ouvert la marque a toujours eu le dessus. Ce but est d'autant plus important pour les Canadiens puisque les Rangers sont devenus spécialistes dans l'art de fermer le jeu lorsqu'ils prennent les devants.

S'ils s'étaient assis sur leur avance lors du deuxième match - et qu'ils en avaient payé le prix -, les New-Yorkais ont modifié leur approche mardi en continuant d'appliquer de la pression sur les Canadiens dans son territoire. Résultat: ils ont eu l'avantage 10-6 au chapitre des tirs au but.

Alignement prévu des Canadiens

Max Pacioretty -- Phillip Danault -- Alexander Radulov
Paul Byron -- Tomas Plekanec -- Brendan Gallagher
Dwight King -- Andrew Shaw -- Artturi Lehkonen
Alex Galchenyuk - Steve Ott - Torrey Mitchell

Andrei Markov - Shea Weber 
Jordie Benn -- Jeff Petry
Nathan Beaulieu - Alexei Emelin

Carey Price
Al Montoya 

Retranchés: Michael McCarron, Nikita Nesterov, Andreas Martinsen, Brandon Davidson, Brian Flynn
Blessé: Aucun

Alignement prévu des Rangers

Chris Kreider - Mika Zibanejad - Pavel Buchnevich
Jimmy Vesey - Derek Stepan - Rick Nash
Mats Zuccarello - Kevin Hayes - J.T. Miller
Jesper Fast - Oscar Lindberg - Michael Grabner 

Ryan McDonagh - Dan Girardi
Marc Staal - Nick Holden
Brady Skjei - Brendan Smith 

Henrik Lundqvist
Antti Raanta 

Retranchés : Adam Clendening, Kevin Klein, Matt Puempel, Brandon Pirri, Tanner Glass
Blessé : Aucun

En voir plus