Skip to main content

Cinq clés : Penguins vs Sénateurs, match no 4

Ottawa peut sérieusement ébranler les champions en titre de la Coupe Stanley

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

PENGUINS VS SÉNATEURS
20 h (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN
Les Sénateurs mènent la série quatre de sept 2-1

OTTAWA - En avant 2-1 dans la finale de l'Association de l'Est, les Sénateurs d'Ottawa ont la chance de porter un dur coup aux espoirs des Penguins de Pittsburgh au Centre Canadian Tire, vendredi.

N'allez toutefois pas leur dire, les Sénateurs ne voient pas le match no 4 comme l'occasion d'envoyer au tapis des adversaires qui sont déjà dans les câbles.

« C'est une nouvelle journée et un nouveau match », a lancé le défenseur vedette Erik Karlsson.

À la question : « Est-ce que la série se joue ce soir? », il a sèchement répondu : « Non ».

« Nous avons connu un super match mercredi, mais c'est déjà chose du passé, a élaboré le capitaine Karlsson. Nous avons fait du bon travail cette saison afin de demeurer dans le moment présent et de nous concentrer sur la prochaine tâche à accomplir. »

Les Sénateurs savent que les champions en titre de la Coupe Stanley ne baisseront pas facilement les bras.

Leur reste-t-il de l'essence dans le réservoir? Ça reste à voir.

Voici les 5 clés pour le match no 4 :

1 La riposte

Les Sénateurs s'attendent à une virulente riposte des Penguins à la suite de la dégelée de 5-1 qu'ils leur ont infligée, mercredi.

« Ils sont fiers et ils ont beaucoup de leadership. Nous devrons être prêts à connaître un début de match semblable à celui de mercredi », a soumis le jeune joueur de centre Jean-Gabriel Pageau.

Les Penguins devront amorcer la soirée en ayant le couteau entre les dents. Ils ne peuvent pas se permettre d'être de nouveau pris de court et tirer de l'arrière tôt dans la soirée.

C'est la pire chose qui peut arriver contre des adversaires qui sont passés maîtres de fermer le jeu en zone centrale. Un autre faux départ des Penguins au Centre Canadian Tire pourrait sonner le glas pour eux dans la série.

2. À l'attaque

Les Penguins doivent absolument remettre leurs bottes de travail à l'attaque. Ce n'est pas en obtenant un but par match qu'ils vont vaincre les Sénateurs, ou n'importe quelle autre équipe.

3. Tester Murray

Les Sénateurs ont pu mettre à l'épreuve Matt Murray quelque peu après qu'il se soit amené dans la mêlée en remplacement de Marc-André Fleury, mercredi. Le score était déjà de 4-0 et ils n'ont pas eu à pousser la note. Murray n'avait aucune pression. 

Le contexte est fort différent cette fois. Ils ne devront pas hésiter à prendre d'assaut le filet du jeune gardien qui n'a sans doute pas évacué toute la rouille de sa longue période d'inactivité.

4. Ne pas céder à la frustration

Les Penguins affichent énormément de frustration et les Sénateurs doivent continuer de leur tomber sur les nerfs, comme ils le font de façon admirable. Le défenseur Dion Phaneuf, entre autres, ne rate pas une occasion de piquer au vif son ancien coéquipier Phil Kessel. Evgeni Malkin est un autre élément important des Penguins qui est facilement irritable dans le moment. 

La présence du pugnace Alexandre Burrows aiderait les Sénateurs à ce chapitre. Burrows représente un cas incertain en raison de la blessure au bas du corps qu'il a subie en deuxième période du match de mercredi.

5. Le fameux premier but

Un bon moyen pour les Penguins d'éviter de trop céder à la frustration serait de marquer les premiers. Malkin a souligné l'importance du fameux premier but en entrevue, jeudi.

Le premier but est tout aussi important pour les Sénateurs, qui pourraient mieux déployer leur structure 1-3-1 en zone centrale.

Alignement prévu des Penguins

Jake Guentzel -- Sidney Crosby -- Conor Sheary
Chris Kunitz -- Evgeni Malkin -- Phil Kessel
Carl Hagelin -- Nick Bonino -- Scott Wilson
Matt Cullen -- Carter Rowney

Brian Dumoulin -- Ron Hainsey
Olli Maatta -- Trevor Daley
Ian Cole -- Chad Ruhwedel
Mark Streit

Matt Murray
Marc-André Fleury

Retranchés : Josh Archibald, Derick Pouliot 
Blessés : Bryan Rust (haut du corps), Justin Schultz (haut du corps), Patric Hornqvist (haut du corps), Tom Kuhnhackl (bas du corps), Kris Letang (cou)

 
Alignement prévu des Sénateurs

Clarke MacArthur -- Kyle Turris -- Mike Hoffman
Bobby Ryan -- Jean-Gabriel Pageau -- Mark Stone
Viktor Stalberg -- Derick Brassard - Ryan Dzingel 
Tommy Wingels -- Zack Smith -- Tom Pyatt

Marc Methot -- Erik Karlsson
Dion Phaneuf -- Cody Ceci
Fredrik Claesson -- Chris Wideman

Craig Anderson
Mike Condon

Retranchés : Chris Kelly, Ben Harpur, Chris Neil, Colin White, Jyrki Jokipakka, Chris DiDomenico
Blessés : Mark Borowiecki (bas du corps), Alexandre Burrows (bas du corps)

En voir plus