Skip to main content

Carbonneau ne décidera pas du sort de Pacioretty avant mercredi soir

LNH.com @NHL

MONTREAL - Si le Canadien avait moins de profondeur, Max Pacioretty commencerait la saison à Montréal.

Guy Carbonneau a reconnu qu'il "serait dur de répondre non" à cette question hypothétique, mardi soir, après la performance étincelante de la recrue de 19 ans contre les Red Wings.

Sauf que la réalité est tout autre. Reste à savoir si on parviendra à lui dénicher une place au sein de l'équipe, au détriment d'un joueur établi.

"On avait décidé de ne pas prendre de décisions avant mercredi soir, après le match contre Boston. Tout le monde va donc devoir attendre à ce moment-là", a indiqué l'entraîneur du Canadien.

Si Pacioretty ne sait toujours pas quel sort lui réserve Carbonneau, ce dernier ne s'est pas fait prier pour vanter ses mérites.

"A chaque match qu'on le fait jouer, son adaptation se fait sans accroc et il nous en montre de plus en plus", a affirmé Carbonneau, tout en précisant qu'il n'avait pas encore décidé si le jeune hockeyeur issu des rangs universitaires allait affronter les Bruins, mercredi soir.

"On a eu de bonnes nouvelles du médecin. Saku Koivu, Chris Higgins et Alex Tanguay sont prêts à jouer, a dit Carbo. On va voir comment tout le monde va se sentir durant la séance d'entraînement, mercredi matin, et on va prendre nos décisions à ce moment-là."

Carbonneau a dit ne pas avoir hésité à désigner Pacioretty premier tireur du CH en fusillade.

"Je ne fais pas mes choix avant un match, j'y vais parfois avec l'instinct, avec des joueurs qui ont connu un bon match ce soir-là, a souligné l'entraîneur. Je profite aussi du camp d'entraînement pour essayer différents joueurs dans cette situation-là. Je voulais voir ce que Max avait dans le corps."

"Il a bien patiné, travaillé fort et s'est retrouvé au bon endroit au bon moment", a dit Robert Lang de Pacioretty. Il a connu un bon match au bon moment."

Au sujet de Lang, qui a semblé plus lent que ses compagnons de trio, Alex Kovalev et Pacioretty, Carbonneau a dit avoir l'intention de l'utiliser au moins une autre fois avant le début de la saison - soit contre Boston, mercredi, ou contre le Wild du Minnesota, samedi.

"Il s'améliore de match en match, a dit Carbo de Lang. Mon intention durant le camp, c'était de donner au moins deux ou trois matchs à tous les vétérans, question de leur donner le temps de retrouver leur synchronisme."

Carey Price a été solide encore une fois, mercredi.

"Il y avait des points d'interrogation à son sujet après la série contre les Flyers, ce qui est un peu normal quand une équipe est éliminée, puisque le gardien est toujours un des premiers joueurs pointés, a affirmé Carbonneau. Mais avant cette série-là, il avait tellement bien réagi dans différentes situations qu'il n'y avait aucune raison de penser qu'il ne pourrait pas revenir à son niveau habituel."

Le pilote du CH a aussi aimé la performance de Kyle Chipchura, qui a bien joué son rôle.

"Il a disputé son meilleur match, a dit Carbonneau. Il joue de mieux en mieux. On va lui donner un autre test."

Les jeunes défenseurs Ryan O'Byrne et Yannick Weber, qui ont évolué ensemble, ont toutefois connu une soirée difficile à la ligne bleue.

"Yannick a probablement disputé son pire match. Il était plus nerveux qu'à ses matchs précédents, ce qui est un peu normal, a dit Carbonneau. Detroit a des joueurs rapides, d'expérience, qui ne donnent pas beaucoup d'espace."

L'entraîneur a indiqué avoir voulu tenter une expérience en mettant O'Byrne à la gauche de Weber.

"Je ne suis pas du genre à dire, parce qu'un joueur est droitier, qu'il joue à droite et ça finit là, a expliqué Carbonneau. Les matchs hors-concours servent à tenter ce genre d'expérience."

En voir plus