Skip to main content

Ça joue du coude au deuxième tour

Toutes les séries à égalité après deux duels, une première depuis 1991

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

On n'avait pas vu ça depuis 27 ans dans la LNH: les quatre séries de deuxième tour qui se retrouvent à égalité 1-1. C'est la quatrième fois seulement que ça se produit depuis 1975, soit depuis qu'on dispute quatre séries au deuxième tour. Outre en 1991, les deux autres fois l'ont été en 1984 et en 1986.

Parlez-moi de séries enlevantes!

Lundi, les Golden Knights de Vegas ont été les premiers à prendre l'initiative 2-1 dans leur duel contre les Sharks de San Jose.

Les séries à égalité entre les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington ainsi que les Jets de Winnipeg et les Predators de Nashville se poursuivent, mardi.

Ne retenez pas votre souffle, celle entre les Bruins de Boston et le Lightning de Tampa Bay reprend de plus belle à Boston, mercredi.

On peut en mettre large sur le dos de la formule actuelle des séries éliminatoires, en décriant le fait que les deux meilleures équipes de la ligue en saison régulière (les Predators et les Jets) doivent en découdre dès le deuxième tour des séries.

Video: WPG@NSH, #2: Fiala donne la victoire à Nashville

Et déplorer que ce soit également le cas pour les deux équipes de tête de l'Association de l'Est en saison régulière (le Lightning et les Bruins).

Mais ce sont les séries. Une autre saison justement.

À ce compte, sautons les deux premiers tours et n'acceptons que les quatre meilleures équipes au classement général pour deux demi-finales et une Finale.

Les Predators et les Jets ont trôné au sommet de la LNH avec 117 et 114 points de classement, respectivement. Le Lightning et les Bruins ont suivi dans l'ordre avec 113 et 112 points. Mais les quatre autres équipes qui ont accédé au deuxième tour ne sont pas des pieds de céleri. 

L'équipe Cendrillon, les Golden Knights, a amassé 109 points. Les doubles champions en titre de la Coupe Stanley Penguins ont totalisé 100 points. Les Capitals ont terminé à 105 points et les Sharks à 100.

On nous martèle le concept de la parité pendant toute la saison régulière. Le concept ne s'estompe pas rendu en séries.

Qu'aurait-on dit si l'Avalanche du Colorado, qui a justement fini huitième dans l'Association Ouest en saison régulière, avait surpris les Predators au premier tour? Que la formule est injuste? Non, on aurait dit que c'est comme ça.

Eh bien, c'est comme ça pour toutes les équipes et pour toutes les séries. C'est la formule que les équipes ont acceptée -- afin de favoriser les rivalités régionales -- au moment du réaménagement des sections avant la saison 2013-14. Regardez les huit équipes encore en lice et identifiez une Finale qui pourrait être inégale ou même inintéressante. Rendu là, on a la crème de la crème et il faut apprécier le spectacle haut en couleur qu'elle offre.

On a en tout cas droit à tout un feu d'artifice à l'attaque pour le plus grand bonheur des « poolers ». Il se marque des buts à profusion. Après 52 matchs ce printemps, il y a déjà eu 11 performances d'au moins quatre points réalisées par un joueur. C'est une première en 12 ans, depuis 2006. C'est la deuxième fois seulement qu'on voit ça au cours des 20 dernières années. Apprécions, que je vous dis.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.