Skip to main content

Belle sera parmi les nombreux joueurs à vivre une première au Centre Bell

LNH.com @NHL

BROSSARD - Scott Gomez, Brian Gionta, Mike Cammalleri, Travis Moen... Ils seront plusieurs à disputer un tout premier match d'ouverture locale au Centre Bell, jeudi, face à l'Avalanche du Colorado. Mais il y a un joueur qui vivra des sensations particulièrement fortes à cette occasion: Shawn Belle.

Quand le défenseur de 24 ans affrontera Paul Stastny, Matt Duchene et compagnie, jeudi, il en sera à son premier match du calendrier régulier dans l'uniforme du Canadien, et à son premier dans la LNH depuis le 3 février 2007. Il s'alignait alors avec le Wild du Minnesota, avec qui il a disputé neuf rencontres en 2006-07. Le Tricolore a fait l'acquisition de Belle en juillet 2008, en retour de Corey Locke.

"Ca fait deux ans que je n'ai pas joué dans la Ligue nationale et c'est depuis ce temps-là que je me bats pour tenter de revenir. C'est une sensation fantastique que je ressens en ce moment, a dit Belle, qui a été rappelé des mineures mardi. Mes parents ont vécu à Montréal il y a longtemps, ce sont de grands partisans du Canadien. J'ai appelé mon père après avoir appris que j'avais été rappelé et il n'avait pas grand-chose à dire, pour une rare fois, tellement il était ému.

"Le match d'ouverture du Canadien... Je ne trouve pas les mots pour décrire. C'est incroyable."

Belle, qui a été jumelé à Paul Mara lors de l'entraînement de mercredi, espère que cette occasion de briller lui permettra de se faire mieux connaître des partisans du Canadien.

"On m'a appelé Georges quelques fois, ou P.K., a reconnu Belle, qui est afro-américain, tout comme Laraque et Subban. Mais ça m'importe peu, je suis juste ici pour saisir l'occasion qu'on me donne."

Le Canadien a choisi de rappeler Belle, plutôt que Marc-André Bergeron - pas encore assez en forme - ou Mathieu Carle parce que c'est le défenseur qui a le mieux fait avec les Bulldogs jusqu'ici cette saison, a indiqué Jacques Martin, mercredi.

"On veut encourager ceux qui performent bien à l'intérieur de l'organisation," a affirmé Martin, en précisant qu'il pourrait jouer à cinq arrières, jeudi, tout dépendant de la façon dont Belle réagit.

Plus de buts SVP

Durant l'entraînement de mercredi à Brossard, qui a duré un peu plus d'une heure, les équipiers de Martin ont notamment travaillé l'avantage numérique, le jeu de transition, le contrôle de la rondelle en zone adverse et la précision de leurs tirs. Une séance d'entraînement que l'entraîneur du Canadien a qualifié de meilleure de la campagne jusqu'ici.

Martin voulait ainsi permettre à ses joueurs d'améliorer leur niveau d'exécution, et donc de marquer plus de buts dans les matchs à venir, alors que le Tricolore amorce une série de cinq matchs d'affilée à domicile.

Parmi les joueurs qui se cherchent, il y a Guillaume Latendresse et Andrei Kostitsyn, tous deux limités à un but en cinq matchs jusqu'ici.

"Nous devons tous jouer à 100 pour cent pour se donner des occasions de marquer des buts", a dit un Kostitsyn peu loquace, mercredi.

L'aîné des frangins a par ailleurs affirmé que rien n'a changé pour lui même s'il se parle moins de russe dans le vestiaire étant donné que son frère Sergei est à Hamilton, qu'Alex Kovalev est à Ottawa et qu'Andrei Markov est blessé.

"La seule différence, c'est que je parle plus souvent l'anglais", a-t-il lancé.

A l'instar de Martin, Tomas Plekanec a déclaré que Kostitsyn doit utiliser sa meilleure arme, son lancer, pour se sortir de sa léthargie.

"Il a un bon lancer des poignets et il doit l'utiliser davantage", a affirmé Plekanec, qui a dit souvent discuter avec Kostitsyn dans l'espoir de faire débloquer les choses, que ce soit "en tchèque, en slovaque, en russe ou en anglais... ou même un petit peu de français".

"(Kostitsyn) a commencé à lancer plus souvent, et il travaille depuis le début à améliorer son niveau d'intensité", a indiqué Martin.

Au sujet de Latendresse, l'entraîneur du Canadien a dit qu'il doit se concentrer sur sa façon de travailler plutôt que de s'en faire avec les statistiques.

"Ce n'est pas un joueur, mais toute l'équipe au complet qui doit produire davantage, a par ailleurs noté Martin. Je ne sais pas combien de temps il faudra pour implanter le nouveau système mais l'important, c'est qu'on continue de s'améliorer."

Le Canadien devra d'autant plus s'améliorer que l'Avalanche s'avère un adversaire plus coriace que prévu cette saison, comme en fait foi sa fiche de 4-1-1.

"Ils ont un gardien, Craig Anderson, que je connais bien. Il a porté l'équipe sur ses épaules dans plusieurs matchs pour nous en Floride, la saison passée. Ils ont aussi des jeunes comme Matt Duchene et Ryan O'Reilly qui sont des recrues bien cotées, a noté Martin. Ils font des choses simples, qui leur donnent de bons résultats."

Comme prévu, Moen s'est greffé à Gomez et Gionta durant les exercices collectifs, mercredi, tandis que Cammalleri s'est retrouvé avec Plekanec et Kostitsyn. Max Pacioretty a évolué aux côtés de Maxim Lapierre et Latendresse. Restaient Kyle Chipchura, Georges Laraque, Greg Stewart et Matt D'Agostini en rotation sur le quatrième trio.

"Je vais y aller avec ma recette habituelle, soit de jouer du hockey sain défensivement, travailler dans les coins, et foncer au filet pour bloquer la vue du gardien et faire dévier la rondelle, a dit Moen de sa promotion au sein du premier trio. Mon rôle, essentiellement, sera de leur donner la rondelle (à Gomez et Gionta) et d'aller au filet."

En voir plus