Skip to main content

Avant que ne commence leur série, les Flyers et les Penguins se détestent déjà

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Evgeni Malkin, la vedette russe des Penguins de Pittsburgh, est toujours peu loquace quand vient le temps de s'exprimer dans la langue de Shakespeare.

S'il y a un sujet qui l'aide à se délier la langue cependant, c'est bien les Flyers de Philadelphie, un adversaire que Malkin aime déjà détester.

Le deuxième marqueur de la LNH cette saison parle encore de la dégelée de 8-2 subie le 11 décembre dernier, de la façon dont les Flyers ont bousculé les Penguins et les ont sortis de leur match en cherchant la bagarre. Il se rappelle également que les joueurs des Penguins s'étaient fait asperger de maïs soufflé sur leur banc.

"C'est l'une des équipes contre qui ce n'est pas plaisant de jouer, a dit Malkin. Je n'aime vraiment pas jouer contre eux. Je n'aime pas cette équipe."

Tu n'aimes pas les Flyers? Bienvenue dans le club, Evgeni. La plupart des partisans des Penguins éprouvent les mêmes sentiments depuis 41 ans, soit depuis que les deux formations ont fait leur entrée dans la LNH, au cours de l'expansion de 1967.

Les deux équipes proviennent de la Pennsylvanie, mais c'est à peu près tout ce qu'elles partagent. Leur rivalité existe depuis toujours, n'a jamais diminué d'intensité et a parfois été sanglante.

Cette saison, par exemple, Malkin s'est sorti du match du 16 mars avec une vilaine coupure à la joue, résultat d'un coup de patin - accidentel - de Mike Richards et il n'y avait pas une minute d'écoulée lors du match du 2 avril que les deux clubs se battaient déjà.

Maintenant, cette rivalité d'Etat prend une tournure encore inconnue, alors que les deux formations s'affrontent en finale d'association pour la première fois de leur histoire. Comme le gagnant pourrait mettre la main sur la coupe Stanley, la série, qui commencera vendredi, à Pittsburgh, sera assurément compétitive, controversée et haute en couleurs.

Disputée avec hargne et fougue? Ca également. Juste au cours de la dernière saison, les deux équipes se sont accusées d'avoir perdu délibérément, de ne pas avoir levé le pied dans des matchs à sens unique et de plonger à répétition.

Ces deux équipes ne s'aiment pas? Sans blague.

"Qu'est-ce qu'on peut demander de plus? se demande Ryan Malone. Ce sera une guerre, ce sera amusant et, en tant que joueur de hockey, vous voulez jouer dans une telle série."

Les Flyers ont toutefois eu le dessus sur les Penguins en séries, remportant les trois confrontations entre les deux formations, en 1989, 1997 et 2000. Les Flyers avaient eu à surmonter un match de huit points de Mario Lemieux en 1989 et à livrer un match de huit périodes en 2000.

Cette saison, les Flyers ont remporté cinq des huit matchs contre les Penguins, un an après que les Penguins eurent balayé la série de huit rencontres entre les deux clubs.

"Les séries sont toujours intenses, mais ça épice un peu les choses quand elles opposent Pittsburgh à Philadelphie, a philosophé Sidney Crosby. Ce sera difficile."

En voir plus