Skip to main content

Aucune marge d'erreur pour Boston en vue du match no 5

Les Bruins devront élever leur jeu d'un cran afin d'éviter l'élimination aux mains des Sénateurs vendredi

par Amalie Benjamin @amaliebenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON -- Les Bruins de Boston savent qu'ils ont pu remporter chacun des quatre premiers matchs de leur série de première ronde dans l'Association de l'Est face aux Sénateurs d'Ottawa. Chaque match a été décidé par un seul but; Boston en a remporté le premier avant de s'incliner dans les trois suivants, deux fois en prolongation.

Il y a sûrement de la frustration. Il y a le sentiment que si certaines choses avaient tourné autrement, les Bruins auraient pu être l'équipe qui tient l'avance de 3-1 dans la série quatre-de-sept.

Mais ils ne le sont pas.

Plutôt, les Sénateurs sont retournés à Ottawa avec une emprise serrée sur une série qu'ils pourront achever au Centre Canadian Tire vendredi (19h30 H.E.; TVA Sports, SN, USA, NESN).

« Ce n'est pas comme si nous n'avons eu aucune chance de gagner, a dit le joueur de centre des Bruins David Krejci. Chaque match a été serré. »

Les Bruins ont perdu le match no 4 à domicile, une défaite de 1-0 qui les a poussés au bord du gouffre. Ils ont été déçus, mais ils ont compris à quel point il se sont approchés d'une série égale.

« Les gars ont compris que c'était un autre match que chaque équipe aurait pu remporter, a déclaré l'entraîneur Bruce Cassidy. Ils ont effectué un jeu de plus. »

Lors du match no 5, ce devra être Boston qui fait un jeu de plus et qui saisit une opportunité de plus, que ce soit sur le retour ou en échappée. Il doit faire toutes ces choses qu'il n'a pas faites en perdant sept des huit matchs contre Ottawa en saison régulière et en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Un élément de jeu où les Bruins ont connu des difficultés se trouve devant le filet adverse.

« C'est là où notre équipe a besoin de créer de deuxièmes chances, a commenté Cassidy. Nous avons échoué à cet égard, et tout commence par notre total de tirs au but. Nous tirons parfois de l'arrière à cause du style de jeu de l'adversaire, mais nous devons parfois diriger plus de rondelles vers le filet et obtenir de deuxièmes chances. Nous devons prendre des tirs afin de créer des retours et envoyer nos joueurs devant le filet afin de forcer [les Sénateurs] à défendre leur cage. »

Quant à leur propre défensive, les Bruins ne s'attendent pas à des renforts en vue du match no 5. C'est-à-dire, pas de Torey Krug, pas de Brandon Carlo et pas d'Adam McQuaid. Ça signifie également que les Bruins devront déployer la même brigade défensive dont ils se sont servis lors du match no 4.

Les Bruins ont pris un jour de congé jeudi afin de donner du repos à leurs joueurs, surtout les défenseurs. Mais avec leur saison en péril, les Bruins vont fermement miser sur leurs joueurs clés, tels que Zdeno Chara.

« Quand tu es acculé au mur, tu deviens désespéré, a admis Cassidy. Alors, si nous devons donner trop de temps de glace à certains joueurs, nous ne prenons qu'un match à la fois. Nous ne pouvons pas nous soucier de dimanche. Nous devons tout simplement gagner vendredi. »

Leur objectif pour l'instant et d'aller à Ottawa et de prolonger la série, une chose qu'ils ont faite six fois en 21 occasions lorsqu'ils tiraient de l'arrière 3-1 avant un match no 5.

Ils savent qu'ils peuvent remporter un match. Et pour l'instant, une victoire est tout ce dont ils ont besoin.

En voir plus