Skip to main content

Aperçu de la série Islanders-Lightning

New York atteint la deuxième ronde pour la première fois depuis 1993 et affrontera les champions en titre de l'Est

par Corey Long et Brian Compton / LNH.com

Le Lightning de Tampa Bay se retrouve en deuxième ronde de l'Association de l'Est pour la deuxième saison de suite et la troisième fois au cours des six dernières campagnes.

Les Islanders de New York n'ont pas participé à la deuxième ronde depuis qu'ils ont atteint la finale de la Conférence Prince-de-Galles en 1993. Ils s'étaient inclinés sept fois de suite au premier tour avant d'éliminer les Panthers de la Floride en six matchs pour retrouver le Lightning à la ronde suivante.

 

Maintenant, Tampa Bay, mené par le prolifique marqueur Nikita Kucherov, va croiser le fer contre New York et son capitaine John Tavares pour obtenir le droit de participer à la finale d'association.

Malgré le fait que le Lightning ne soit passé qu'à deux gains de soulever la Coupe Stanley le printemps dernier et ait terminé au deuxième rang de la section Atlantique en 2015-16, bien peu de choses les séparent des Islanders, qui ont conclu la saison en première place de quatrième as.

New York, qui évolue dans la section Métropolitaine, a amassé trois points de plus que Tampa Bay et a éliminé la Floride, championne de la section Atlantique, en remportant les deux derniers matchs en deuxième période de prolongation.

Ces deux équipes se sont déjà rencontrées à une reprise en séries éliminatoires, et les choses s'étaient très bien passées pour Tampa Bay. En 2004, le Lightning a éliminé les Islanders en cinq matchs en première ronde et a utilisé ce triomphe pour se propulser vers la seule conquête de la Coupe Stanley de leur histoire.

ATTAQUANTS
 
Lightning :
Le trio formé de Nikita Kucherov, Tyler Johnson et Alex Killorn a dicté l'allure du jeu dans leur série de première ronde dans l'Association de l'Est contre les Red Wings de Detroit, marquant 10 des 12 buts de Tampa Bay dans la série. Kucherov a amassé cinq buts et trois mentions d'aide pour mener son équipe avec huit points. Killorn a inscrit trois buts, dont les buts gagnants des matchs no 1 et 5. Johnson a quant à lui égalé une marque d'équipe en obtenant quatre points lors du match no 2 et a inscrit sept points (deux buts et cinq mentions d'aide) dans la série.
 
Le Lightning cherche toujours à obtenir une production offensive de ses joueurs de soutien s'ajoutant à celle de son premier trio et espère que le trio composé de Jonathan Drouin, Ondrej Palat et Valtteri Filppula profitera un peu plus de ses occasions de marquer durant le deuxième tour. Drouin a obtenu quatre aides au premier tour, dont trois lors du match du no 4, se faisant notamment le complice de Palat sur le but gagnant.
 
Un retour au jeu du capitaine Steven Stamkos est peu probable, ce dernier continuant à récupérer d'une intervention chirurgicale subie pour lui retirer un caillot de sang au-dessus de la clavicule droite. J.T. Brown est également à l'écart du jeu en raison d'une blessure au haut du corps.

Islanders : Au tour précédent, l'attaque des Islanders a reposé sans surprise sur les épaules du capitaine John Tavares, qui a marqué cinq buts et obtenu quatre mentions d'aide en six affrontements contre les Panthers de la Floride. Tavares a fonctionné à plein régime en fin de saison régulière et a continué à faire des flammèches au premier tour des séries éliminatoires. Tout porte à croire qu'il poursuivra sur cette lancée contre le Lightning
 
L'ailier droit Kyle Okposo, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation cet été, a amassé un but et cinq aides en six parties. Lors du premier tour, Okposo a patiné sur l'aile de Tavares. Il y a donc fort à parier qu'il maintiendra sa production au cours de la prochaine série.
 
Alan Quine n'a fait ses débuts dans la LNH qu'au dernier week-end de la saison régulière, mais il a fait bonne impression depuis son rappel de Bridgeport dans la Ligue américaine de hockey. Quine a inscrit le but gagnant en deuxième période de prolongation du match no 5 et a été récompensé par du temps de glace sur la première ligne complétée par Tavares et Okposo lors des deux dernières rencontres de la série contre la Floride.
 
Frans Nielsen a entrepris la série à la gauche de Tavares et a inscrit trois buts au premier tour. Il a toutefois repris la position de centre lorsque Vincent Trocheck est revenu au jeu au match no 5. Il sera intéressant de voir comment sera utilisé Nielsen contre le Lightning, qui devrait être privé des services de Steven Stamkos.
 
Le quatrième trio des Islanders, formé de Matt Martin, Casey Cizikas et Cal Clutterbuck, a connu des moments difficiles contre les Panthers, mais pourra rebondir contre le Lightning. Les Islanders compteront assurément la robustesse de ces joueurs, qui auront le mandat de freiner les efforts des attaquants du Lightning.
 
Josh Bailey a connu des séries difficiles et a subi une blessure non divulguée lors du match no 6. L'entraîneur des Islanders Jack Capuano a déclaré dimanche que le retour de Bailey pour le début du deuxième tour était incertain.

DÉFENSEURS
 
Lightning :
Le Lightning a accordé huit buts en cinq rencontres contre Detroit et la brigade défensive a tenu le coup malgré l'absence d'Anton Stralman, sur la touche depuis le 25 mars en raison d'une fracture à la jambe. Victor Hedman a joué 30:02 durant le match no 4 et a mené son équipe avec un temps de glace moyen de 27:01 au cours de la série. Hors de tout doute, Hedman est la pierre angulaire de la défensive du Lightning et devrait continuer à jouer beaucoup au cours du deuxième tour et par la suite.
 
Matt Carle a connu du succès aux côtés d'Hedman et ces deux joueurs pourraient continuer à jouer ensemble dans l'éventualité d'un retour dans l'alignement de Stralman durant la deuxième ronde. Toutefois, lors du match no 5 contre les Red Wings, la défense du Lightning a peiné, commettant des revirements ayant mené à de nombreuses occasions de marquer et forçant le gardien de but Ben Bishop à réaliser des arrêts difficiles.
 
« Défensivement, nous nous sommes assez bien débrouillés pour la majorité de la série, a commenté l'entraîneur Jon Cooper. Nous les avons limités à huit buts en cinq matchs et n'avons accordé qu'un but en désavantage numérique. Si nous maintenons le cap, nos chances de l'emporter sont bonnes. Dans l'ensemble, nous avons bien joué durant quatre matchs et notre gardien a volé une rencontre. »

Islanders : Nick Leddy a été le pilier défensif des Islanders au premier tour; il a obtenu trois mentions d'aide en six rencontres et a cumulé près de 80 minutes de temps de jeu au cours des deux derniers matchs de la série précédente. Leddy se démarque par son coup de patin, notamment en évidence sur le jeu ayant mené au but égalisateur de Tavares lors du match no 6.
 
Leddy complète une paire défensive avec Travis Hamonic, qui a guéri à temps d'une blessure au bas du corps pour participer au premier match de la série contre la Floride. Hamonic est fiable tant à l'attaque qu'en défense. Il a passé plus de 39 minutes sur la patinoire lors de la victoire des Islanders en deuxième période de prolongation dimanche.
 
Calvin de Haan se distingue par une lecture du jeu sensationnelle et n'hésite pas à se sacrifier pour réaliser un jeu important; de Haan a bloqué 18 tirs au premier tour. Il effectue également des passes précises en sortie de zone et n'hésite pas à transporter le disque au moment opportun.
 
Johnny Boychuk a connu un début de série difficile contre la Floride, mais s'est amélioré au fur et à mesure que la série progressait. Son leadership et son expérience (Boychuk a remporté la Coupe Stanley avec les Bruins de Boston en 2011) constituent un atout majeur pour l'organisation qui a accédé au deuxième tour des séries pour la première fois depuis 1993.
 
Thomas Hickey continue à s'illustrer par son jeu fiable aux deux extrémités de la patinoire; il a joué les héros en marquant en prolongation lors du match no 3 et prend toujours les bonnes décisions en zone défensive. Il devrait s'aligner aux côtés de Marek Zidlicky au début de la série, mais la recrue Ryan Pulock pourrait effectuer un retour au jeu d'ici la fin du deuxième tour. Pulock a obtenu un but et deux mentions d'aide au cours de la série précédente avant de subir une blessure au bas du corps durant le match no 4.


 
GARDIENS
 
Lightning :
Bishop a fermé les livres lors du match no 5, réalisant 34 arrêts pour signer le blanchissage, son quatrième en séries éliminatoires, son troisième dans un match qui match qui met fin à une série. Il a frustré trois attaquants en échappée dans la cinquième rencontre et s'est signalé en neutralisant bon nombre d'autres occasions de marquer durant le match.
 
C'est le genre de performance de Bishop, l'un des meilleurs gardiens de la ligue, auquel le Lightning est maintenant habitué. Bishop a terminé la série avec une moyenne de buts alloués de 1,61 et un pourcentage d'arrêts de ,950. Il n'a accordé aucun but en première période dans chacune des cinq rencontres et n'a été déjoué qu'une seule fois en troisième période.
 
« Chaque rencontre, nous comptons sur notre gardien pour avoir une chance de gagner; on pourrait même avancer qu'il a remporté le [match no 5] à lui seul, a déclaré Killorn. Nous jouons avec confiance en sachant que nous pouvons compter sur lui. »

Islanders : Les observateurs s'interrogeaient sur la capacité de Thomas Greiss à occuper le poste de gardien de but partant durant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, mais il a su dissiper tout doute contre les Panthers. Greiss a été phénoménal lors du premier tour, réalisant l'une des meilleures performances dans l'histoire récente en stoppant 47 tirs dans une victoire de 2-1 en deuxième période de prolongation lors du match no 5. Greiss a terminé la série avec une moyenne de buts alloués de 1,79 et un pourcentage d'arrêts de ,944.
 
Jean-François Bérubé, réclamé au ballottage des Kings de Los Angeles avant le début de la saison, secondera Greiss tandis que Jaroslav Halak se remet d'une blessure au bas du corps.
 


ENTRAÎNEURS
 
Lightning :
Cooper a dû remanier son alignement après avoir perdu les services de Stamkos et de Stralman et a de nouveau apporté des changements à sa troupe lorsque Brown s'est retrouvé sur la touche après avoir subi une blessure au haut du corps durant le match no 2. Il a pris une sage décision en faisant confiance à Carle et à Drouin.
 
Si Stralman revient au jeu au deuxième tour, le groupe d'entraîneurs aura plusieurs décisions à prendre. Le Lightning conservera-t-il la formule défensive gagnante Hedman-Carle? L'équipe fera-t-elle appel à sept défenseurs et Nikita Nesterov conservera-t-il sa place dans l'alignement si Brown ne peut effectuer un retour au jeu?
 
L'entraîneur adjoint Rick Bowness supervise l'unité en infériorité numérique de l'équipe qui a limité Detroit à un but en 25 supériorités numériques.

Islanders : Capuano a trouvé le moyen de guider les Islanders vers leur première série éliminatoire victorieuse en 23 ans. Il voudrait désormais en faire une habitude.
 
Capuano n'a pas hésité à remanier ses trios durant le premier tour et le Lightning devra se méfier de ses ajustements rapides durant le prochain tour.
 
Capuano devra surtout améliorer le rendement de son équipe à 5-contre-5, cette dernière ayant connu des ratées à forces égales contre les Panthers même si elle a remporté la série. Il doit renverser cette fâcheuse tendance s'il veut que New York atteigne la finale de l'Association de l'Est.
 
UNITÉS SPÉCIALES
 
Lightning :
Le désavantage numérique du Lightning a été l'un des meilleurs de la Ligue au premier tour des séries éliminatoires avec un pourcentage de réussite de 96 pour cent. Cooper a souligné le travail de Filppula, qui a maintes fois remporté les mises en jeu ayant permis à l'équipe de dégager la rondelle en désavantage numérique. Le Lightning a également bloqué 82 tirs au cours de leur série de cinq matchs, dont plusieurs en infériorité numérique. Brian Boyle et Ryan Callahan ont mené la charge à ce chapitre.
 
Cooper souhaite obtenir une meilleure production offensive en avantage numérique au cours de la deuxième ronde. Le Lightning a inscrit trois buts en supériorité numérique durant le match no 5, mais n'a inscrit que 4 buts en 23 avantages numériques dans toute la série.

Islanders : L'avantage numérique des Islanders a connu du succès sporadiquement en saison régulière, mais a bien fait les choses au bon moment. Au premier tour, New York a converti 23,8 pour cent (5 buts en 21 avantages numériques) de ses occasions en supériorité numérique, succès mis en lumière par le but marqué par Quine en deuxième période de prolongation du match no 5. En misant sur des tirs au filet et en évitant de faire dans la dentelle, la troupe de Capuano devrait connaître du succès contre Tampa Bay.
 
S'il est en mesure d'effectuer un retour au jeu, Pulock pourrait donner un nouvel élan à l'avantage numérique des Islanders; le défenseur recrue possède un tir puissant d'une vélocité dépassant souvent les 160 kilomètres à l'heure.
 
Tout comme en saison régulière, l'unité en désavantage numérique a fait du bon travail au cours du premier tour (résistant à 13 des 15 désavantages numériques), en partie grâce au brio de Greiss. Le succès en désavantage numérique des Islanders contre les attaquants talentueux du Lightning continuera de reposer sur le jeu de joueurs tels que Nielsen, Cizikas, Clutterbuck et Nikolay Kulemin.

 


JOUEUR D'IMPACT
Lightning
Victor Hedman -
Si le Lightning s'est bien débrouillé défensivement au cours de la première ronde, il devra élever son jeu d'un cran contre John Tavares, Kyle Okposo et les autres attaquants talentueux des Islanders. Les Islanders tenteront de mettre à profit leur vitesse et d'appliquer un échec avant soutenu sur les défenseurs du Lightning pour créer des occasions de marquer. Hedman devrait s'attendre à jouer plus de 25 minutes par rencontre et à tenter de museler Tavares. Il devra également s'imposer à l'attaque et contribuer à la relance de l'avantage numérique du Lightning.

Islanders
Kyle Okposo -
Les Islanders ont profité d'une production offensive de cinq buts de Tavares au premier tour, mais ils devront compter sur une performance similaire d'Okposo contre les champions en titre de leur association. Okposo n'a marqué qu'un but sur 28 lancers au cours du premier tour et on peut s'attendre à ce que la chance tourne en sa faveur s'il continue à obtenir autant de chances.

Le Lightning va l'emporter si… Kucherov peut poursuivre sa lancée offensive du premier tour et si Tampa Bay obtient une production offensive complémentaire de Drouin et de Palat sur la deuxième ligne. Chaque équipe préconise un jeu rapide et il y a de fortes chances que les deux équipes s'engageront dans des parties au pointage élevé. Dès le début de la série, le Lightning devra tenter d'ébranler la confiance du gardien de but des Islanders.

Les Islanders vont l'emporter si… New York ne doit pas se laisser intimider par son nouvel adversaire, une équipe qui est passée à deux victoires de remporter la Coupe Stanley le printemps dernier. Maintenant que les Islanders connaissent les sacrifices à faire pour remporter une série, ils doivent continuer à faire preuve de résilience et compter sur une performance aussi convaincante qu'au premier tour de leur gardien de but Greiss pour avoir une chance de l'emporter. Ils devront également obtenir une meilleure production offensive de leurs joueurs de soutien et ne pas se fier uniquement aux prouesses de Tavares.

 

En voir plus