Skip to main content

Aperçu de la saison : Ducks d'Anaheim

Le retour de Randy Carlyle au poste d'entraîneur pourrait redonner de la vigueur aux vétérans

par Abbey Mastracco / Correspondante LNH.com

DUCKS D'ANAHEIM

Fiche en 2015-16 : 46-25-11, 103 points, 1er dans la section Pacifique, 4e dans l'Association de l'Ouest

Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 : Éliminés en sept matchs par les Predators de Nashville au premier tour dans l'Association de l'Ouest

Nouveaux venus : AD Jared Boll, AG Mason Raymond, C Antoine Vermette, G Jonathan Bernier

Départs : C Shawn Horcoff, AG Jamie McGinn, AG David Perron, C Brandon Pirri, C Mike Santorelli, G Frederik Andersen

Alignement prévu pour le match d'ouverture

Attaquants

Nick Ritchie -- Ryan Getzlaf -- Corey Perry
Andrew Cogliano -- Ryan Kesler -- Jakob Silfverberg
Mason Raymond -- Rickard Rakell * -- Jared Boll
Ryan Garbutt -- Antoine Vermette -- Chris Wagner

Défenseurs

Cam Fowler -- Kevin Bieksa
Hampus Lindholm * -- Josh Manson
Simon Després -- Sam Vatanen
Clayton Stoner

Gardiens

John Gibson
Jonathan Bernier
Dustin Tokarski

* - joueur autonome avec compensation

Les Ducks ont passé l'été à ruminer leur colère après avoir été rapidement éliminés en séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 et ils y pensaient encore au moment d'amorcer le camp d'entraînement. Après avoir perdu quatre fois de suite lors du septième match d'une série éliminatoire, les Ducks ont opté pour un retour aux sources en faisant confiance à un ancien entraîneur.

La saison morte a commencé par l'embauche de Randy Carlyle, le 14 juin, afin qu'il remplace Bruce Boudreau derrière le banc. Carlyle a effectué un premier séjour à la barre des Ducks de la saison 2005-06 jusqu'au 30 novembre 2011. Il a mené les Ducks à la conquête de la Coupe Stanley en 2007 et il a contribué au développement de joueurs-clés, notamment le capitaine Ryan Getzlaf, l'attaquant Corey Perry et le défenseur Cam Fowler.

Les Ducks estiment qu'ils peuvent rivaliser pour la conquête du championnat 10 ans après l'avoir emporté une première fois, mais ils savent que leur fenêtre d'opportunité est sur le point de se refermer alors qu'ils comptent plusieurs joueurs de plus de 30 ans, dont Getzlaf (31), Perry (31) et Ryan Kesler (32).

Étant donné que le repêchage d'expansion aura lieu l'été prochain, le directeur général Bob Murray savait qu'il devait prendre une décision au sujet d'un de ses deux gardiens après que ceux-ci aient aidé l'équipe à décrocher le trophée Jennings. Le 20 juin, les Ducks ont échangé les droits sur Frederik Andersen, qui s'apprêtait à devenir joueur autonome avec compensation, aux Maple Leafs de Toronto en retour d'un choix de premier tour en vue du repêchage 2016 de la LNH et d'un choix de deuxième tour pour la séance de 2017. Cela permettra à John Gibson, qui a 23 ans, de devenir le gardien no 1 incontesté d'Anaheim. Les Ducks ont fait l'acquisition de Jonathan Bernier lors d'une transaction avec les Maple Leafs, le 8 juillet, afin qu'il agisse comme gardien réserviste.

Afin de se renforcer au centre, les Ducks ont conclu une entente de deux ans avec le vétéran joueur de centre Antoine Vermette, le 15 août. Alors que Nate Thompson se remet d'une rupture du tendon d'Achille et que Rickard Rakell est joueur autonome avec compensation, la présence de Vermette s'avère une bonne police d'assurance pour Anaheim au poste de centre.

Rakell et un autre joueur autonome avec compensation, le défenseur Hampus Lindholm, s'entraînent à la maison en Suède pendant que les négociations de contrat se poursuivent avec les Ducks. Rakell se remet par ailleurs d'une opération à l'abdomen qui l'a empêché de participer à la Coupe du monde de hockey 2016. Il vient de connaître sa première saison de 20 buts dans la LNH et il a été un des quatre joueurs des Ducks à atteindre le cap des 20 filets l'hiver dernier. Si l'absence de Rakell se prolonge, cela pourrait avoir un impact négatif sur la production à l'attaque.

Lindholm est considéré comme un élément-clé de l'avenir des Ducks. Anaheim mise toutefois sur un bon nombre de défenseurs de qualité et sur deux espoirs de premier plan qui attendent leur tour dans la Ligue américaine de hockey, ce qui signifie qu'ils ont assez de profondeur pour bien faire à la ligne bleue même si Lindholm n'est pas sous contrat au moment d'amorcer la saison.

Kevin Bieksa sera la pierre d'assise d'un groupe de défenseurs qui comprend Fowler, Sami Vatanen, Josh Manson et un Simon Després en santé. Vatanen s'est révélé être un défenseur robuste et coriace malgré ses 5 pieds 10 pouces et 183 livres. Manson (6 pieds 3 pouces, 215 livres) est imposant et il se sert bien de sa taille et de sa force, comme l'a fait son père Dave Manson au cours de sa carrière de 16 saisons dans la LNH.

Després a consulté un spécialiste durant la saison morte afin de régler ses problèmes liés à une commotion cérébrale et il a fait savoir que ses maux sont maintenant chose du passé. Clayton Stoner est également en santé tandis que Shea Theodore, qui a 21 ans, et Brandon Montour, 22 ans, attendent qu'on leur donne la chance de jouer régulièrement dans la LNH.

Les Ducks veulent gagner dans l'immédiat et tiennent mordicus à faire amende honorable en séries.

Pourquoi vont-ils participer aux séries éliminatoires

Parce que le retour de Carlyle devrait redonner de la vigueur à Getzlaf et Perry, et Kesler pourrait connaître une saison digne du trophée Selke. La profondeur de l'équipe à la ligne bleue permettra aux Ducks de préconiser un style de jeu basé sur la rapidité et la robustesse.

Pourquoi vont-ils être exclus des séries éliminatoires

En raison d'un manque de profondeur à l'attaque. À la pause du Match des étoiles l'hiver dernier, les Ducks avaient marqué 99 buts, le pire total dans la ligue. On a mis plusieurs joueurs à l'essai à la gauche de Getzlaf et Perry, ce qui a eu pour effet de nuire à la production de ceux-ci. Par ailleurs, les Ducks pourraient devoir se débrouiller sans un marqueur important, capable d'atteindre le cap des 20 buts, s'ils ne réussissent pas à s'entendre avec Rakell.

Un joueur qui pourrait causer une surprise

Nick Ritchie. Cet ailier gauche de 6 pieds 2 pouces et 232 livres possède le gabarit d'un attaquant de puissance. Cet athlète de 20 ans ne craint pas d'aller dans les coins et le long de la bande afin d'y livrer des batailles pour la rondelle. Ritchie, qui a été réclamé au 10e rang du repêchage 2014 de la LNH, devrait pouvoir se mettre davantage en valeur sur le plan offensif cette saison et tirer profit du temps de glace qu'il obtiendra au sein du trio de Getzlaf.

Un joueur sur la sellette

Fowler. Il a fait l'objet de rumeurs de transaction durant l'été, mais les Ducks espèrent qu'il pourra franchir la prochaine étape en tant que meneur, autant sur la glace que dans le vestiaire. Cet athlète au formidable coup de patin peut jouer au sein du jeu de puissance et du désavantage numérique. Si les Ducks veulent s'améliorer à l'attaque, Fowler pourrait servir d'appât dans le cadre d'une transaction. Ils ont de la profondeur à la ligne bleue, notamment grâce à la présence de Theodore et Montour, des espoirs qui semblent prêts à faire le saut dans la LNH.

Candidats à un honneur individuel

Kesler (Selke), Getzlaf (Hart), Ritchie (Calder)

Citation

« Le hockey a évidemment changé et ce groupe a changé. Ce ne sera pas le même que l'an dernier, nous le savons. Nous essayons donc d'évaluer les joueurs qui étaient ici avant et certains des jeunes joueurs, alors que tout le monde tente de trouver sa place dans notre club de hockey. Il y a de bons jeunes joueurs ici. Ce dont nous avons parlé quand j'ai accepté le poste, c'est que nous avions le sentiment que nous avions une bonne équipe en place, et qu'il devait y avoir l'engagement de vouloir passer à la prochaine étape. Nous tentons d'identifier ceux qui veulent passer à cette prochaine étape, c'est le défi que nous leur avons proposé. » - L'entraîneur Randy Carlyle

 

En voir plus