Skip to main content

Aperçu de la ronde de qualification : Avalanche du Colorado

Le retour des très nombreux blessés va aider, mais le succès de l'Avalanche va encore une fois passer par MacKinnon

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

La ronde de qualification de la Coupe Stanley mettra en vedette huit séries trois de cinq et deux tournois à la ronde entre les quatre meilleures formations de chaque association pour déterminer le classement en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. 

LNH.com fera un survol des équipes et de chaque série avant le retour au jeu officiel, le 1er août.

Aujourd'hui, un portrait de l'Avalanche du Colorado. 

L'Avalanche est une formation en pleine progression, et elle l'a de nouveau prouvé cette saison en faisant fi de l'adversité pour terminer à égalité au troisième rang du classement général de la LNH avec une fiche de 42-20-8 (pourcentage de points de ,657).

Malgré toutes les blessures qui ont affligé la presque totalité de ses joueurs de premier plan, la troupe de l'entraîneur Jared Bednar est parvenue à maintenir sa place parmi l'élite de la Ligue. Depuis l'arrivée de Bednar derrière le banc, le Colorado franchit une étape de plus par saison. En effet, après avoir été écartée du tournoi printanier il y a trois ans, l'Avalanche a été éliminée en première ronde en 2018 puis en deuxième ronde, en sept matchs de surcroît, en 2019.

La première étape pour l'Avalanche afin d'amorcer un parcours qu'elle souhaite encore plus long cette année est le tournoi à la ronde dans l'Association de l'Ouest. Le Colorado va y croiser le fer avec les Stars de Dallas (37-24-8; ,594), les Blues de St. Louis (42-19-10; ,662) et les Golden Knights de Vegas (39-24-8; ,606) afin de déterminer le classement des quatre premières équipes de l'Ouest en vue de la première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Ce qui a changé depuis le 12 mars

Comme il a été mentionné plus haut, les blessures n'ont pas épargné les éléments clés de l'Avalanche cette saison, et la situation était particulièrement inquiétante au moment de l'interruption de la saison. Lors du dernier match du Colorado avant la pause, le 11 mars contre les Rangers de New York, les attaquants Nathan MacKinnon, Mikko Rantanen, Nazem Kadri et Andre Burakovsky n'étaient pas en uniforme, tout comme le gardien numéro un Philipp Grubauer. De son côté, le défenseur recrue Cale Makar venait de revenir au jeu après une absence de cinq parties. Makar ne semblait toutefois pas avoir souffert de cette période d'inactivité, alors qu'il avait récolté trois points.

Malgré tous ces blessés, l'Avalanche présentait la meilleure fiche de la LNH depuis le 16 janvier (17-5-2). Il sera intéressant de voir ce que cette formation pourra accomplir avec toutes ses munitions sur la glace en même temps.

L'Avalanche va remporter la Coupe Stanley si…

MacKinnon semble bâti sur mesure pour les séries éliminatoires, lui qui a récolté 29 points en 25 matchs du tournoi printanier depuis le début de sa carrière. Même si des renforts vont rappliquer de l'infirmerie, MacKinnon demeure le joueur qui est le plus vital aux succès de son équipe et il devra élever son jeu d'un cran à nouveau pour que l'Avalanche puisse aspirer aux grands honneurs.

Video: COL@SJS: MacKinnon marque sur réception en A.N.

Le centre de 24 ans a transporté l'attaque de l'Avalanche sur ses épaules cette saison avec 93 points (35 buts, 58 passes), soit presque 50 points de plus que Burakovsky, qui pointe au deuxième rang des pointeurs du Colorado parmi les attaquants avec 45 points. Il est la principale raison qui explique pourquoi l'Avalanche a terminé à égalité au troisième rang de la LNH avec 236 buts marqués. Il est un candidat logique au trophée Hart, et pour que le Colorado ait une chance de soulever la Coupe Stanley cette année, MacKinnon devra également être le choix logique pour le trophée Conn-Smythe.

La carte cachée

Si l'Avalanche n'est pas parvenue à se rendre très loin au cours des derniers tournois printaniers, c'est en grande partie parce que la profondeur faisait défaut. L'arrivée de Kadri par le biais d'une transaction au cours de la saison morte pourrait cependant changer la donne, alors que MacKinnon n'a jamais eu la chance de miser sur un deuxième joueur de centre de son calibre en séries. Kadri a apporté une belle contribution offensive cette saison avec 36 points (19 buts, 17 passes) en 51 matchs et il sera en mesure de s'occuper des principales missions défensives, libérant ainsi MacKinnon pour les mises en jeu en zone adverse. De plus, le style robuste et intense de Kadri lui permet de tirer son épingle du jeu en séries.

Video: DET@COL: Kadri et Burakovsky font la paire
 

Au sujet de leurs adversaires

Le jeu risque d'être hermétique au cours de ce tournoi à la ronde dans l'Ouest, puisque les Stars (deuxièmes), l'Avalanche (à égalité au cinquième rang) et les Blues (à égalité au cinquième rang) font partie des sept meilleures défensives du circuit, alors que les Golden Knights ne sont pas très loin derrière au 13e rang. C'est toutefois l'Avalanche qui se démarque avec son offensive, qui a terminé à égalité au troisième rang de la LNH en saison régulière.

L'Avalanche a connu dans l'ensemble un succès mitigé contre ses trois adversaires du tournoi à la ronde, avec un dossier de 4-4-2. Si les choses se sont mieux passées contre Vegas (2-0-0), ce fut plus ardu contre les Stars (0-2-2).

Ce qu'ils ont dit

« La situation fait en sorte que tout le monde part sur un pied d'égalité. Toutes les équipes ou presque seront en santé, tout le monde aura eu le temps de guérir ses petits bobos et ses blessures. Il faudra maintenant voir qui pourra connaître le meilleur départ et maintenir la cadence. J'aime nos chances. Nous sommes encore une très jeune équipe, un groupe qui joue du hockey excitant. Je suis optimiste par rapport aux choses que nous pouvons accomplir. » -- Le capitaine de l'Avalanche Gabriel Landeskog

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.