Skip to main content

Alexander Radulov veut aider à développer le hockey en Russie

LNH.com @NHL

NASHVILLE, Tenn. - Pendant que la Ligue nationale de hockey et la nouvelle Ligue continentale de hockey (KHL), en Russie, sont impliquées dans un litige au sujet des droits contractuels de Alexander Radulov, l'attaquant russe a indiqué qu'il voulait demeurer dans son pays natal afin d'aider à y développer le hockey.

"Je suis retourné en Russie, non pas dans le but de faire un retour dans la LNH un jour, mais afin de d'offrir tous mes efforts et tout mon professionnalisme à l'amélioration du hockey russe", selon la traduction d'une lettre attribuée à Radulov et rendue publique par la KHL.

Radulov a fait parvenir cette lettre à Alexander Medvedev, le président de la KHL, probablement dans le but de mettre fin aux rumeurs voulant qu'il veuille retourner dans la LNH.

"Je n'ai jamais eu l'intention, et je ne l'ai toujours pas, d'amorcer des négociations avec des représentants de la Ligue nationale de hockey ou de la Fédération internationale de hockey sur glace relativement à la possibilité que mon transfert au sein de la Ligue continentale de hockey fasse l'objet d'une révision par le Tribunal arbitral du sport à Lausanne", peut-on lire dans la lettre.

Medvedev effectuait un voyage d'affaires en Alaska, mardi, et n'était pas disponible pour commenter la nouvelle.

Les autorités de la LNH n'ont pas vu la lettre, a confié le commissaire adjoint Bill Daly. Le Tribunal arbitral du sport n'a toujours pas pris possession du dossier Radulov, mais selon Daly, une récente rencontre en Suisse laisse croire qu'une date sera fixée prochainement.

Daly a fait savoir que la LNH n'avait pas reçu de nouvelles de la part des autorités russes, malgré de nombreuses tentatives par l'entremise de la FIHG. Par ailleurs, Daly dit avoir été informé par l'Association des joueurs que Radulov était prêt à accepter le verdict d'un arbitre.

Le dossier Radulov est au coeur d'une plus profonde dispute encore entre la la LNH et la KHL relativement au respect des contrats des joueurs. En juillet dernier, Radulov a paraphé une entente de trois saisons avec le Ufa Salavat Yulayev de la KHL même s'il lui restait encore une année à écouler à son contrat avec les Predators de Nashville.

La lettre de Radulov est datée du 1er octobre, soit la même journée où la FIHG statuait que Radulov avait eu tort de signer un contrat avec l'équipe russe. La Fédération a également indiqué qu'elle ne pouvait suspendre Radulov tant qu'il n'y avait pas d'entente sur les transferts internationaux.

"Un joueur n'a pas le droit de briser les termes de son contrat pour la simple et bonne raison qu'il veut retourner jouer dans son pays", a rappelé Daly dans un courriel acheminé à Associated Press.

La direction des Predators a refusé de commenter les intentions de Radulov.

L'équipe de la LNH a suspendu son attaquant pour une période indéterminée, en septembre, et a choisi de laisser le dossier dans les mains de la LNH. Radulov a été le troisième marqueur des Predators l'an dernier, mais ceux-ci ont gagné deux de leurs trois premiers matchs cette saison.

En voir plus