Skip to main content

À défaut de jouer, Lehkonen se prête au jeu du Défi têtes rasées

Le jeune attaquant des Canadiens se morfond en attendant de recouvrer la santé

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

De quelle longueur seront les cheveux d'Artturi Lehkonen à son retour au jeu? Même à cette question, l'ailier des Canadiens de Montréal ne voulait pas répondre, mercredi.

À l'écart du jeu depuis le 14 novembre, Lehkonen va rater un 14e match de suite, jeudi.

Tout ce qu'on a pu savoir, c'est que le Finlandais âgé de 22 ans a recommencé à patiner en solitaire depuis environ une semaine. Il demeure toutefois loin d'un retour au jeu, d'après ce qu'il a laissé entendre. Il n'a en tout cas pas paru encouragé par son retour sur patins.

« Nous n'avons pas établi d'échéancier », a-t-il indiqué quand on a supposé qu'il puisse renouer avec l'action avant l'arrivée du Nouvel An.

« Je ne sais pas à quel moment je vais rejoindre le groupe à l'entraînement. C'est la prochaine étape. On verra par la suite. »

En attendant, Lehkonen a participé mercredi au Défi têtes rasées de Leucan en compagnie de six de ses coéquipiers. Tout comme les Jeff Petry, Karl Alzner, Jordie Benn, Andrew Shaw, Charles Hudon et Ales Hemsky, il s'est fait raser la tête pour la noble cause des enfants malades. 

Souffrant d'une blessure au bas du corps, selon l'information fournie par le CH, Lehkonen a expliqué avoir enduré le mal pendant longtemps avant de devoir se résoudre à cesser de jouer.

« Ç'a été une décision mutuelle avec le personnel médical, a-t-il indiqué. Je traînais la blessure depuis un bout de temps. J'essayais de faire abstraction de la douleur. C'était rendu au point que la situation se dégradait. »

Il a mentionné qu'une opération n'a jamais été envisagée afin de régler le problème. Il doit prendre son mal en patience. Le temps est son plus grand allié. 

« C'est vraiment pénible de ne pas pouvoir jouer », a-t-il laissé tomber. 

Après avoir connu une première saison prometteuse, avec 18 buts et 28 points en 2016-17, Lehkonen n'a réussi que deux buts en plus d'amasser trois aides en 18 matchs cette saison. Peu de temps avant d'être contraint à l'inactivité, il avait dit ne pas croire au syndrome de la « guigne de la deuxième année » qui affecte souvent les jeunes sportifs qui en sont à leur deuxième tour de piste chez les professionnels.

Pour une bonne cause

Lehkonen s'est dit persuadé de revenir au jeu en parfaite santé et de recommencer en neuf. Il va repartir avec une nouvelle coupe de cheveux en tout cas.

« Tu ressembles à ton père », lui a lancé Shaw en constatant le résultat de la coupe à blanc. Le père de Lehkonen, Ismo, a la tête rasée à longueur d'année. 

Les sept joueurs du Tricolore se sont prêtés au jeu volontiers non sans afficher un certain trac. C'était le cas pour le jeune Hudon.

« J'ai ma propre fondation qui vient en aide aux enfants, mais la décision a été facile à prendre quand on m'a approché, a expliqué Hudon. Je ne souhaite pas avoir la tête rasée, mais les enfants malades non plus ne le souhaitent pas. C'était la meilleure chose à faire pour eux autres. Ils vont avoir le sourire au visage en nous voyant. Tout le monde en fait va rire. Ça va juste être le "fun". »

L'initiative, qu'a pris sous sa gouverne Jeff Petry, a permis de recueillir 33 000 $ en dons pour Leucan.

Le jeune défenseur Victor Mete serait également passé sous la tondeuse à cheveux n'eût été son départ pour le camp d'entraînement de l'équipe canadienne junior.

Mete sera attendu de pied ferme après sa participation présumée au Championnat modial junior.

« Ce n'est que partie remise », a promis Shaw avec le sourire.  

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.