Skip to main content

5 questions: Lightning de Tampa Bay

Le contrat de Nikita Kucherov et le jeu de puissance soulèvent des interrogations

par Corey Long / Correspondant LNH.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort du Lightning de Tampa Bay en 2016-17 :

Est-ce que l'ailier droit Nikita Kucherov, un joueur autonome avec compensation, acceptera une nouvelle entente avant le match d'ouverture?

Kucherov, qui a compté 30 buts et mené le Lightning avec 66 points la saison dernière, est toujours sans contrat. Le Lightning possède une marge de 5,866 millions de dollars sous le plafond salarial, selon General Fanager, et Kucherov serait à la recherche d'une entente valant entre 6 et 7 millions de dollars par année. Le directeur général Steve Yzerman demeure optimiste, mais il n'a pas révélé comment il entendait trouver les sommes nécessaires pour embaucher Kucherov tout en respectant le plafond salarial. Yzerman a prouvé qu'il était un fin négociateur lorsqu'il a convaincu l'attaquant Steven Stamkos d'accepter un contrat de huit ans d'une valeur de 68 millions de dollars le 29 juin, mais ces discussions pourraient s'avérer encore plus difficiles. Les attaquants Joel Vermin et Brayden Point ont évité les coupures de dimanche dernier et ils sont toujours au camp d'entraînement du Lightning. Ils pourraient être appelés à remplacer Kucherov si l'impasse se poursuit.

Est-ce que la Coupe du monde du hockey 2016 aura un impact sur la chimie de l'équipe en début de saison?

Douze joueurs du Lightning et l'entraîneur Jon Cooper ont participé à la Coupe du monde. Tous les joueurs (sauf Kucherov) devraient se présenter au camp d'entraînement cette semaine, mais il reste à voir s'ils pourront vite retrouver leurs repères avec leurs coéquipiers après avoir évolué sur la scène internationale.

Est-ce que le nouvel entraîneur adjoint Todd Richards pourra améliorer le jeu de puissance?

Richards, l'ancien entraîneur des Blue Jackets de Columbus, aidera Cooper à relancer un avantage numérique qui a pris le 28e rang de la LNH (15,8 pour cent d'efficacité) l'an dernier. L'alignement du Lightning est pratiquement le même que celui de la saison passée, mais Richards et Cooper pourront miser sur un Jonathan Drouin plus confiant et un Tyler Johnson en santé pour entreprendre la campagne et pour stimuler le jeu de puissance.

Qui pourra contribuer à l'attaque sur les troisième et quatrième trios?

Le Lightning a compté 224 buts la saison dernière, ce qui lui a permis de partager le 12e rang à ce chapitre dans la LNH. Par contre, l'attaque de Tampa Bay avait marqué 259 buts en 2014-15, un sommet dans la ligue. Pour revenir au niveau d'il y a deux ans, le Lightning aura besoin d'une plus grande contribution de ses troisième et quatrième unités. Valtteri Filppula a connu sa pire campagne (8 buts, 23 aides) depuis sa première année dans la LNH en 2006-07. Vladislav Namestnikov a le talent pour marquer 20 buts. Le Lightning a aussi embauché Cory Conacher le 13 juillet après qu'il eut inscrit 22 buts pour le SC Bern dans la Ligue nationale A de Suisse l'an passé. Conacher avait récolté 9 buts et 15 aides comme recrue avec le Lightning en 2012-13 avant d'être échangé aux Sénateurs d'Ottawa contre Ben Bishop.

Comment le travail sera-t-il réparti entre Ben Bishop et Andrei Vasilevskiy?

Personne ne doute que Vasilevskiy est le futur gardien partant du Lightning, mais pour l'instant, Bishop, deux fois finaliste pour le trophée Vézina, est le gardien numéro un de l'organisation. Bishop a effectué 60 départs à ses deux dernières saisons, mais le calendrier condensé de cette année comprend plus de matchs aller-retour. Ainsi, Vasilevskiy aura plus d'occasions de jouer et Bishop profitera de journées de repos supplémentaires pour être frais et dispos en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Vasilevskiy devrait obtenir environ 30 départs alors que le Lightning voudra augmenter sa charge de travail afin de le préparer pour le poste de gardien partant pour l'année prochaine et les suivantes.

 

En voir plus