Skip to main content

5 Questions : Coyotes de l'Arizona

Le rendement du capitaine Shane Doan parmi les points d'interrogation

par Jon Lane @JonLaneNHL / Journaliste NHL.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Coyotes de l'Arizona en 2016-17 :

Tobias Rieder reviendra-t-il?

Attaquant joueur autonome avec compensation, Rieder demeure sans contrat et son agent Darren Ferris a déclaré au journal Arizona Republic que l'Allemand n'allait pas assister au camp d'entraînement des Coyotes à la suite de la Coupe du monde de hockey 2016. Rieder, 23 ans, a établi des marques personnelles dans la LNH la saison dernière avec 14 buts et 23 aides en passant en moyenne 17:18 sur glace par match dans 82 rencontres, mais il inscrit seulement quatre buts en présentant un différentiel de moins-15 lors de ses 40 derniers matchs. L'attaquant, qui serait à la recherche d'un contrat de deux ans d'une valeur annuelle moyenne de 2,5 millions $, a également attiré l'attention de certaines équipes de la Ligue continentale de hockey.

Shane Doan peut-il continuer d'être efficace à l'âge de 40 ans et dans un rôle réduit?

Le capitaine aura 40 ans le 10 octobre, cinq jours avant que les Coyotes n'amorcent la saison face aux Flyers de Philadelphie au Gila River Arena. Les 28 buts de Doan la saison dernière représentaient son meilleur rendement depuis 2008-09 (31) et l'attaquant est de retour dans l'équipe après avoir signé un contrat d'un an le 12 juillet, mais il a également été mis dans un rôle de soutien derrière les jeunes attaquants des Coyotes. D'autres espoirs pourraient percer l'alignement au cours de la saison, ce qui réduirait davantage le temps d'utilisation de Doan. Reste à voir si le vétéran pourra reproduire sa performance de la saison dernière.

La troisième fois sera-t-elle la bonne pour Radim Vrbata?

Il s'agit d'un troisième séjour dans le désert pour Vrbata, qui a inscrit 27 buts à sa première saison en Arizona et qui a atteint le plateau des 20 buts à trois reprises entre 2009-14, incluant une marque personnelle dans la LNH de 35 filets en 2011-12. Il a passé les deux dernières saisons chez les Canucks de Vancouver, où sa production a baissé en 2015-16 (13-14-27, 63 parties) après avoir marqué 31 buts et amassant 63 points (un sommet en carrière) la saison précédente aux côtés de Daniel Sedin et Henrik Sedin.

Vrbata, 35 ans, a signé un contrat d'un an le 16 août afin de jouer pour un entraîneur familier (Dave Tippett) dans un endroit familier. Qu'il soit réuni au centre Martin Hanzal ou non, les Coyotes espèrent que le retour de Vrbata renforcera une attaque qui a terminé la saison au 24e rang de la ligue (2,54 buts par match).

Michael Stone sera-t-il prêt à entamer la saison?

Stone, qui a accepté un contrat d'un an de 4 millions $ le 28 juillet, a subi une intervention chirurgicale le 1er avril pour réparer le ligament croisé antérieur et le ligament collatéral tibial gauche après s'être blessé dans un match contre les Flyers le 26 mars. Il côtoyait Oliver Ekman-Larsson au sein de la première paire défensive des Coyotes la saison dernière et espère être en mesure de participer au match d'ouverture le 15 octobre.

Les jeunes joueurs vont-ils réaliser leur plein potentiel?

La porte est ouverte pour les attaquants Dylan Strome et Christian Dvorak de percer l'alignement des Coyotes à la suite du camp d'entraînement pour avoir un impact immédiat cette saison. Strome, le choix no 3 du repêchage 2015 de la LNH, a marqué 92 buts et récolté 279 points en trois saisons avec Erie dans la Ligue de hockey de l'Ontario et a réussi quatre buts et six points en cinq matchs pour le Canada au Championnat mondial junior 2016 de la FIHG. Dvorak a amassé 52 buts et 121 points pour London dans la OHL, a remporté une médaille de bronze avec les États-Unis au CMJ 2016 et a couronné sa carrière junior avec un titre de la Coupe Memorial.

Strome, Dvorak et Lawson Crouse, acquis dans une transaction avec les Panthers de la Floride le 25 août, ont tous dominé les rangs juniors, mais ils devront prouver plus tôt que tard qu'ils sont prêts à jouer dans la LNH si les Coyotes veulent être en lice pour une place donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

En voir plus