Skip to main content

32 en 32 : Trois enjeux à surveiller chez les Red Wings

Nedeljkovic voudra répéter ses performances de la saison dernière; Larkin doit rebondir

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 32 équipes pendant les mois de septembre et octobre. Aujourd'hui, les Red Wings de Detroit.

Le directeur général des Red Wings Steve Yzerman commence peut-être à s'impatienter face à une reconstruction qui s'étire, car il a été très actif durant l'entre-saison pour tenter de donner un coup de fouet à son équipe.

32 EN 32 - RED WINGS : Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

On peut le comprendre : les Red Wings viennent de rater les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une cinquième année de suite, mais surtout, ils n'ont montré à peu près aucun signe de progression durant cette période.

Les années de vache maigre auront au moins permis aux Red Wings d'assembler un bassin d'espoirs prometteurs qui propulseront éventuellement l'équipe au prochain niveau, et Yzerman n'a évidemment pas sacrifié l'avenir dans le but de s'améliorer à court terme. Il a plutôt vu à ajouter des joueurs qui vont bien s'insérer dans cet élan de jeunesse, tout en améliorant le rendement de l'équipe dans l'immédiat. 

Ainsi, Detroit a frappé un grand coup en mettant la main sur le gardien Alex Nedeljkovic pour une bouchée de pain dans une transaction avec les Hurricanes de la Caroline, le 22 juillet. Le portier de 25 ans a été finaliste au trophée Calder, remis à la recrue de l'année, la saison dernière, et il s'amène avec l'étiquette de gardien d'avenir de l'organisation.

Quelques jours plus tard, à l'ouverture du marché des joueurs autonomes, Yzerman a offert un contrat de deux ans au joueur de centre de 25 ans Pius Suter. Le Suisse vient de récolter 27 points (14 buts, 13 passes) en 55 matchs à sa saison recrue avec les Blackhawks de Chicago, qui ne lui ont pas soumis d'offre qualificative. Son potentiel est intéressant et il aura l'occasion de l'exploiter pleinement parce qu'il aura beaucoup de temps de jeu avec les Red Wings. Il comble notamment un important besoin au centre, lui qui a été deuxième au chapitre des mises en jeu effectuées chez les Blackhawks (625).

Les Red Wings ont également obtenu les défenseurs Nick Leddy et Jordan Oesterle. Le premier sera assurément l'un des défenseurs les plus utilisés, tandis qu'Oesterle ajoute de la profondeur à une défensive qui en avait bien besoin. Ils aideront Detroit à faire mieux que le 20e rang au chapitre des buts accordés (168), et surtout, ils apporteront de l'expérience derrière une offensive qui sera relativement jeune avec les départs de plusieurs vétérans durant l'entre-saison.

« Nous aurons des joueurs plus jeunes qui auront des rôles plus importants, a expliqué Yzerman. Parfois, ça peut être un défi. Mais je considère que notre défensive est meilleure. Elle est un peu plus mobile, et peut-être que ça nous aidera à générer plus d'offensive. Avec l'arrivée de Suter et le retour en santé de Tyler Bertuzzi, je pense que nous aurons plus de production de la part de tout le monde. J'espère que ça se transposera en victoires. »

Voici trois questions intimement liées aux succès des Red Wings cette saison : 

Nedeljkovic peut-il répéter ses performances et s'emparer du rôle de numéro un?

On ne s'attendait pas à ce que Nedeljkovic s'empare du rôle de gardien numéro un des Hurricanes dans la deuxième moitié de la saison et lors des séries éliminatoires, mais cette saison, il ne profitera pas de l'effet de surprise. Les attentes seront élevées à son endroit.

Nedeljkovic a conservé un dossier de 15-5-3 avec une moyenne de buts alloués de 1,90, un pourcentage d'arrêts de ,932 et trois blanchissages avec les Hurricanes, des statistiques qui devraient être difficiles à maintenir derrière des Red Wings moins talentueux que la Caroline. Sa fiche risque d'être moins reluisante qu'en 2020-21, mais il devrait néanmoins donner une chance à son équipe de gagner la plupart du temps.

« Nous fondons beaucoup d'espoirs en Alex en raison de ses performances en Caroline », a mentionné Yzerman, après l'avoir acquis. « Nous sommes emballés, car il a très bien fait cette année. Tout le monde au sein de notre organisation le connait parce qu'il a des racines ici dans le hockey junior (il a joué à Plymouth et à Flint, au Michigan), donc nous connaissons son caractère, son éthique de travail et son côté compétitif. »

Nedeljkovic aura à compétitionner avec Thomas Greiss pour obtenir des départs. Il part peut-être avec une longueur d'avance, mais il ne faut pas oublier qu'après un début de saison très difficile, Greiss a été brillant dans la dernière ligne droite de la saison. À ses 12 dernières sorties (11 départs), il a conservé une fiche de 6-1-4 avec une moyenne de 1,67, un pourcentage de ,945 et deux blanchissages. On pourrait donc assister à un système d'alternance, à tout le moins en début de saison, histoire de ne pas jeter Nedeljkovic dans la gueule du loup en lui mettant toute la pression sur les épaules.

Reverra-t-on le Larkin de 2018-19?

Le capitaine Dylan Larkin a connu la meilleure saison de sa carrière en 2018-19, quand il a récolté 73 points, dont 32 buts, en 76 rencontres. Or, sa production n'a fait que chuter depuis, si bien qu'il n'a obtenu que neuf buts et 23 points la saison dernière, en plus de faire un arrêt à l'infirmerie. Les Red Wings ont été la deuxième pire offensive de la LNH (125 buts) et s'ils veulent renverser la tendance et éventuellement remporter des parties, ils auront besoin que Larkin rebondisse.

Le problème, c'est que Larkin est l'attaquant défensif par excellence de l'équipe. Il a la confiance de l'entraîneur Jeff Blashill pour affronter les meilleurs trios adverses et on le déploie souvent en territoire défensif. Pas évident, dans ce contexte, de mettre une grosse quantité de points au tableau, d'autant plus qu'il n'était pas très bien entouré à Detroit.

Video: DET@CAR: Larkin crée l'égalité avec un peu de chance

« Le plus important pour Dylan est d'être le meilleur joueur possible dans les deux sens de la patinoire », a argué Blashill au site web des Red Wings, le 10 août. « Si tes meilleurs joueurs s'impliquent dans tous les aspects, tu vas pouvoir bâtir une équipe gagnante. Dylan le sait. Il a travaillé avec acharnement là-dessus durant nos six années ensemble. Ses habitudes de travail et son caractère compétitif sont inégalés. »

Ce qui devrait toutefois aider, c'est le retour en santé de Bertuzzi. Ce dernier n'a joué que neuf matchs la saison dernière, amassant cinq buts et sept points, avant de rater le reste de la campagne à cause d'une blessure au dos. Il a été opéré et devrait être prêt pour le début de la saison. Par les années passées, lui et Larkin avaient démontré une belle chimie. La présence sur une saison complète de l'attaquant Jakub Vrana, acquis des Capitals de Washington le 12 avril, pourrait également permettre à Larkin de se remettre en marche. Le Tchèque de 25 ans a connu des débuts prometteurs à Detroit, amassant 11 points, dont huit buts, en 11 rencontres.

Les jeunes pourront-ils faire la différence?

Les Red Wings ne sont pas différents de toute autre équipe en reconstruction : ce sont leurs jeunes joueurs qui leur permettront d'avoir du succès et de revenir dans la course aux séries. Justement, certains des plus beaux espoirs de Detroit pourraient évoluer dans la LNH cette saison. 

Moritz Seider, un défenseur de 20 ans repêché au sixième rang au Repêchage 2019 de la LNH, est prêt à faire le saut dans la meilleure ligue au monde. Il a passé la dernière campagne dans la Ligue élite de la Suède (SHL), amassant 28 points (sept buts, 21 aides) en 41 parties avec Rogle, raflant au passage le titre de défenseur de l'année. Il pourrait dès cette année jouer un rôle important sur le top-4.

Tous les yeux seront également tournés vers l'attaquant Lucas Raymond, âgé de 19 ans et sélectionné au quatrième rang en 2020. Le Suédois a obtenu 18 points (six buts, 12 mentions d'aide) en 34 matchs dans la SHL, la saison dernière, et s'il se taille un poste avec les Red Wings à l'issue du camp d'entraînement, il leur conférera un peu plus de punch offensif. Traditionnellement, Detroit est patient dans le développement de ses espoirs, donc Raymond pourrait entamer la campagne dans la LAH et être intégré progressivement avec le grand-club en cours de saison. 

C'est sans compter l'attaquant Filip Zadina, qui disputera une deuxième saison complète dans la LNH et qui pourrait atteindre de nouveaux sommets. Il a inscrit 19 points (six buts, 13 passes) en 49 sorties en 2020-21.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.