Skip to main content

31 en 31 : Les Oilers d'Edmonton sous la loupe

Edmonton espère franchir la prochaine étape après avoir mis fin à sa disette de 10 ans sans participation aux séries éliminatoires

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Oilers d'Edmonton :

Les attentes sont élevées envers les Oilers d'Edmonton cette saison, et avec raison.

Ils se sont trouvés à une victoire de la finale de l'Association de l'Ouest la saison dernière grâce au jeu du joueur de centre de 20 ans, Connor McDavid, qui a remporté le trophée Hart, remis au joueur le plus utile dans la LNH, ainsi que le trophée Art-Ross après avoir mené la ligue avec 100 points (30 buts).

Ils possèdent une étoile montante en l'attaquant Leon Draisaitl, qui a terminé au huitième rang de la ligue avec 77 points (29 buts) et qui a mené les Oilers au chapitre des points pendant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017 (16 points, dont six buts, en 13 parties). Ils possèdent un bourreau de travail avec le gardien Cam Talbot, qui a mené la LNH avec 73 départs la saison dernière et qui a terminé à égalité avec Braden Holtby des Capitals de Washington au premier rang dans la LNH avec 42 victoires.

Leur fondation semble être solide après que l'équipe eut fait des pas de géant dans plusieurs éléments de jeu lors de la deuxième saison sous les ordres de l'entraîneur Todd McLellan. Les Oilers se sont classés au huitième rang dans la LNH pour les buts marqués (243) et les buts alloués (207). Ils ont également présenté le cinquième meilleur jeu de puissance dans la ligue (22,9 pour cent).

« C'est une équipe prometteuse et nous avons montré la saison dernière ce que nous pouvions faire », a déclaré McDavid le 5 juillet, au lendemain de la signature d'une prolongation de contrat de huit ans d'une valeur de 100 millions $. « Nous n'allons que nous améliorer, nous sommes encore jeunes et nos jeunes joueurs vont continuer de s'améliorer. »

Il y aura toutefois beaucoup de travail à faire si les Oilers veulent continuer de rivaliser pour la Coupe cette saison et dans le futur. Le directeur général Peter Chiarelli a indiqué que la prolongation de contrat de McDavid visait deux fins: elle a lié le capitaine à l'équipe à long terme et a fourni aux Oilers la marge de manœuvre nécessaire sous le plafond salarial pour bâtir une équipe championne.

« C'est peut-être l'un des plus gros contrats jamais octroyés dans la LNH, mais je peux vous assurer que ç'aurait facilement pu être plus cher et moins long », a affirmé Chiarelli après que McDavid eut paraphé l'entente. « Pendant ces négociations, nous avons constammant discuté de la construction d'une équipe capable de remporter la Coupe Stanley. »

Cela dit, Draisaitl, 21 ans, demeure joueur autonome avec compensation, et le contrat qu'il recevra aura un prix élevé. Les Oilers ont toutefois conclu des transactions cet été afin de contrebalancer des troubles potentiels concernant le plafond salarial.

L'ailier droit Jordan Eberle a été échangé aux Islanders de New York en retour de l'attaquant Ryan Strome le 22 juin, ce qui libère une somme de 3,5 millions $ cette saison. Les Oilers ont également accordé au défenseur Kris Russell un contrat de quatre ans (valeur annuelle moyenne de 4 millions $) et à l'ailier droit Zack Kassian une entente de trois ans (valeur annuelle moyenne de 1,95 million $). L'attaquant Jussi Jokinen, dont le contrat a été racheté par les Panthers de la Floride, s'est entendu avec Edmonton pour un an et 1,1 million $. Les Oilers ont quant à eux racheté les deux dernières saisons du contrat de cinq ans de 20 millions $ de l'ailier gauche Benoit Pouliot.

31 en 31 Oilers: Meilleurs espoirs | Grands enjeux | Analyse pour les poolers

Strome, qui a récolté 30 points (13 buts) en 69 parties avec les Islanders la saison dernière, exprime le même enthousiasme que McDavid envers l'avenir des Oilers.

« C'est comme si j'étais redevenu un enfant qui recevait son nouvel équipement pour Noël », a déclaré Strome pendant sa conférence de presse à Edmonton le 4 août. « J'ai trouvé super de sauter sur la patinoire avec mon tout nouvel équipement des Oilers. Les petites choses comme ça te remplissent d'enthousiasme, surtout parce que je rejoins une équipe qui est sur le point de tout gagner.

« Je suis un gagnant depuis mon enfance, je fais toujours partie d'équipes gagnantes. Je crois que c'est ça qui définit les grands joueurs et c'est ce que je veux accomplir. Je ne veux pas trop changer ou me mettre plus de pression. Je veux gagner. C'est la raison pour laquelle nous jouons. La victoire rend tout le monde heureux et je crois que j'aurai une occasion de gagner ici. »

À l'aube de sa troisième saison à la barre des Oilers, McLellan a souligné l'importance de la force mentale, mentionnant que leur faiblesse à cet égard expliquait essentiellement leur disette de 10 ans qui a pris fin la saison dernière.

Les Oilers semblent maintenant être sur la bonne voie à cet égard, surtout après avoir rivalisé avec les Ducks d'Anaheim pour le premier rang dans la section Pacifique pendant les mois de mars et avril.

« La chose que j'aime dans notre équipe, c'est la pression que nous avons géré », a déclaré McLellan.

Cette pression a ultimement rattrapé Edmonton, qui s'est incliné face aux Ducks en sept matchs dans la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Ouest. Les Oilers menaient la série 2-0 avant de perdre quatre des cinq dernières parties, incluant une défaite de 4-3 en deuxième prolongation du match no 5, au cours duquel ils tenaient une avance de 3-0 avec moins de quatre minutes à jouer en temps réglementaire.

Les Oilers espèrent que cette défaite servira d'expérience instructive. S'ils mettent Draisaitl sous contrat, ils pourraient être une force dans la LNH pendant des années à venir.

En voir plus