Skip to main content

31 en 31 : Les grands enjeux chez les Sénateurs

Le retour en forme de Ryan et l'impact de la perte de Méthot parmi les grands points d'interrogation à Ottawa

par Chris Stevenson / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Sénateurs d'Ottawa :

Les Sénateurs d'Ottawa ont atteint la finale de l'Association de l'Est la saison dernière pour la troisième fois depuis leur retour dans la LNH en 1992. Ils ont poussé les éventuels champions de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh, jusqu'en deuxième période de prolongation du match no 7.

À sa première saison à la barre d'Ottawa, l'entraîneur Guy Boucher avec son système défensif 1-3-1 a permis de diminuer de 31 le total de buts alloués par les Sénateurs en saison régulière (de 241 en 2015-16 à 210 la saison dernière). L'équipe a cependant connu une baisse de production offensive: elle a marqué 24 buts de moins par rapport à la saison précédante (de 230 à 206), finissant au 22e rang dans la LNH.

L'engagement envers la défense a rapporté des dividendes. Les Sénateurs veulent désormais bâtir sur cette fondation.

Ils devront répondre aux questions ci-dessous afin de prouver que le parcours du dernier tournoi printanier n'a pas été un coup de chance.

1. Bobby Ryan et Clarke MacArthur vont-ils apporter une contribution plus constante cette saison?

Ryan a inscrit 13 buts en saison régulière, son pire total dans une saison complète depuis son arrivée à temps plein dans la LNH en 2008-09. Il a rebondi en séries, amassant 15 points (six buts) en 19 rencontres. MacArthur, qui était censé rater l'intégralité de la saison après avoir subi une commotion cérébrale pendant le camp d'entraînement, est a été de retour à temps pour disputer les quatre derniers matchs de la saison régulière. Il a réussi trois filets en 19 matchs en séries. MacArthur a voulu réfléchir à son avenir à la conclusion de la saison. S'il revient, et si Ryan et lui peuvent reprendre là où ils ont laissé, l'attaque recevra un bon coup de fouet.

31 en 31 Sénateurs: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

2. Craig Anderson peut-il continuer d'être un gardien élite?

Après être devenu le partant des Sénateurs en 2011-12, Anderson, 36 ans, n'a jamais augmenté son total de victoires dans des saisons d'affilée, soit 33, 12, 25, 14, 31 et 25. On peut présumer qu'Anderson aurait rompu le cycle la saison dernière s'il n'avait pas raté deux mois d'activités afin d'être aux côtés de son épouse Nicholle alors qu'elle subissait des traitements pour le cancer de la gorge (elle a ultimement annoncé que le cancer avait disparu). Les 25 victoires d'Anderson sont survenues dans 40 départs. Il a connu un excellent parcours dans les séries malgré une blessure au dos. Tout porte à croire qu'il pourra continuer de bien jouer.

3. Quel sera l'impact du départ du défenseur Marc Methot?

Les Sénateurs ont perdu Methot, le partenaire du capitaine Erik Karlsson pendant la majeure partie des cinq dernières saisons, au repêchage d'expansion. Il n'y a pas de successeur d'annoncé, mais il y a plusieurs candidats pour combler le vide de 19:49 minutes en temps de glace moyen laissé par Methot. Le vétéran Johnny Oduya, qui a joint l'équipe à titre de joueur autonome, devrait obtenir la première chance, mais l'équipe pourrait décider d'accorder le travail à un comité de joueurs. Thomas Chabot, choix de première ronde (no 18) au repêchage 2015, devrait également être considéré.

En voir plus