Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Une tradition qui ne s'use pas

par Staff Writer / Montréal Canadiens
 Galerie d'images
MONTRÉAL -- Le temps des Fêtes est à nos portes et à l'image des lumières et décorations qui illuminent la ville, les joueurs des Canadiens ont illuminé le cœur de plusieurs enfants en visitant lundi après-midi les deux hôpitaux pédiatriques de Montréal.


Une partie de l'équipe, divisée pour l’occasion en deux, s'est dirigé vers l'Hôpital de Montréal pour enfants pendant que l'autre se rendait à l'Hôpital Sainte-Justine. Visitant les différentes unités des deux établissements, les joueurs ont fait un arrêt dans toutes les chambres avec sacs cadeaux et cartes à autographier en mains. Bien que les présents bleu, blanc et rouge aient amené joie et plaisir aux enfants, la seule présence des Canadiens suffisait à émerveiller les jeunes partisans.

« Passer quelques heures avec les enfants et pouvoir leur remonter le moral, c'est génial », a expliqué Mike Komisarek. « Pour nous et pour eux, c'est incroyable de voir jusqu'où un sourire peut aller. »

La visite de lundi marquait la 43e année d'implication des Canadiens dans cette tradition du temps des Fêtes. La visite annuelle n'a rien de nouveau pour la plupart des joueurs et même si ça peut être difficile pour certains, ils ne voudraient pas que ça change pour rien au monde.

« Ce n'est pas facile, surtout lorsque tu as des enfants, mais ça reste très amusant », a souligné Steve Bégin. Tu réalises la chance que tu as. Tu vois les yeux des enfants qui s'illuminent et à quel point ils sont heureux de nous voir. »

Les enfants ne sont d'ailleurs pas les seuls à bénéficier de cette initiative.

« À ma première année, c'était moins évident, mais je me suis habitué», a admis Christopher Higgins, qui a visité pour une troisième année de suite l'unité des soins intensifs, néonatale, d'hématologie et d'oncologie. « Ça nous a ouvert les yeux sur une perspective différente de la vie. Tout le monde nous remercie, mais ça nous fait vraiment plaisir. »


Heather Engel écrit pour canadiens.com. Traduit par Félix-Antoine Viens.
 
En voir plus