Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Une pause méritée

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONT TREMBLANT – Quoi de mieux au lendemain d’une grosse victoire que de passer quelques jours en équipe dans un des joyaux du Québec?

Toute personne qui a regardé le match de dimanche soir entre les Canadiens et les Sénateurs a vu que c’est la loi du plus fort qui prévalait dans cette série. Tirant déjà de l’arrière 2 à 0 avant le match 3, il était prévisible que la troupe de Dave Cameron allait sortir en lion et frapper tout ce qui bougeait sur la patinoire. Ce qu’ils ont fait d’ailleurs.

Dans le but de récompenser ses hommes pour l’effort qu’ils ont donné et bien sûr, pour célébrer cette superbe victoire soutirée dans des conditions difficiles, Michel Therrien leur a donné congé lundi, alors que le Tricolore profite de cette petite pause avant la partie de mercredi pour passer du temps en équipe, dans le village de Mont Tremblant.

« Vous accueillez les congés quand ils se présentent. Les deux équipes seront dans la même situation. Mais de notre côté, ça nous sera bénéfique », admet Lars Eller, qui était partagé au sujet de reprendre du service rapidement, alors que Montréal mène actuellement sa série contre Ottawa, 3 à 0. « Oui et non. Vous devez simplement avoir la mentalité que si nous jouions aujourd’hui, nous serions aussi heureux que si nous avions congé. Vous devez prendre le positif de chaque situation. »

Si Mère Nature n’a pas été clémente à l’endroit des joueurs des Canadiens lors de leur court séjour à Tremblant, alors que la pluie et la grisaille étaient au rendez-vous, ce sont toutefois les meilleures conditions pour leur permettre de recharger leurs batteries suite à une rencontre qui a été exigeante sur le plan physique. Voulant en mettre plein la vue à leurs partisans, les Sénateurs avaient comme objectif de rendre la vie difficile aux visiteurs. Mais les Montréalais n’ont jamais reculé, si bien que les ecchymoses qu’ils ont peut-être aujourd’hui ne font surement pas aussi mal que si le résultat avait été différent.

« La rivalité est bel et bien en vie c’est certain. Nous savions qu’ils allaient sortir fort hier soir et nous voulions contre-attaquer en répliquant. Je crois que nous avons fait du bon boulot sur cet aspect. Depuis je suis ici, tous les matchs Montréal-Ottawa ont été très physique, ce qui est amusant », mentionne Brandon Prust, faisant référence aux 61 mises en échec distribués par les joueurs des Sénateurs dimanche. « Durant les séries, le repos est important. Après le match d’hier, vous pouviez voir que les gars étaient épuisés. Ces jours de congés nous permettrons de nous regrouper et de reposer nos corps et nos esprits. »

En vrac: Mitchell

Avec quelques matchs au programme dans les séries de la LNH lundi soir, le bleu-blanc-rouge regardera certains d’entre eux autour d’un bon repas en équipe, loin de toutes les distractions qui pourraient survenir à Ottawa ou à Montréal. Avoir la chance de passer quelques jours uniquement entre joueurs et dans un endroit tranquille ne se présente pas souvent. Cela renforcit encore plus l’esprit d’une équipe et tisse des liens encore plus solides entre les joueurs. Les derniers arrivés dans la grande famille des Canadiens ne pouvaient demander mieux en cette période de l’année où chacun doit avoir le même objectif en tête, et c’est de tout faire pour contribuer aux succès de l’équipe.

« C’est pour créer des amitiés et être avec les autres gars. Depuis mon premier jour ici, tout le monde a été très accueillant. Je connaissais même quelques gars dans l’équipe avant mon arrivée. C’était déjà un groupe très uni lorsque je me suis joint à eux, mais les gars ont été incroyables avec nous depuis la date limite des transactions », conclut Torrey Mitchell, qui a obtenu deux autres points lors du match de dimanche soir. « Les trois matchs ont été très physiques et le repos est une arme à notre avantage maintenant. Nous l’utiliserons pour nous regrouper et pour avoir un bon entraînement mardi. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
En vrac : 20 avril
L’homme des grandes occasions
Le jeu des chiffres - Match #3 - 19 avril 2015
Six joueurs rappelés des Bulldogs de Hamilton

En voir plus