Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un vrai p'tit gars de la place

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTREAL –  Il n’y a rien de tel que la maison pour Jaroslav Halak.


Il est peut-être né en Slovaquie, à des milliers de kilomètres, mais Halak est plus que chez lui dans le château fort des Canadiens.

Sur une véritable lancée depuis le début de la saison, le gardien du Tricolore est imbattable à domicile cette saison, ce qu’il n’y a rien de nouveau dans le cas d’Halak. Grâce à sa fiche de 24-6-1 en carrière au Centre Bell, incluant une fiche immaculée de cinq victoires contre aucun revers en 2009-2010, le cerbère de 24 ans peut se vanter d’avoir un pourcentage de victoires de 0,790 au coin de la Montagne et de La Gauchetière depuis qu’il a fait ses débuts dans la LNH en février 2007.

« C’est certain que c’est plus facile pour un gardien lorsque votre équipe marque en fusillade sur sa première tentative », a avoué Halak, qui a de son côté repoussé les quatre lancers dirigés vers lui en pareilles circonstances cette saison. « Je crois que ça donne une poussée à l’équipe. Cela a été la clé de prendre cet avantage tôt en fusillade. Les fusillades peuvent être stressantes alors c’est toujours agréable de prendre les devants rapidement.

Le prochain item à l’agenda pour les Canadiens est la visite des Thrashers d’Atlanta, sans Ilya Kovalchuk, qui seront présents au Centre Bell ce mardi. Tandis que Jacques Martin n’a pas encore confirmé qui serait devant la cage des Canadiens, ne vous attendez pas à ce que Halak fasse de l’insomnie en attendant de voir qui sera lancé dans la mêlée.

« Demandez à n’importe quel gardien et il vous dira qu’il désire jouer », a expliqué Halak. « Carey a fait du bon travail pour nous vendredi à Chicago et il a fait face à beaucoup de lancers. Peu importe qui jouera mardi, nous devons simplement obtenir le plus de victoires et de points possibles que nous pouvons à ce moment-ci. Je ne suis pas inquiet, c’est la décision de l’entraîneur et Carey et moi serons tous les deux prêts. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Sommaire
Le choix des partisans
Le jeu des chiffres - 31 oct. 2009
Votre top 10 des durs à cuire


En voir plus