Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Un été avec Georges Laraque

par Staff Writer / Montréal Canadiens
L’été est habituellement la période des vacances, du soleil, de la relaxation. C’est la période où il est possible de ne rien faire sans se sentir coupable. Pour Georges Laraque, l’été est tout autre.


Depuis qu’il a lancé son nouveau site Internet le mois dernier, Laraque est de tous les événements caritatifs, communautaires et sociaux.

«Il y a vraiment plusieurs causes qui me tiennent à cœur », a indiqué Laraque qui a signé une entente de trois ans avec le Tricolore en juillet dernier. « Je fonctionne vraiment beaucoup avec mon site Internet. Tout, absolument tout y est écrit et les partisans s’y réfèrent et suivent mes activités.»

En plus des événements où l’homme fort du Tricolore a été invité à titre personnel, il y a tous les événements et activités coordonnées par la Fondation des Canadiens pour l’enfance.

«À chaque jour, j’ai quelque chose à faire dans la communauté, que ce soit dans un hôpital, une école, un terrain de jeu… peu importe», mentionne Laraque, qui répond personnellement à la centaine de courriels qu’il reçoit chaque jour.

Nouvellement végétarien, Laraque s’est associé dernièrement à une nouvelle cause, qui lui vaut de nouveaux partisans.

«Maintenant que je défends la cause des animaux, je reçois des appuis de partout aux États-Unis et de nombreuses personnes qui ne connaissent absolument rien au hockey fréquentent mon site», affirme le numéro 17 qui reçoit désormais de nombreuses demandes pour endosser d’autres causes.

Et avec tout ça, qu’en est-il des vacances ? La réponse de Georges est assez claire :

«Prendre des vacances? C’est ça mes vacances. J’ai beaucoup d’énergie, j’aime bouger et m’impliquer et je ne serais pas capable de rester assis à ne rien faire. De toute façon, c’est quoi des vacances ? S’asseoir sur la plage et se faire bronzer… il me semble que je sois assez bronzé comme ça !» lâche Laraque, sourire aux lèvres. «Pour moi toute cette implication est presque devenue un travail à temps plein ».

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Lire aussi
Site Internet de Georges Laraque
Ma playlist: Georges Laraque
En voir plus