Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Trio de feu

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BOSTON – Alex Galchenyuk, Alexander Semin, Lars Eller. Trois noms prononcés à profusion au TD Garden samedi soir.


Le trio avait obtenu des résultats plus que concluants en matchs préparatoires. Galchenyuk avait obtenu quatre points en quatre matchs, Semin et Eller deux points en trois et quatre matchs respectivement. Les sceptiques se demandaient ce qu’un tel trio allait pouvoir faire contre une formation complète de la LNH et non contre une formation de camp d’entraînement. Comme le disait si bien le Capitaine Bonhomme, les sceptiques ont été confondus.

«Les matchs préparatoires, c’est toujours un échauffement pour la vraie saison. On sentait cette chimie, mais ce sont des matchs bien différents », explique Alex Galchenyuk qui a obtenu trois mentions d’aide dans la victoire de 4 à 2  des Canadiens au dépens des Bruins, samedi soir. «À la fin de la journée, ça importe peu que ce soit en match préparatoire ou en saison régulière. Nous avons un talent fou sur ce trio et c’est seulement une question de temps avant qu’on mette les choses en place et qu’on utilise pleinement ce talent. C’est ce que nous avons fait. »

Les trois joueurs ont été dominants toute la soirée. Galchenyuk semble de plus en plus à l’aise dans le rôle de centre qui lui a été confié par Michel Therrien dès le début du camp d’entraînement. Et ses ailiers en bénéficient également. Lars Eller a terminé sa soirée avec deux buts, habilement préparés par ses compagnons, n’ayant qu’à tirer sur réception dans une cage laissée sans surveillance par Tuukka Rask. Semin a notamment servi la passe qui a permis à Eller de marquer son premier de la campagne 2015-2016.

«Ils sont très, très talentueux », a lancé Eller au sujet de ses deux compagnons de trio. «Ils gardent la rondelle une fraction de seconde de plus pour faire le jeu et attirer les adversaires vers eux. C’est vraiment leur force. On l’a vu aujourd’hui sur les buts. On doit continuer à faire ça, peu importe de qui il s’agit. En autant qu’on travaille ainsi e
n tant que trio, on va connaître du succès. »

C’était seulement la cinquième fois au cours de sa carrière qu’Alex Galchenyuk obtenait une soirée de travail de trois points. Fidèle à son habitude, le centre de 21 ans souligne qu’il y a place à l’amélioration.

«Nous avons marqué deux buts. Mais il y a encore des ajustements à faire », insiste Galchenyuk. «Ça nous a pris un certain moment pour nous trouver. Puis nous avons eu une bonne présence et une bonne chance offensive. Nous nous sommes parlé par la suite et on s’est dit qu’on pouvait construire là-dessus. Nous l’avons fait et ça a payé. »

Pour payer, ça a payé. C’est ainsi que les trois hommes ont enregistré sept des 12 points des Canadiens au cours de la soirée, qui marquait la sixième victoire consécutive des hommes de Michel Therrien sur ceux de Claude Julien.

«Les trois ensemble on a une certaine chimie, mais on ne peut pas seulement arriver aux matchs et penser que cette chimie seulement va nous faire gagner », ajoute Galchenyuk qui compte maintenant une récolte d’un but et trois passes en deux matchs cette saison. «La différence aujourd’hui, c’est que nous avons travaillé un peu plus fort, nous gagnions nos batailles en fond de territoire et nous bougions nos pieds. Et en plus de ça, nous avons laissé notre talent et nos mains parler.»

Si Max Pacioretty a été l’histoire du premier match, ce trio a été l’histoire du deuxième. Maintenant qui sera le héros du troisième match? Vous le saurez dans moins de 24 heures, alors que les Canadiens affronteront les Sénateurs, à Ottawa.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 10 octobre 2015
Faits saillants - Canadiens @ Bruins
Débuts attendus
Rien n’a changé
Max Pacioretty... en chiffres

En voir plus