Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Tanguay donne la victoire au Tricolore

par Staff Writer / Montréal Canadiens
(PC) - Le Canadien était parti pour la gloire, mais les Bruins de Boston n'ont jamais baissé les bras. Au moins, le Tricolore n'a pas déçu les 21 273 spectateurs venus assister au début des festivités du centenaire, même s'il a signé une courte victoire de 4-3 aux tirs de barrage, mercredi, au Centre Bell.


Alex Tanguay a été l'unique marqueur de la séance aux dépens de Tim Thomas. Carey Price a mis fin aux espoirs des visiteurs en stoppant Michael Ryder. Le jeune gardien avait auparavant arrêté les tirs de Phil Kessel et de Patrice Bergeron. Thomas, lui, avait frustré Andrei Markov.

 En décrochant son 54e gain à son 91e match d'ouverture à domicile, le Canadien a ajouté aux déboires des Bruins contre eux en saison régulière, en savourant un 12e succès d'affilée.

Alex Kovalev, Saku Koivu et Maxim Lapierre ont fourni les buts du Tricolore en temps réglementaire, inscrits en l'espace de 3:19 au premier tiers.

Marc Savard, avec ses quatrième et cinquième en trois matchs, et David Krejci, en plus d'une passe, ont été les marqueurs des Bruins.

Price a été plus occupé que Tim Thomas. Il a repoussé 31 tirs, comparativement à 25 pour Thomas.

Prêts à en découdre

Les cérémonies d'avant-match n'ont pas engourdi les équipes, qui étaient prêtes à en découdre. Georges Laraque et Shawn Thornton ont commencé les hostilités, à 2:32. Le nouvel homme fort du Canadien a voulu impressionner le public, à sa première présence.

C'a plutôt mal commencé pour lui qui a été renversé par son rival après avoir placé quelques gauches. Il s'est relevé pour s'en tirer avec une décision partagée.

Le Canadien a pris l'initiative à compter de la mi-période, en marquant trois fois en l'espace de 3:19.

Andrei Kostitsyn a provoqué la pénalité qu'a écopée Dennis Wideman et il a joué un rôle important sur la séquence menant au but de Kovalev en supériorité numérique, à 15:06. Il n'a pas obtenu de passe, mais il a créé de l'espace devant Thomas en repoussant le géant Zdeno Chara.

Sur le deuxième but, à 16:38, Alex Tanguay a ouvert la voie devant en éliminant du jeu le défenseur Mark Stuart. Guillaume Latendresse a pu décocher un tir bas que Koivu a concrétisé au retour.

Le Tricolore a fait 3-0 en infériorité numérique. L'acharnement de Lapierre en échec-avant lui a permis de déjouer le gardien d'un revers tout près, suivant le relais de Mathieu Dandenault en provenance de derrière le but.

Resserrement

L'intensité a diminué en deuxième période, les équipes resserrant le jeu en défense. C'était d'ailleurs dans l'intérêt des Bruins.

Dès le départ, le Tricolore a raté l'occasion de porter un dur coup à ses rivaux au cours d'un jeu de puissance. Ce n'est pas que Tomas Plekanec n'a pas essayé. Il s'est buté à Thomas.

Les Bruins ont finalement obtenu le but qu'ils souhaitaient, à 7:15, tout juste après la conclusion de la pénalité de Roman Hamrlik. Profitant d'un moment de confusion devant Price qui venait de bloquer un tir élevé, Krejci s'est élancé de toutes ses forces. Sa frappe haute était foudroyante.

Lapierre a par la suite manqué la meilleure chance des siens, encore à court d'un homme. Plekanec et lui ont bousillé une descente en surnombre. Plekanec lui a renvoyé le disque devant et Thomas a eu le dernier mot en faisant le grand écart. Un superbe arrêt.

L'indiscipline du CH a entrouvert la porte aux Bruins, qui ont rétréci l'écart à un but à 7:12. Savard a concrétisé le retour de lancer bas de Chara, presque en situation de double supériorité. Andrei Kostitsyn venait de quitter le banc des pénalités. Mike Komisarek s'y trouvait encore.

Savard a créé l'égalité à 47 secondes de la fin, en voyant la chance lui sourire. La rondelle a bondi capricieusement sur la bande derrière le but. Le joueur vedette des Bruins n'a eu qu'à la pousser dans l'ouverture béante. Price s'était déplacé de l'autre côté.
En voir plus