Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Serré jusqu’à la toute fin

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Si on se fie aux performances du Lightning et des Canadiens vendredi, nous aurons droit à toute une série.



Pour une équipe qui s’était incliné à cinq reprises aux mains de Tampa en saison régulière, le Tricolore n’était aucunement intimidé face à sa bête noire des derniers mois. Si bien que si ce n’était pas de quelques poteaux au premier vingt, l’équipe locale aurait pu prendre une sérieuse option sur la rencontre, très tôt dans la soirée.

Mais comme c’est habituellement le cas depuis le début des séries éliminatoires dans la LNH, tous les matchs sont serrés et le résultat peut aussi bien aller d’un côté comme de l’autre. Ce fût le cas au Centre Bell vendredi soir lorsque la troupe de Jon Cooper s’est sauvée avec une victoire de 2 à 1, en deuxième prolongation, prenant ainsi les devants dans leur série.

« On a joué un excellent match, le genre de match que j’anticipais de notre équipe. Il y a plein de points positifs à retenir de ce match-là. C’est sûr que nous sommes déçus et frustrés de la situation, mais il n’y a rien qu’on peut faire », a mentionné l’entraîneur-chef Michel Therrien, faisant notamment référence à un hors-jeu qui aurait dû être appelé par les juges de lignes quelques instants avant que le but vainqueur soit marqué. « Je regarde bien plus la manière qu’on a joué contre le Lightning. C’était définitivement notre meilleur match contre eux. On était l’équipe qui mettait beaucoup de pression et on a suivi le plan de match à la lettre. »

Alors que les deux équipes, avec les gardiens Ben Bishop et Carey Price en tête – qui ont respectivement reçus 44 et 35 lancers dans leur direction – se sont échangés les belles pièces de jeu durant toute la soirée, ils ont décidé de poursuivre le plaisir un peu plus longtemps en étirant le tout jusqu’en deuxième période de surtemps. Malgré l’heure tardive, la très grande majorité des spectateurs sont demeurés à leur siège dans ce qui s’avérait être le premier match au Centre Bell nécessitant deux périodes supplémentaires en séries depuis avril 2004.

Le repos des derniers jours a semblé être bénéfique aux joueurs du Tricolore qui ne semblaient pas être ralentis par leur charge de travail supplémentaire. Ils n’étaient pas en retard sur le jeu et suivaient pas à pas les rapides patineurs du Lightning. C’est pour cette raison que le résultat final était un peu plus difficile à avaler dans le vestiaire des locaux, sachant qu’ils auraient pu tout aussi bien remporter ce premier match du deuxième tour.

Après-match: Subban
« Je sens que nous avions encore beaucoup d’énergie en deuxième prolongation. Le match allait se décider sur un jeu, et c’est eux qui l’ont eu. Nous avons obtenu plusieurs chances d’en finir. Nous aimons l’effort que nous avons donné, nous devons simplement nous améliorer à partir de là », a expliqué Max Pacioretty, qui a inscrit son troisième but des séries en fin de troisième période pour pousser le match en prolongation. « La bonne nouvelle est que nous rejouons dans deux jours. Nous voulons bâtir à partir de ce match. Nous pouvons être meilleurs mais c’était une bonne façon de débuter cette série. »

En offrant une performance comme ils l’ont fait lors du match #1, les Canadiens ont signifié qu’ils ne seraient pas une proie facile. Ils ont affirmé à maintes reprises au cours des derniers jours que les résultats des derniers mois contre le Lightning ne voulaient plus rien dire. Les prochaines rencontres seront sûrement à l’image de celle-ci ou un petit jeu peut faire toute la différence. La marque finale n’était pas celle souhaitée chez le Tricolore, mais il a démontré qu’il sera présent à chaque fois que la rondelle sera sur la glace, jusqu’à la toute fin.

« C’est probablement l’un des meilleurs matchs que nous avons disputé cette année. Je crois que nous avons bien bougé la rondelle dans leur zone. Nous avons limité leurs occasions de transporter le disque en zone neutre avec notre vitesse. Nous avons fait beaucoup de bonnes choses, sauf remporter le match », a souligné P.K. Subban, de qui le temps d’utilisation de 37:53 vendredi était le deuxième plus haut total de sa carrière dans la LNH. « C’est ce qui fait la différence dans les séries. Si nous jouons de cette façon pour le reste de la série, nous serons en bonne position. Vous devez gagner quatre parties pour remporter une série. Il y a encore beaucoup de hockey à jouer. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

LIRE AUSSI

Échos de vestiaire
Le jeu des chiffres - Match #1 - 1 mai 2015
Superstitions des séries – Ronde 2

Cinq choses à savoir: match #1
Une autre saison

Les partisans des Canadiens sont invités à démontrer davantage leur appui envers leur équipe au Centre Bell

Encore vous?!

En voir plus