Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Se souvenir du talent

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Pour Alexander Radulov, marquer des buts est une deuxième nature. Parlez-en à David Desharnais.

Il y a dix ans, Radulov faisait peur aux gardiens adverses dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Remparts de Québec, alors que Desharnais était encore avec les Saguenéens de Chicoutimi.

Radulov a terminé une année remarquable en 2005-2006 en obtenant une soirée de sept buts et 11 points lors du dernier match en saison régulière des Remparts, le 19 mars 2006. C’était dans une victoire de 16 à 3 aux dépens de l’Océanic de Rimouski. Avec cette performance, il s’assurait du titre de meilleur marqueur du circuit avec une récolte de 152 points (61 buts, 91 passes) en 62 matchs.

Ce soir-là, le tireur d’élite russe est devenu le septième joueur dans l’histoire de la ligue à marquer sept buts dans un seul match.

En 2005-2006, les compagnons de trio de Desharnais, Stanislav Lascek (135 points) et Maxime Boisclair (130 points) ont terminé respectivement au deuxième et troisième rang des pointeurs.

Le numéro 51 des Canadiens se souvient très bien de la soirée où Radulov a démontré des qualités offensives de proportions épiques.

« Notre trio était un peu comme celui de Crosby à Rimouski. Nous étions parmi les meilleurs marqueurs de la ligue. Je me souviens que la saison tirait à sa fin et que mes deux ailiers se battaient pour le titre et tentaient de rattraper Radulov », se souvient Desharnais. « Puis la dernière soirée de la saison il obtient 11 points. Ils ne pouvaient absolument plus le rattraper. C’est le genre de joueur qu’il est. Talentueux. »

Radulov aidera ultimement les Remparts à remporter la coupe Memorial cette saison-là grâce à une victoire sur les Wildcats de Moncton, l’équipe hôtesse du tournoi qui avait eu le dessus sur eux dans la quête du trophée du Président dans la LHJMQ. Il a également remporté le trophée Michel Brière remis au meilleur joueur du circuit Courteau.

« J’ai joué contre lui dans les rangs juniors. Il y avait une grande rivalité entre nos deux équipes », explique Desharnais, qui a terminé au cinquième rang des marqueurs de la Ligue avec 118 points cette saison-là. « Quand on parle de marquer des buts, nous avons Galchenyuk qui a explosé l’an dernier et nous avons Pacioretty. Avec Radulov, ce sera un autre gars qui pourra faire la différence au chapitre des buts. »

Matt Cudzinowski écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.

VOIR AUSSI
La deuxième année
Montoya portera le 35 
Bonsoir, elle est partie!
Rocky Galchenyuk 
Salut, moi c’est Shea

En voir plus