Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Rétrospective Canadiens-Bruins :1953

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Maurice RIchard et Elmer Lach posent fièrement avec la coupe après leurs célébrations "fracassantes."
MONTRÉAL – Avant que ne débutent les hostilités entre les Canadiens et les Bruins ce jeudi au Centre Bell, prenons le temps de porter un regard sur quelques affrontements précédents en séries qui ont permis à la rivalité d’être ce qu’elle est comme la finale de 1953.


Finale de la coupe Stanley
Montréal  vs Boston


Après avoir livré une longue et éreinte série de sept matchs contre les Blackhawks de Chicago en demi-finale, les Canadiens étaient encore loin de la coupe aux lèvres. Avant de pouvoir soulever le précieux trophée, les hommes de Dick Irvin devaient croiser le fer avec les Bruins de Boston qui venaient d’éliminer les meneurs au classement général au cours des six dernières saisons, les Red Wings de Détroit, et qui avaient présenté un dossier de 9-3-1 contre Montréal en saison régulière.

La formation montréalaise remporte le premier match par la marque de 4 à 2, mais s’inclinent 4 à 1 lors du match suivant. Voulant secouer sa troupe alors que la série se transporte au Boston Garden, Irvin décide remplacer Jacques Plante par Gerry McNeil. Le pari s’avère payant alors que
 Les séries Canadfiens-Bruins
 L'homme en trop de 1979
 La surprise de 2002
La remontée historique de 2004
McNeil réalise un jeu blanc lors du match numéro 3. Maurice Richard s’occupera des Bruins le match suivant en inscrivant un tour du chapeau.

La table est donc mise pour le cinquième match présenté au Forum de Montréal. McNeil livre alors un duel de gardien à Jim Henry des Bruins alors que les trois premières périodes ne peuvent faire de maîtres avec une marque de 0 à 0.

Elmer Lach joue alors les héros en inscrivant un but qui le marquera à tout jamais. Après avoir enfilé le filet décisif à 1 :22 de la période supplémentaire, Lach reçoit la plus que chaleureuse accolade de Maurice Richard. Lach en est quitte pour un nez fracturé et la troisième coupe Stanley de sa carrière.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus