Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Retour à la table à dessin

par Staff Writer / Montréal Canadiens
PITTSBURGH –  Les Canadiens ont vu ce dont les Penguins sont capables. L’heure est aux ajustements.


Après avoir réduit au silence le jeu de puissance des Capitals en allouant qu’un but en 33 occasions, les Canadiens devront retourner à la table à dessin pour freiner celui des Penguins qui ont présenté une tout autre approche.

« Ils bougent la rondelle très bien et ils bougent très bien aussi », a expliqué Josh Gorges, en comparant le style des Penguins à celui plus statique des Capitals. « Il est difficile de se placer dans les lignes de tir. Il faut également saisir les retours. On ne peut pas donner à ces gars-là une deuxième chance et nous devons surtout dégager notre territoire lorsque nous en avons la chance. »

Bénéficiant d’une pause de six jours avant d’amorcer cette série, les Penguins ont eu le temps d’étudier le jeu des Canadiens en désavantage numérique et ont sauté sur leurs occasions, inscrivant quatre buts en quatre opportunités avec un homme en plus.

« Notre jeu en désavantage numérique n’était pas à point », a convenu Gorges. « Cependant, nous avons accompli plusieurs bonnes choses. Nous avons créé des chances et marqué des buts à cinq contre cinq. Nous avons bien fait circuler la rondelle. Nous les avons tenus à l’écart du périmètre. Nous devons simplement continuer de travailler et ça va bien aller. »

Même si la marque finale indique 6 à 3, les joueurs des Canadiens n’étaient pas sur le point de dire qu’ils avaient été dominés par les locaux.

« Ils ont marqué beaucoup de buts en avantage numérique, mais si vous les enlevez comme nous le faisons normalement, je crois que le match a été plus serré que le pointage l’indique », a souligné Marc-André Bergeron. « Nous devons leur donner crédit pour leur travail exceptionnel sur le jeu de puissance et nous devrons faire les ajustements. »

Avec deux bagues de la coupe Stanley sur ses étagères, Scott Gomez, qui a terminé sa soirée de travail avec deux mentions d’aide, en a vu d’autres. Cette défaite ne lui fera pas plier bagage.

« Ce sont les séries. Nous ne pouvons pas garder la tête basse trop longtemps », a indiqué Gomez. « Nous avons fait plusieurs bonnes choses ce soir. Lorsque Markov est tombé, les gars ont élevé leur jeu d’un cran. Bergy s’est bien débrouillé en retournant à la défense. Nous avons échappé le match numéro 1, mais nous allons faire les ajustements nécessaires. »

Et baisser les bras n’est pas une option.

« Nous avons un paquet de gars qui sont passés par là et ce n’est qu’une de ces choses », a renchéri Gomez. « Les Penguins ont remporté le premier match, mais nous sommes venus ici pour remporter un match. Dimanche, nous allons être prêts à y aller à fond. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Jeu des chiffres - 30 avril
En voir plus