Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Quelle relâche?

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Des jeunes mordus du hockey de partout au Québec ont pris d’assaut cette semaine l’aréna McConnell de l’Université McGill à l’occasion du deuxième camp de la relâche scolaire des Canadiens.

Organisé en plein cœur du centre-ville de Montréal, à seulement quelques minutes du Centre Bell, ce camp d’une semaine offre une opportunité à près de 100 joueurs de niveaux Novice à Pee-Wee d’améliorer leurs habiletés, leur condition physique et d’apprendre l’importance de travailler en équipe par l’entremise d’activités sur la glace et à l’extérieur.

Stéphane Verret, le responsable du développement du hockey mineur des Canadiens de Montréal, et son équipe ont organisé ce camp pour la première fois l’année dernière afin de donner aux parents occupés qui travaillent près du centre-ville, l’opportunité d’envoyer leurs enfants à un camp éducatif et amusant offert par le Tricolore en collaboration avec Hockey Canada.

« Nous organisons habituellement nos camps d’été dans des endroits à l’extérieur de l’île de Montréal, comme le Complexe sportif Bell de Brossard. Il y avait une très forte demande du côté des parents pour qu’on organise un camp similaire près du centre-ville », reconnait Verret. « Nous étions très chanceux d’avoir accès à autant d’installations dans un des meilleurs endroits en ville. La réception des parents et des joueurs a été incroyable. »

Les jeunes participants ont non seulement pu sauter sur la glace de l’aréna McConnell deux fois par jour sous la supervision d’entraîneurs de Hockey Canada, mais ils ont également eu la chance d’essayer une grande variété d’activités physiques lorsqu’ils étaient à l’extérieur. Organisées dans le complexe sportif de McGill situé à quelques pas de la patinoire, les séances étaient pensées pour aider les jeunes campeurs à devenir des athlètes plus complets, tout en devenant des meilleures personnes.

« Faire du jogging sur le campus de McGill, essayer plusieurs sports différents et effectuer un pèlerinage au Centre Bell est incroyable pour ces jeunes », conclut Verret. « Mais ce qui est le plus important c’est que cela leur offre des idées pour le futur. »

Jack Han écrit pour canadiens.com. Texte traduit par Hugo Fontaine.

À VOIR AUSSI :
La glace est brisée
Tokarski relève le défi 

En voir plus