Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Quand ça compte

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Scott Gomez a peut-être une réputation de passeur qui lui colle à la peau, mais l’Américain sait marquer des buts lorsque ça compte le plus.


Sur ses sept buts de la saison jusqu’ici, deux d’entre eux ont donné la victoire au Tricolore, dont, celui marqué en deuxième période contre son ancienne équipe, les Rangers, dans la rencontre de samedi après-midi.

Faits saillants Canadiens - Rangers
«Obtenir les deux points, c’est la seule chose qui m’importe vraiment. D’avoir seulement 30 buts gagnants [en carrière] est un peu embarrassant considérant le nombre de matchs que j’ai joués», a mentionné Gomez. «Je suis plus le genre de gars qui passé la rondelle – j’aurais aimé mieux voir Kostitsyn marquer celui-là, mais les statistiques importent peu.  À chaque fois qu’on regarde le classement, tout est serré. Il y a des matchs qu’il faut gagner et nous tentons de bien nous positionner pour les séries, pas seulement essayer d’y accéder. »

Bien que le but de Gomez ait été marqué sur un jeu en apparence bizarre, le numéro 11 assure qu’il s’agit pourtant d’une machine bien huilée.

«C’est drôle parce que Pierre [Groulx] et moi travaillons ça tous les matins et ça a finalement marché, alors on va continuer de pratiquer ce jeu», a affirmé Gomez, pour qui Alexandre Picard a fait un tir parfait derrière le filet, qui est revenu directement dans l’enclave.

«Je veux toujours la rondelle. C’est une bonne chose que Pic [Alexandre Picard] n’est pas capable d’atteindre le filet », a rigolé Gomez après la rencontre. «Je suis sûr qu’il vous dira qu’il l’a fait par exprès, mais j’ai juste fermé mes yeux et j’ai été un peu chanceux.»

«Nous savons que les bandes ici rebondissent beaucoup, mais je vous mentirais si je vous disais que c’était planifié », a mentionné Picard au sujet de sa «passe» à l’intention de Gomez.

Invité à évaluer la rencontre, l’auteur du but gagnant est resté philosophe par rapport à la performance de samedi après-midi.

«On ne peut pas être totalement satisfaits. Quand on a une avance, il ne faut pas s’asseoir dessus. L’équipe de l’autre côté allait jouer jusqu’à la fin et c’est ce qu’ils ont fait aujourd’hui », a expliqué Gomez, se préparant déjà pour un autre match contre une de ses anciennes équipes, les Devils, dimanche après-midi. « Nous allons prendre les deux points parce que nous savons que c’est important, mais en même temps, il y a quelques choses sur quoi nous devons travailler. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Commentaires d'après-match: Martin | Price | Gionta | Gomez | Picard
Sommaire
Quand ça compte
Le jeu des chiffres - 5 fév. 2011
Les manoeuvres de Hal Gill en fusillade
En voir plus