Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Opération coupe Calder

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Les Bulldogs tentent de devenir le premier club-école des Canadiens à triompher depuis 1985


La bague remise aux joueurs des Canadiens de Sherbrooke en 1985 après leur conquête de la coupe Calder.

MONTRÉAL -  Qui pourra arrêter les Bulldogs?  Les Bears de Hershey devront certainement se donner corps et âme s'ils désirent conserver leur titre de champions de la coupe Calder.
 
Après avoir remporté un troisième titre de conférence en 11 ans d'existence samedi dernier en prenant la mesure des Wolves de Chicago en cinq rencontres, les Bulldogs s'attaqueront maintenant à un autre défi : remporter la première coupe Calder de leur histoire et procurer aux Canadiens un premier championnat par son club-école en plus de deux décennies.

En 1984-1985, les Canadiens de Sherbrooke, à leur première saison dans les Cantons de l'Est, avaient ravi les grands honneurs dans la Ligue américaine.  Le scénario de cette année a des semblants de déjà vu avec celui du printemps 1985 alors qu'un jeune gardien fraîchement débarqué des rangs juniors avait conduit la destinée de la filiale du Tricolore devant les filets.

Si la jeune sensation de 6 pieds 3 pouces et  212 livres Carey Price brille de tous ses feux depuis son arrivée à Hamilton en 2007, un autre gardien, à l'allure un peu plus frêle, un certain Patrick Roy, avait fait de même il y a maintenant 22 ans.  Le futur membre du Temple de la renommée, aidé entre autres de Stéphane Richer et de Brian Skrudland,  avait alors permis à la troupe de Pierre Creamer de disposer des Skipjacks de Baltimore en six matchs lors de la grande finale.

Dans la cour des grands
Voici les différents résultats en finale de la coupe Calder du club-école des Canadiens depuis 1971.
ANNÉES CLUB-ÉCOLE ADVERSAIRE RÉSULTAT
2006-2007        ???
2002-2003   Défaite
en 7 matchs
1994-1995   Défaite
en 6 matchs
1986-1987   Défaite
en 7 matchs
1984-1985   Victoire
en 6 matchs
1976-1977   Victoire
en 6 matchs
1975-1976   Victoire
en 5 matchs
1972-1973   Défaite
en 5 matchs
1971-1972 Victoire
en 6 matchs

Depuis ce défilé sur la rue King, les trois dernières visites du club-école du Tricolore en finale de la coupe Calder se sont soldé par un même résultat, une défaite, dont la dernière est survenue en 2003 avec les Bulldogs qui comptaient à l'époque dans ses rangs Michael Ryder, Mike Komisarek et Tomas Plekanec.

Qu'importe la douleur reliée au résultat, une présence en finale est une expérience unique et enrichissante  dans la carrière d'un joueur selon l'entraîneur-chef des Bulldogs Don Lever.

« On ne peut pas vraiment mettre de prix sur ce genre d'expérience pour un espoir », a confié Lever. « Peu de joueurs obtiennent la chance de jouer jusqu'en juin. En tant que groupe, ils me démontrent des choses qu'ils ne m'auraient jamais démontré s'ils n'avaient pas été mis dans une situation aussi corsée. Nos succès indiquent à quel point ils sont devenus matures et toute leur détermination. Je suis vraiment fier d'eux. »

« Ils vont tous profiter de cette expérience en finale », a ajouté Lever. « Même un joueur comme Max Lapierre, qui va passer presque toute sa carrière dans la LNH, va devenir un meilleur joueur avec ce nouveau bagage. »

Même si la troupe de Lever doit maintenant se frotter aux champions en titre, sous-estimer les Bulldogs ces jours-ci n'est peut-être pas la meilleure des idées.

« Nous avons certainement le vent dans les voiles et tous les gars se donnent à fond. C'est à nous de garder la flamme bien vive », a conclu Lever. « Tout le monde contribue, du premier au dernier. Un vrai effort d'équipe du début à la fin. »

Où s'arrêteront les Bulldogs? La destination finale demeure un défilé sur la rue York.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

En voir plus