Skip to main content
Offizielle Seite Canadiens de Montréal

L’optimisme des Canadiens provient principalement de leur noyau de jeunes vétérans

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL (LNH.com) - L’entraîneur des Canadiens de Montréal Michel Therrien aime parler de ses jeunes vétérans, son noyau de joueurs autour desquels l’équipe est construite.

Toute source d’optimisme entourant les Canadiens doit émaner de ce groupe.

« Nos jeunes leaders ont acquis beaucoup d’expérience en disputant des matchs importants, des matchs de séries éliminatoires, en plus de connaître un certain succès en séries éliminatoires, a indiqué Therrien. Je crois que ces jeunes leaders ont progressé au cours des trois dernières années, ce qui est très encourageant. »

Ces jeunes leaders font partie intégrante des quatre raisons qui permettent aux Canadiens d’être optimistes :

Le mur devant le filet : La critique la plus fréquente dirigée vers les Canadiens est qu’ils se fient beaucoup trop à leur gardien Carey Price.

C’est un point valide, mais Price amorce la prochaine campagne en étant possiblement considéré comme le meilleur joueur de la ligue, comme en témoignent les trophées Hart et Ted Lindsay qu’il a remportés la saison dernière. Lorsque vous comptez sur le meilleur joueur de la LNH, il est normal de se fier à lui. Les Canadiens possèdent l’avantage d’avoir ce joueur sur la glace pour toutes les minutes de tous les matchs qu’il dispute.

L’hypothèse la plus courante est que Price aura de la difficulté à répéter ses exploits de la dernière saison, alors qu’il avait mené la ligue pour les victoires (44), le pourcentage d’arrêts (,933) et la moyenne de buts alloués (1,96), et il se pourrait que ce soit le cas. D’un autre côté, comme il vient tout juste d’avoir 28 ans, il est possible que ces statistiques indiquent que Price arrive à son apogée.

L’apogée de Price va vraisemblablement durer pendant quelques années. Les Canadiens seront plus qu’heureux d’en profiter.

La prochaine étape : Le défenseur P.K. Subban et l’attaquant Max Pacioretty ont 26 ans, et ces deux joueurs sont devenus des joueurs essentiels aux Canadiens. Cependant, ont-ils atteint leur apogée comme Price semble l’avoir fait la saison dernière? Il existe des raisons de croire que ce n’est pas encore le cas, et qu’ils pourraient y parvenir cette année.

Subban vient de connaître la meilleure saison de sa carrière sur le plan statistique avec 60 points en 82 matchs. Encore plus important, il a mérité la confiance totale de Therrien, étant utilisé dans toutes les situations et voyant son temps de glace augmenter pour une troisième saison consécutive. Subban a terminé au sixième rang de la LNH au chapitre de la moyenne de temps d’utilisation par match la saison dernière (26:12), mais ses statistiques et son incidence sur l’équipe en général pourraient devenir encore plus impressionnantes s’il parvient à se classer parmi les trois premiers en ajoutant une minute ou deux de temps de glace par rencontre cette saison.

Pacioretty pourrait aussi atteindre un autre niveau, bien qu’il se soit déjà établi comme l’un des meilleurs marqueurs de la LNH. Seuls Alex Ovechkin des Capitals de Washington (104) et Joe Pavelski des Sharks de San Jose (78) ont marqué plus de buts que Pacioretty (76) au cours des deux dernières campagnes.

Pacioretty a accompli cela en étant la seule véritable menace en attaque de son équipe. Si un autre attaquant devait s’imposer, par exemple le nouveau venu Alexander Semin, Pacioretty pourrait profiter du fait que les défenseurs adverses ne pourront plus lui accorder toute leur attention.

Arrivée à maturité : Peut-être bien que le soutien à l’attaque qui pourrait enlever de la pression à Pacioretty proviendra d’Alex Galchenyuk ou Brendan Gallagher. Ou des deux, ce qui représenterait une meilleure nouvelle encore pour les Canadiens.

Galchenyuk et Gallagher ont pris deux routes différentes pour atteindre la LNH, mais les deux ont suivi des parcours similaires depuis leur saison recrue en 2012-13. Galchenyuk (20) et Gallagher (24) ont tous deux atteint le plateau des 20 buts pour la première fois de leur carrière la saison dernière, augmentant leur total de but respectif pour une troisième campagne de suite. Les Canadiens espèrent qu’ils pourront poursuivre cette tendance.

Gallagher est âgé de 23 ans, et Galchenyuk de 21, alors ils progressent toujours, en plus de pouvoir compter sur déjà trois saisons d’expériences dans leur coffre à outils. Ils pourraient chacun de leur côté, ou les deux en même temps, éclore offensivement à leur quatrième saison et obtenir le statut de vedette.

Plus jeunes et plus imposants : Les Canadiens ont entrepris la dernière campagne avec neuf joueurs âgés de 30 ans ou plus. Cette saison, il y aura vraisemblablement cinq joueurs trentenaires dans l’alignement du match d'ouverture.

Neuf patineurs de la formation du premier match de la saison 2014-15 étaient mesurés à 6 pieds 2 pouces ou plus, et 10 pesaient 200 livres ou plus. Cette saison, il pourrait y avoir jusqu’à 11 patineurs d’au moins 6 pieds 2 pouces, et 12 dont le poids serait d’au moins 200 livres.

Pendant des années, les Canadiens ont été considérés comme une petite équipe. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Author: Arpon Basu | Directeur de la rédaction LNH.com

En voir plus