Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

L’expérience avant tout

par Staff Writer / Montréal Canadiens

TAMPA – La grande expérience que possède Ben Scrivens devant un filet de la LNH sera la bienvenue à Montréal.

Même si les récents insuccès du Tricolore sont loin d’être uniquement en raison de la prestation des jeunes Mike Condon et Dustin Tokarski dernièrement, compter sur un gardien possédant un peu plus de vécu ne peut jamais nuire. Sachant déjà que Carey Price sera absent au moins jusqu’à la mi-janvier, le directeur général Marc Bergevin a décidé d’ajouter une police d’assurance devant le filet en faisant l’acquisition du gardien Ben Scrivens des Oilers d’Edmonton, tôt lundi matin suite au lever de la période de non-mouvement dans la LNH.

Évoluant au sein du club-école des Oilers dans la Ligue américaine depuis le début de la saison, le gardien de 29 ans était bien heureux de retrouver un vestiaire de la LNH lundi matin, même si cela voulait dire qu’il devait se lever très tôt pour rejoindre sa nouvelle formation. Il avait tellement hâte qu’il a voulu à tout prix sauter sur la glace le jour même, histoire de se familiariser avec son nouvel environnement.

« Mon agent m’avait prévenu que quelque chose pourrait survenir et que peut-être une transaction pourrait arriver. J’ai déjà été échangé à quelques reprises auparavant durant ma carrière, mais ce n’est jamais officiel tant que ce n’est pas officiel », indique Scrivens, qui a été acquis en retour de Zack Kassian. « Il n’y pas de fumée sans feu, mais pas toujours. Je suis vraiment heureux du déroulement des choses et je suis très heureux d’être ici. »

Ayant porté les couleurs des Maple Leafs, des Kings et des Oilers au cours des dernières années, Scrivens a été forcé d’évoluer dans l’AHL depuis le début de la campagne. Admettant s’être présenté au camp d’Edmonton dans la meilleure forme physique de sa carrière, le natif de Spruce Grove, en Alberta, a dû attendre quelques semaines chez lui avant de pouvoir amorcer sa saison puisqu’il avait des problèmes de visa. Les derniers mois à Bakersfield n’ont donc pas été des plus faciles pour celui qui compte 129 matchs d’expérience derrière la cravate dans le circuit Bettman.

Sachant que son ancienne équipe préférait faire de la place aux plus jeunes avec le grand club, il veut maintenant profiter de ce nouveau départ qui lui est offert avec les Canadiens, où il pourra notamment travailler en compagnie d’un des meilleurs de sa profession, Stéphane Waite.

« J’obtenais des départs à l’occasion parce qu’ils avaient un autre excellent jeune gardien là-bas en Laurent Brossoit. Il jouait très bien, donc c’était très difficile pour moi de gagner du momentum. Mais au cours des dernières semaines, j’ai pu jouer un peu plus souvent et j’ai commencé à obtenir des statistiques auxquelles je suis habitué. Je me sentais bien avant la pause et maintenant que ceci est survenu, j’ai hâte de relever ce défi », indique Scrivens, qui a présenté un dossier de 0-4-0 et une moyenne de buts alloués de 4,41 en novembre, avant de se replacer en décembre avec une fiche de 2-2-1 et une moyenne de 2,65 dans la Ligue américaine. « C’est toute une opportunité [de pouvoir travailler avec Stéphane Waite]. De pouvoir travailler avec un gars qui sait comment gagner, un gars qui sait comment préparer ses gardiens à long terme et qui sait comment bien vous faire jouer à chaque soir. C’est toute une opportunité et je vais en profiter au maximum. »

Avec une séquence de deux matchs en deux soirs au menu pour le Tricolore, on ne sait pas encore si Scrivens effectuera ses débuts avec sa nouvelle équipe prochainement. Alors qu’il était déjà confirmé que Mike Condon serait le partant lundi contre le Lightning, il est possible que le nouveau-venu obtienne son baptême en bleu-blanc-rouge mardi contre les Panthers. Quoiqu’il en soit, il apprécie le fait de pouvoir se retrouver de nouveau dans la plus grande ligue de hockey au monde. Le fait de ne pas avoir perdu de temps et de s’être entraîné quelques instants après être débarqué de l’avion ne fait que démontrer qu’il veut aider les Canadiens le plus rapidement possible.

« Je viens tout juste d’arriver et je voulais vraiment embarquer sur la patinoire ce matin. Ça fait du bien de suer un peu », conclut Scrivens. « Je serai prêt, c’est aux entraîneurs de décider quand ça sera mon tour. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI:
En vrac: Ben Scrivens
Les Canadiens acquièrent le gardien Ben Scrivens des Oilers d’Edmonton, en retour de Zack Kassian
Les Canadiennes à l'oeuvre à la toute première Classique féminine extérieure
Face à face: Canadiens @ Lightning  
À surveiller cette semaine

En voir plus