Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les espoirs à leur meilleur

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Les espoirs des Canadiens Jake Evans et Hayden Hawkey amorcent leur parcours vers les honneurs de la NCAA vendredi.

Evans, étudiant de deuxième année à l’Université Notre Dame, et Hawkey, à sa première année à Providence College, porteront les couleurs de leurs équipes respectives au tournoi de la Division I de la NCAA. Les demi-finales régionales mettant en scène 16 équipes débutent dans quatre différents endroits aux États-Unis.

Jake Evans

Notre Dame est classée au troisième rang dans le Mid-West, tournoi qui aura lieu au U.S. Bank Arena de Cincinnati en Ohio. Evans et les Irish ouvriront les hostilités de ce tournoi à élimination simple en affrontant l’équipe classée au deuxième rang, Michigan, qui vient de s’assurer du titre du Big Ten samedi dernier au Xcel Energy Center au Minnesota.

« C’est vraiment très cool. Tu te rends compte à quel point tu es près de remporter tout le tournoi. C’est très excitant. Tu gagnes ou tu perds. C’est pour ce genre de moment que tu joues au hockey, la chance de remporter un championnat. Se rendre jusque-là n’est pas facile. Il y a tellement de bonnes équipes dans ce tournoi », mentionne Evans, âgé de 19 ans, qui amorcera le tournoi de la NCAA contre l’équipe universitaire la plus titrée du hockey, dirigée par le légendaire Red Berenson.

«Michigan a beaucoup d’offensive. Ils ont trois des meilleurs pointeurs du pays dans leur alignement [en Kyle Connor, JT Compher et Tyler Motte]. Ils vont être difficiles à arrêter. Ils jouent avec beaucoup de confiance et ils connaissent une bonne séquence de victoires. Si on forme un groupe uni, qu’on s’accroche à notre système et qu’on se concentre sur la défensive, ça va bien aller », ajoute le joueur de centre originaire de Toronto qui a terminé à égalité au premier rang des pointeurs de l’équipe en 2015-2016 avec 33 points en 36 matchs.

Si Notre Dame l’emporte, ils affronteront le gagnant entre l’équipe classée au premier rang, North Dakota et celle classée quatrième, NorthEastern, dans la finale régionale samedi, avant de participer au Frozen Four au Amalie Arena de Tampa en avril. Un affrontement avec NorthEastern serait particulièrement intéressant pour les Irish, puisque ce sont les Huskies qui les ont éliminés du tournoi Hockey East avec deux victoires de suite en quart de finale il y a de cela deux semaines.

L’expérience a toutefois appris à Evans à ne pas penser au-delà du prochain adversaire, surtout à ce moment-ci de la saison.

«NorthEastern a été incroyable. C’était particulièrement difficile de jouer contre eux. Mais ça fait déjà quelques semaines et nous avons retrouvé nos repères. C’est bon d’avoir une petite pause et de pouvoir se préparer pour le prochain défi. Le plus important, c’est de se rendre compte que ce n’est qu’un match et que ça peut être fini après», explique Evans, choix de septième ronde des Canadiens en 2014.

De son côté, Hawkey et les champions nationaux en titre, les Friars, débuteront le tournoi en affrontant l’équipe classée quatrième pour le championnat régional NorthEast au DCU Center de Worchester au Massachussetts, les Bulldogs de Minnesota Duluth. Le gagnant jouera ensuite contre Boston College ou Harvard, classées respectivement deuxièmes et troisièmes dans la finale régionale samedi.

Hayden Hawkey

« Nous avons gagné notre place dans ce tournoi, mais ce n’est que le début. Nous sommes là pour bien plus que seulement disputer un match », mentionne Hawkey qui n’a pas eu la chance d’obtenir beaucoup de départs cette saison, lui qui appuyait le gardien de troisième année Nick Ellis. Il a présenté une fiche de 2-0-0, une moyenne de buts alloués de 1,67 et un pourcentage d’arrêts de 94%, le tout en cinq présences devant le filet pour Providence. « Duluth joue son meilleur hockey de la saison en ce moment. Il va falloir travailler dur et se battre pour chaque pouce sur la glace. »

L’an dernier, Providence a remporté le premier titre de la NCAA de son histoire en défaisant Boston University 4 à 3 lors du championnat du Frozen Four qui se tenait au TD Garden de Boston. Les hommes de l’entraîneur-chef Nate Leaman ont donc une excellente idée de ce qui doit être fait pour aspirer aux grands honneurs. Même si Hawkey n’a pas eu la chance de faire partie de l’équipe championne, il a quand même pu en apprendre plus sur l’état d’esprit nécessaire à une telle conquête.

« Toute la saison, nous avons parlé du fait qu’on n’était pas là pour défendre un titre. On ne peut pas enlever à ces gars-là ce qu’ils ont accompli. On cherche un nouveau championnat. C’est le but ultime. On ne s’attend à rien de moins », a laissé savoir le numéro 31 des Friars qui a été repêché par les Canadiens en 2014, à Philadelphie. « Avec les leaders qu’on a dans notre vestiaire, on n’a pas d’autre choix que d’avoir cette mentalité. »

Selon le gardien de 21 ans, les Friars sont prêts pour le défi qui les attend.

« Notre travail est de nous ajuster constamment et d’être meilleurs », explique Hawkey qui, comme Evans, devrait être au camp de perfectionnement des Canadiens en juillet à Brossard. « On est à ce moment de la saison où une seule petite erreur peut coûter cher. Dans ce tournoi, la clé est la constance. Tu dois être à ton meilleur du début à la fin. »

Matt Cudzinowski écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.

VOIR AUSSI
À qui le tour? 
La lumière au bout du tunnel 

En voir plus