Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les derniers détails

par Staff Writer / Montréal Canadiens
OTTAWA – Ce n’est peut-être que la présaison mais, à un moment, la rencontre Canadiens-Sénateurs de vendredi soir a pris les allures d’un « vrai » match.


Peut-être est-ce parce que les alignements des deux équipes deviennent de plus en plus complets, avec seulement quelques coupures à faire avant le début de la saison mercredi prochain.

Quoi qu’il en soit, plusieurs ont dû se demander si la saison régulière s’était pointée le bout du nez lorsqu’une mêlée a éclaté sur la patinoire en troisième période, opposant notamment les joueurs étoiles du Tricolore P.K. Subban et Max Pacioretty à Mark Borowiecki et au bagarreur des Sénateurs, Chris Neil. De quoi renouer la rivalité grandissante entre les deux équipes à l’approche de la nouvelle saison.

« C’est un match hors-concours », a rappelé l’entraîneur-chef des Canadiens, Michel Therrien, soulignant le caractère dont ont fait preuve les deux assistants de son équipe. « On est très conscient que deux joueurs physiques s’en sont pris à P.K. et Pacioretty. C’est des choses qui peuvent arriver dans un match de présaison. Ce que je retiens de ça, c’est le caractère qu’ils ont démontré beaucoup plus qu’autres choses. »

Plusieurs partisans du bleu-blanc-rouge ont assurément retenu leur souffle lorsque le jeune attaquant Alex Galchenyuk a mis du temps à se relever après avoir rencontré la bande durant la prolongation, mais ce dernier se voulait rassurant après la rencontre, expliquant qu’il allait très bien. Galchenyuk amorcera mercredi prochain sa troisième campagne dans la LNH et a démontré énormément d’aisance sur la glace lors du calendrier préparatoire, inscrivant deux buts en trois rencontres, malgré le fait qu’il ait joué autant à sa position naturelle de joueur de centre qu’à l’aile lors du camp d’entraînement.

« C’est difficile de commenter [sur mon jeu] en ce moment mais, avec deux saisons sous la ceinture, j’arrive ici avec plus de confiance », a commenté le joueur américain, qui a marqué le premier but des Canadiens vendredi soir à la moitié de la deuxième période. « Tu t’habitues plus à la ligue et aux joueurs, mais mon but principal [au camp d’entraînement] était de traduire mon jeu offensif dans le Junior et de l’amener autant que je peux dans la LNH. Je pense que je suis sur le bon chemin pour y arriver. »

Alors que la présaison tire à sa fin, avec un seul match restant, on commence à apercevoir une formation presque finale naître devant nos yeux, à quelques détails près. Michel Therrien a affirmé être satisfait de la performance des jeunes qui ont joué ce soir et de la performance de son équipe à forces égales. On retrouve un discours semblable chez l’attaquant et nouveau venu Pierre-Alexandre Parenteau.

« Je pense que ça s’en vient », a confirmé l’attaquant québécois, né à quelques kilomètres d’Ottawa, à Hull. « On a eu de bons moments. On a joué une excellente deuxième période. Il faut que ce soit un peu plus constant que ça, mais je pense qu’en majeure partie, notre exécution était meilleure que lors des autres matchs. Il reste encore une partie samedi soir et, d’après moi, on va être prêts pour mercredi prochain. »

Bien qu’il évolue au sein d’un trio composé par Pacioretty et Desharnais depuis le début du camp d’entraînement, Parenteau n’en est qu’à son deuxième match préparatoire avec ses deux acolytes, qui pourraient très bien former le premier trio des Canadiens lors du premier match de la saison régulière.

« Tu veux nettoyer quelques petites choses ici et là », a ajouté Pacioretty, notant la bonne performance de l’équipe lors de la deuxième période vendredi soir. « Nous devons trouver la manière de faire la même chose pendant 60 minutes. Nos systèmes sont un peu différents cette année et nous les perfectionnons encore, mais ça a été très concluant lorsque nous les avons exécutés de la bonne manière. Si nous pouvons avoir cette exécution pour 60 minutes, nous serons très confiants en notre plan de match et nous gagnerons beaucoup de matchs. »

Le plan de match n’a peut-être pas fonctionné à Ottawa, mais les Canadiens auront la chance de se reprendre dans quelques heures face aux Sénateurs, cette fois à Montréal, histoire de terminer le calendrier préparatoire sur une note positive et de peaufiner les derniers petits détails de leur jeu avant mercredi.

« C’est difficile de commenter sur le match de samedi, car on ne sait jamais ce qui va arriver », a indiqué Galchenyuk, affirmant que chaque rencontre est différente. « Il y a eu un changement de momentum. Nous avions le match, puis nous l’avons laissé aller un peu, mais c’est la présaison et nous savons ce que nous avons bien fait et mal fait et nous devons oublier. Nous jouons notre dernier match demain, puis ensuite c’est presque le début de la saison. »

Et nous avons tous très, très hâte de voir la nouvelle mouture des Canadiens à l’œuvre.

Élise Robillard écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 3 octobre 2014
Les Canadiens se sont entendus avec Drayson Bowman
Cinq joueurs réaffectés aux Bulldogs de Hamilton
Carey Price est le récipiendaire du trophée Jean-Béliveau

En voir plus