Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le Tricolore prend sa revanche contre les Flyers

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL ---Le duel entre meneurs de section s'est soldé à l'avantage de l'équipe de tête de la division Nord-Est, mardi au Centre Bell, alors que le Canadien s'est imposé 3-0 devant les Flyers de Philadelphie.


Le Tricolore a donné une performance sans bavure face aux meneurs de la section Atlantique, qui ont joué avec intensité même s'ils avaient affronté les Sénateurs d'Ottawa à Philadelphie, la veille.

Les membres du premier trio du Canadien ont sonné la charge. Tomas Plekanec, son septième de la saison, ainsi que Michael Cammalleri et Brian Gionta, tous deux leur cinquième, ont marqué. Gionta a aussi amassé deux mentions d'aide et Plekanec, une.
Les faits saillants de la victoire des Canadiens contre les Flyers

Plekanec a maintenant 10 points (2-8) à ses cinq plus récents matchs. Et mine de rien, Gionta et Cammalleri ont chacun disputé un cinquième match d'affilée avec au moins un point, récoltant respectivement huit (4-4) et six points (2-4) au cours de cette séquence.

Les Flyers ont dirigé 41 tirs vers Carey Price... mais seulement huit en troisième période. Le jeune gardien a été intraitable, inscrivant son troisième blanchissage de la saison, et le septième de sa carrière.

C'était la première fois cette saison que l'attaque des Flyers, la deuxième plus productive du circuit, se faisait blanchir.

Malgré l'absence d'Andrei Markov, le jeu de puissance montréalais a continué de bien fonctionner, produisant deux buts, dont un à cinq contre trois. L'avantage numérique a produit huit filets en 21 occasions depuis quatre rencontres.

Le gardien des Flyers Sergei Bobrovsky a affronté 28 lancers.

Les hommes de Jacques Martin ont ainsi mis fin à la série de succès des Flyers, qui subissaient un premier revers en temps réglementaire en 11 matchs (9-1-1). Le CH en était à une quatrième victoire d'affilée, et une cinquième en six sorties.

À vive allure


Peut-être est-ce parce Peter Laviolette a exempté ses joueurs du traditionnel entraînement matinal, mardi. Toujours est-il que les Flyers, malgré la fatigue de la veille, ont obtenu leur part d'occasions de marquer au cours d'un premier engagement où l'intensité était au rendez-vous des deux côtés. Price et Bobrovsky ont tous deux eu à se signaler.

La différence aura été le double avantage numérique concédé par les Flyers, qui a mené au seul but de l'engagement, celui de Cammalleri, à 9:36.

Cammalleri a décoché un tir sur réception depuis l'enclave, sec et précis, après avoir accepté un relais de Brian Gionta. Andrei Kostitsyn a fait preuve d'une belle combativité pour aller chercher le disque près de la bande et le refiler au capitaine du CH.

Alerte et toujours bien positionné, Price a stoppé chacun des 13 tirs des Flyers au premier tiers. Un rapide déplacement latéral lui a notamment permis de frustrer Mike Richards.

Les Flyers ont continué de bombarder Price en deuxième période (20 tirs), encore une fois sans succès. Le gardien du CH s'est notamment illustré devant Daniel Brière, encore une fois à la suite d'un vif déplacement latéral.

Si le jeu de puissance du Tricolore a été blanchi en trois occasions pendant la période médiane, le désavantage numérique a répondu à l'appel, notamment lors d'un cinq-contre-trois qui a duré 30 secondes.

Peu après, Plekanec a donné les devants 2-0 aux siens à 13:48, lors d'un jeu où les trois attaquants montréalais sur la glace ont fait preuve d'une belle intelligence.

Gionta a lobé la rondelle vers la ligne bleue, donnant le temps à Plekanec d'aller rejoindre le disque à l'aile droite. Le Tchèque a ensuite regardé de l'autre côté, où Moen patinait à fond de train, et feinté une passe avant de tirer au filet sans regarder. Bobrovsky n'y a vu que du feu, le disque lui filant entre les jambières.

Darroll Powe a mis encore plus de piquant dans le match en début de troisième période quand il a durement frappé Jeff Halpern. Powe a ensuite répondu à l'invitation de Maxim Lapierre de se battre. Un court combat au désavantage du joueur du CH. Plusieurs autres incidents, empreints d'émotivité, ont eu lieu par la suite.

Gionta a donné un coussin de trois buts aux siens à 6:24 en décochant un tir qui s'est faufilé à travers l'équipement de Bobrovsky.

Les Flyers n'ont décoché leur premier tir au but de l'engagement qu'à 8:10.

Le CH a résisté à deux autres jeux de puissance des Flyers par la suite.



À VOIR ÉGALEMENT:
Commentaires d'après-match: Price | Martin | Moen | Subban | Gionta
Les meneurs se lèvent
Le jeu des chiffres - 16 nov. 2010
Je me souviens 
Faits saillants
En voir plus